Malgré ses 3000 euros par mois, l’imam d’Allonnes ne boycottait pas la CAF

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

L’ancien imam d’Allonnes, près du Mans, a été placé en garde à vue le 27 octobre par la police judiciaire d’Angers, ainsi que sa compagne de l’époque.

Selon ce qui est suggéré par Ouest France par un renvoi de liens internet, il pourrait s’agir de Sylla Mahmadou, qui a organisé une journée portes ouvertes de la mosquée en 2015, aux côtés de Gilles Leproust, le maire PCF.

Entre 2015 et 2018, l’ancien imam d’Allonnes aurait reçu 3000 euros par mois de l’ambassade d’Arabie saoudite. Dans le même temps, il aurait perçu pour 40 000 euros de prestations d’allocations sociales, soit un peu plus de 1000 euros par mois.

Or il semble que ces 3000 euros n’aient pas été déclarés à la CAF : c’est ce qui déclenche l’enquête.

La CAF, une innovation des mécréants dont on ne veut pas se passer

Une affaire de fraude sociale qui serait tristement banale, si l’on ne tenait pas compte du contexte religieux. Selon les services de renseignement français, l’imam en question appartient au courant salafiste, ce qui n’est guère étonnant puisque c’est aussi le courant auquel, sous le nom de wahabisme, l’Arabie saoudite adhère officiellement.

Le salafisme-wahabisme est la version la moins progressiste de l’Islam, celle qui prétend revenir à la religion telle qu’elle était pratiquée par le prophète Mahomet il y a 1400 ans. En Arabie saoudite, les « mécréants » n’ont ainsi pas le droit de pratiquer leur culte. Le souci du détail va chez certains jusqu’au refus d’utiliser une brosse à dent, puisqu’elles n’existaient pas du temps de Mahomet…

Les multiples allocations sociales de la République française n’existaient pas non plus à l’époque, mais l’imam a peut-être voulu un peu vivre avec son temps…

Source : Europe 1, via fdesouche

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second...

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

1 COMMENTAIRE

  1. Et c’est seulement aujourd’hui que l’on s’aperçoit que ce pourri prêchait le salafisme-wahabisme……et qu’il était payé par l’Arabie Saoudite.!!!!! A quoi servent les renseignements généraux…..si toutefois ils existent toujours…..????

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Réforme des pensions alimentaires. La CAF peut désormais s’immiscer dans les affaires familiales

Dans le versement des pensions alimentaires, la CAF peut désormais jouer un rôle d'intermédiaire et s'immiscer dans les affaires familiales pour percevoir la pension...

La fraude sociale se chiffre en milliards d’euros en France : « Il y a une forme de tolérance vis-à-vis des fraudeurs »

En 2019, les principaux organismes sociaux ont détecté un milliard d’euros de préjudice de fraudes aux prestations. Un montant en constante augmentation ces dernières...

Etudiants, jeunes précaires. Comment toucher l’aide de 200€ ?

L'Etat sort le chéquier depuis plusieurs mois et arrose toute la population. Cette fois-ci, ce sont les étudiants et jeunes précaires qui bénéficieront de...

17 dispositifs pour faire face aux difficultés financières liées au confinement

Vous voulez découvrir rapidement 17 dispositifs pour faire face aux difficultés financières notamment liées au confinement ? Un site fera peut-être votre bonheur. « 10...