Nantes. Migrants au château du Tertre : l’Université de Nantes recule encore l’expulsion des squatteurs

nantes_migrants

23/01/2018 – 06h25 Nantes  (breizh-info.com ) –  Du nouveau dans le dossier des migrants à l’université. Après avoir refusé d’expulser squatteurs et clandestins qui occupent le château du Tertre depuis le 23 novembre pendant les vacances de Noël, un nouveau recul a été décidé à la mi-janvier.

Les occupants s’estiment tranquilles jusqu’à la fin janvier, mais appelaient quand même à une manifestation le 20 janvier à 14h30 (place Royale) et à un concert le soir dans le château occupé.

La manifestation – qui a été émaillée d’incidents – visait à réclamer une fois de plus l’ancienne école des Beaux-Arts à la mairie… qui fait la sourde oreille, tout comme la préfecture. Elle était suivie d’une soirée de soutien – illégale évidemment – au château à 19h, avec rap, emo punk hardcore, bar – sans licence IV évidemment – cuisine à prix libre.

Pas de porc pour les squatteurs… ni de vêtements ou de jeux pour enfants

Pendant ce temps, les squatteurs réclament des lits supplémentaires et de la nourriture ; dans la liste, de la harissa, du piment de Cayenne et du couscous. Mais curieusement, pas de porc. Dans le cochon, tout n’est pas bon ? Cependant les traditions pourtant honnies sont respectées : les squatteurs ont bien fait une galette des Rois le 6 janvier à 16 heures.

Et alors que l’ultra-gauche ne cesse de clamer qu’elle n’accueille que des mineurs dans le château, elle refuse le 18 janvier des dons de vêtements pour femme et enfants sur son site, au motif qu’il « y a peu de femmes et d’enfants à la fac ». Il y a pourtant eu en effet mi-décembre une famille avec des enfants, mais celle-ci n’est pas restée sur place, confirment les gérants du squat.

L’appel à manifester ratisse large : il est censé concerner l’ensemble des sans-abris – selon l’ultra-gauche 1 974 personnes vivraient « en bidonvilles » dans l’agglomération nantaise (autrement dit dans des camps de Roms ou des squats), 4 200 personnes SDF ont fait une demande d’hébergement d’urgence en Loire-Atlantique via le 115… dont deux tiers des places sont occupées par des migrants. Or les associations et collectifs qui appellent à la manifestation veulent voir les frontières tomber et les migrants arriver en plus grand nombre encore.

Étrange jardinage devant le château

En attendant, le 10 janvier, les squatteurs ont commencé à dégrader la pelouse du château, sous couvert de jardiner. Surveillé d’un oeil placide par un migrant prenant le soleil sur le perron, un jeune homme accompagné de son chien donne de vigoureux coups de pelle sur la pelouse du château, naguère magnifique ! 

A l’université, l’initiative fait plutôt sourire des étudiants exaspérés par l’encombrant voisinage : « c’est du chanvre bio, soigné amoureusement, efficace et testé par des pros. Au milieu d’autres légumes de saison : pavot, coca, qat, métissage et évasion garantis ! Réservez à l’avance votre récolte ! ».

Le lendemain, les squatteurs ont rencontré des responsables de l’université. Et l’expulsion s’est éloignée encore : « Il semblerait qu’on soit tranquille encore au moins 15 jours en ce qui concerne l’occupation de Censive et du château ». D’autant que des négociations ont été lancées avec diverses institutions pour que les clandestins actuellement logés au château – dont la minorité n’a pas été reconnue et qui doivent donc être expulsés du territoire – puissent être logés aux frais du contribuable et régularisés. Ce qui ne manquera pas d’attirer d’autres vocations, on s’en doute. Qui continueront à encombrer les places du 115, au détriment des sans-abris locaux.

Louis Moulin

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

8 réponses

  1. on préfère envoyer les forces de l’ordre matraquer les gardiens de prisons qui risquent leur vie pour préserver la notre, nos gouvernants ont la trouille de se faire attaquer en justice par la très bonne association qu’ils ont mis au pouvoir et qui maintenant commande la justice, l’ association S.O.S racisme !!! bravo jack Lang, qui est toujours notre représentant à l’institut des mondes arabes et fait passer des lois anti françaises !! elle est belle la France….. à chacun son libre arbitre de pensée…

    1. Le Château n’était déjà pas en très bon état : pas d’électricité, pas d’eau courante et pas de chauffage (coupés depuis longtemps par la fac pour des questions de normes et de sécurité, ce qui a d’ailleurs provoqué des tensions avec les collectifs d’accueil). La fac avait prévu des travaux pour début janvier afin d’en faire un centre de relations internationales (erasmus, étudiants étrangers …), qui sont danc retardés, avec tout ce que cela implique.
      Ce qui est sûre c’est qu’à l’issu de l’occupation, si fin il y a, (on peut malheureusement se poser la question), on retrouvera le Chateau avec des mezzanines un peu partout, construites « avec soin » par les migrants et leurs « charitables » hôtes, des « oeuvres d’art » (tags) un peu partout sur les murs extérieurs, des pelouses transformées en « potager » (particulier, il faut bien le dire !) etc… liste non exhaustive, bien sûr !

  2. Les 58 associations qui ont appelé à manifester le 20 janvier ont réuni moins de 1.000 personnes ; en moyenne une quinzaine de personnes par association. Elles ne représentent qu’elles-mêmes. Comme elles justifient les actes illégaux que sont les occupations d’immeubles publics, les institutions publiques qui les financent devraient au moins veiller à leur retirer toute subvention publique.

  3. Nos  »gouvernants » donnent raison aux squatteurs et aux illégaux qui ne respectent pas nos lois!
    Les  »migrants » nous sont  »imposés » par nos  »gouvernants » qui ne sont bons qu’à obliger les  »vrais » Français non-musulmans à lui verser des énormes impôts et qui n’assurent pas la  »sécurité » des citoyens!

  4. Bonjour,
    Tout cela est voulu par les gouvernements. Vous n’avez qu’à lire le protocole de Toronto est vous verrez que l’on nous incite à la haine afin de faire éclater une guerre civile. Que ce soit de gauche ou de droite ils se sont affiliés à la franc-maçonnerie! Vous pouvez lire le protocole sur le site: prophète du Sacré-Cœur, les 7 livres de l’Apocalypse, la bombe révélatrice (livre N°8) page 32 à 45, mais je vous engage à tout lire. Je rappelle que ce protocole date de 1967.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !