Saint-Nazaire : l’extrême-gauche ouvre deux nouveaux squats

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Les squats dans des propriétés de la Ville de Saint-Nazaire, c’est un feuilleton qui n’en finit pas. L’extrême-gauche, sous la bannière d’un nouveau collectif intitulé – comme c’est inattendu – » Urgence sociale » – a réquisitionné la semaine dernière deux maisons au 107 et 109 boulevard Jean de Neyman, sur le site de l’ancien hôpital. La Ville, propriétaire, a porté plainte.

Bien que les maisons seraient occupées depuis le 9 février, le plus discrètement possible – une prescription qui figure en tête du guide du squatteur, afin de faire courir depuis le plus longtemps possible l’occupation indue du bâtiment – le squat n’a ouvert que la semaine dernière. « Depuis plusieurs jours notre collectif […] loge des personnes sans domicile fixe […] Après plus de 48h sur place notre occupation a été rendue publique ce 25 février, avec le soutien d’une cinquantaine de personnes ».

« Nous n’avons eu qu’à pousser une porte pour entrer dedans […] A notre connaissance, aucun projet immobilier n’y est prévu, ni aucune communication n’a été installée sur place pour attester de futurs projets », explique le collectif dans un communiqué. Il précise avoir eu la visite de « six véhicules de police » le 25 février dernier et demande du soutien, mais les personnes présentes leur ont tenu tête et ont refusé de quitter les lieux. Il faudra très probablement que la justice tranche, ce qui leur laisse plusieurs semaines.

De son côté, la Ville devrait rester fidèle à sa tactique : porter systématiquement plainte en cas de squat et laisser les occupants partir d’eux mêmes peu après la décision de la justice, puis présenter les dégâts dans les bâtiments occupés et communiquer sur les retards dans les travaux – généralement au détriment des personnes mal-logées qui devaient en bénéficier.

Les collectifs, proches de l’extrême-gauche, demandent la création d’un centre social autogéré pour accueillir les SDF ou les migrants, même avec animaux. Une revendication à laquelle la Ville de Saint-Nazaire s’est déjà opposée.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections au Royaume-Uni. Les résultats en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles [MAJ]

Après la fermeture des bureaux de vote pour les élections locales en Grande-Bretagne, jeudi soir, le long dépouillement a...

Irlande du Nord. Deux membres présumés de la New IRA arrêtés en lien avec la tentative de meurtre d’un policier

Deux hommes ont été arrêtés en relation avec la tentative de meurtre d'un officier de police et une série...

Articles liés

Saint-Nazaire. Deux squats d’extrême-gauche expulsés

C’est Noël avant l’heure ! Alors qu’à Nantes le squat de migrants installé depuis le 6 février 2020 dans l’ancien gymnase de l’AGSEN a été...

Eric Zemmour : « Les gens sont à cran après l’été violent du “Vivre ensemble”. On ne peut plus mettre ces affaires sous le...

Eric Zemmour : « Les gens sont à cran après l’été violent du “Vivre ensemble”. On ne peut plus mettre ces affaires sous le...

Après l’exaction de Théoule-sur-Mer. Une pétition contre l’impunité pour les squatteurs

Le média Damoclès, dont nous avions interrogé le responsable Samuel Lafont, vient de lancer une pétition, déjà particulièrement signée – c'est dire si le...

Maison squattée à Théloule-sur-Mer (Alpes-Maritimes) : le propriétaire témoigne et appelle les autorités à réagir rapidement.

Henri Kaloustian, victime de squatteurs dans sa résidence secondaire à Théloule-sur-Mer (Alpes-Maritimes), témoigne dans l'heure des pros sur CNEWS. Comme chaque été, Henri Kaloustian et...