Pays de Galles. Le Plaid Cymru s’engage à organiser un référendum sur l’indépendance d’ici 2026

Pays de Galles

Le Pays de Galles aura lieu aussi son référendum sur l’indépendance dans les cinq ans si le Plaid Cymru (parti nationaliste gallois) obtient une majorité aux élections au Parlement gallois (Le Senedd) en mai prochain, a déclaré le dirigeant du parti, Adam Price.

C’est une première, car le parti n’avait jamais promis de proposer un vote d’indépendance par le passé.

Le soutien à l’indépendance du Pays de Galles est à son « plus haut niveau » dans l’histoire, alors que la décentralisation est attaquée par le gouvernement de Boris Johnson à Westminster.

Le leader du parti a également déclaré que la nécessité d’organiser un référendum avait été « accélérée » en raison de sa conviction que l’Ecosse deviendrait une nation indépendante d’ici 2025 et que le Brexit avait rendu possible la perspective d’une Irlande unie.

L’annonce a été faite officiellement à Cardiff, samedi matin, par Adam Price.

Si le Plaid Cymru remporte les prochaines élections, les gallois se verront donc proposer une question simple (indépendance ou statu quo), à l’occasion d’un référendum organisé d’ici à 2026, sur la question de l’indépendance.

« Le Pays de Galles court un réel danger d’être laissé pour compte dans un Royaume-Uni moribond, dans laquelle il ne resterait plus que le Pays de Galles et l’Angleterre, ce qui serait une catastrophe pour les Gallois » a-t-il déclaré.

M. Price a déclaré que la décentralisation était « attaquée » par le gouvernement britannique de Boris Johnson et que les demandes écossaises pour un second référendum sur l’indépendance étaient inévitables elles aussi.

L’impasse politique autour de Brexit en 2019 a été marquée par diverses manifestations en faveur de l’indépendance au Pays de Galles, organisées par des groupes politiques non partisans et auxquelles ont participé des milliers de manifestants. En se référant à ces événements, M. Price s’est adressé directement aux participants pour leur demander leur soutien.

« Les banderoles et les marches alimentent notre volonté, mais le printemps gallois ne fleurira vraiment aux urnes qu’en mai. Si vous voulez l’indépendance, vous devez voter pour elle »

Le leader de Plaid Cymru a ajouté : « Je suis le seul candidat indépendantiste au poste de premier ministre. Si nous sommes capables de former un gouvernement et d’obtenir ce référendum, je pense que nous le gagnerons »

Une attitude plus offensive qu’il y a quelques mois alors que le président du Plaid Cymru avait déclaré qu’un référendum aurait lieu au cours du second mandat d’un gouvernement nationaliste, et avant 2030 mais ce changement d’optique fait suite à un rapport commandé par le parti qui recommandait deux référendums sur l’indépendance.

Au final, la capacité d’organiser un référendum sur la question nécessitera toujours la validation du gouvernement britannique qui avait permis d’en organiser un en Écosse en 2014, après que le SNP ait obtenu la majorité aux élections législatives écossaises trois ans plus tôt.

Un récent sondage publié il y a un mois révélait que 33% des gallois voteraient pour l’indépendance si ils étaient interrogés sur la question. Il reste donc encore des efforts à faire pour convaincre une majorité…

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Après l’Écosse voila le Pays de Galle qui veux reprendre sa Liberté , ils ont bien raison devant une Angleterre qui les méprises.
    Cela permettra peut être a l’Irlande de ce réunifier pour de bon dans le futur .

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !