Saint-Nazaire. Deux squats d’extrême-gauche expulsés

A LA UNE

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Emmanuel Macron giflé lors de son déplacement dans la Drôme

Emmanuel Macron a été giflé ce mardi 8 juin lors de son déplacement dans la Drôme, comme on peut...

C’est Noël avant l’heure ! Alors qu’à Nantes le squat de migrants installé depuis le 6 février 2020 dans l’ancien gymnase de l’AGSEN a été expulsé ce 21 décembre – et les 120 migrants redirigés vers l’ex-auberge de jeunesse, à la Manufacture, vide depuis novembre dernier, à Saint-Nazaire un maire tout aussi de gauche a expulsé deux squats d’extrême-gauche.

Le 20 septembre dernier, des squatteurs d’extrême-gauche avaient forcé un immeuble au 33, rue Émile Littré à Saint-Nazaire, puis les serrures de neuf appartements, et ont baptisé l’occupation « Maison Geronimo ». Fait croustillant : ils squattaient chez les pauvres, puisqu’il s’agit d’un immeuble qui appartient à un bailleur social qui l’avait vidé de ses occupants le temps de la rénovation énergétique. Du reste, le précédent squat occupé pendant dix mois avenue Albert de Mun par les mêmes était lui aussi un immeuble social, que le bailleur a récupéré « entièrement saccagé ».

Ce squat comme les suivants sont les avatars de la « maison du peuple », prétendument créée par la mouvance anarchiste pour les Gilets jaunes, et qui leur servait de QG – enfin à ceux qui étaient dans la bonne ligne idéologique seulement – et comme l’avaient relevé les avocats du bailleur social lors du jugement d’expulsion, ces squats étaient l’œuvre d’un noyau dur de militants qui refusaient de payer un loyer non par nécessité, mais par idéologie.

Le 16 décembre, le juge des référés estimait très logiquement que dans le cas de l’immeuble rue Littré, il y avait voie de fait et la trêve hivernale ne s’appliquait pas. Si bien que les squatteurs, qui sont une quinzaine et  s’apprêtent à quitter l’immeuble de la rue de Littré en début de semaine, se sont trouvé un autre squat qu’ils ont appelé Geronimo 2. Cette maison vide au 65, rue de la Trébale, a été occupée en fin de semaine dernière ; le vendredi, dans la soirée, les forces de l’ordre les ont délogés et la Ville a muré les ouvertures.

Néanmoins, comme à Nantes où persistent des centaines de migrants – 200 sont dans un squat rue Daubenton, dont une moitié ont manifesté ce 18 décembre lors de la journée des migrants, avec leurs soutiens associatifs auxquelles les médias mainstream donnaient un micro complaisant, à Saint-Nazaire, il existe une petite nébuleuse d’extrême-gauche autour du lycée Expérimental. Il est donc à craindre que de nouveaux squats aient lieu.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

CHU Hôtel-Dieu à Nantes : deux agressions et la fresque collaborative taguée

La chaleur moite qui règne sur Nantes et la Loire-Atlantique ne réussit pas à tout le monde. Après un...

Le pass sanitaire vu par…Franjo

Le pass sanitaire vu par...Franjo https://www.youtube.com/watch?v=ZS7MKwX3WrQ   Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de...

Articles liés

Saint-Nazaire : l’extrême-gauche ouvre deux nouveaux squats

Les squats dans des propriétés de la Ville de Saint-Nazaire, c'est un feuilleton qui n'en finit pas. L'extrême-gauche, sous la bannière d'un nouveau collectif...

Eric Zemmour : « Les gens sont à cran après l’été violent du “Vivre ensemble”. On ne peut plus mettre ces affaires sous le...

Eric Zemmour : « Les gens sont à cran après l’été violent du “Vivre ensemble”. On ne peut plus mettre ces affaires sous le...

Après l’exaction de Théoule-sur-Mer. Une pétition contre l’impunité pour les squatteurs

Le média Damoclès, dont nous avions interrogé le responsable Samuel Lafont, vient de lancer une pétition, déjà particulièrement signée – c'est dire si le...

Nantes. Les squatteurs et clandestins de l’université ne sont pas très écolos

Après avoir été expulsés du château du Tertre à l’université, les squatteurs et clandestins ont laissé des locaux saccagés, tagués dehors et dedans lors...