Vaccin Pfizer contre le coronavirus : des effets secondaires pas si bénins ?

A LA UNE

Yann Le Bohec : « L’armée romaine a fonctionné, depuis sa naissance jusqu’au début du IVe siècle, sur un principe simple : la qualité...

Les éditions Tallandier viennent de publier dans la collection Texto « Les guerres romaines », livre signé Yann Le...

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...

Si on lit les médias mainstream français, le message est clair : « Ne craignez rien, les vaccins sont fiables », dormez braves gens, les effets secondaires sont « bénins » ou « comme les autres vaccins ». Vraiment? Dans divers pays, des nouvelles inquiétantes parviennent sur les effets secondaires des vaccins contre le coronavirus, notamment celui du laboratoire Pfizer.

En Allemagne, rapporte le site The Local, huit employés d’une maison de retraite à Stralsund ont reçu par erreur cinq fois la dose normale de vaccin anti-Covid Pfizerl. Quatre d’entre eux, âgés de 38 à 54 ans, ont été admis à l’hôpital avec les « symptômes d’une bonne grippe », avouent les autorités locales qui se défaussent sur « une erreur individuelle » et espèrent qu’elle « ne portera pas à conséquence ». Ils feraient mieux de prier…

En Israël le ministère de la Santé a lancé une information judiciaire après le décès d’un homme de 75 ans à Beit, deux heures après avoir reçu une dose du vaccin anti-Covid de Pfizer, rapporte le Jerusalem Post . Il est mort d’une attaque cardiaque et avait déjà été suivi pour une affection cardio-vasculaire, ce qui n’empêche pas le ministère d’avoir lancé une enquête. La campagne de vaccination a commencé le 20 décembre dans le pays – les responsables publics, personnels médicaux et les personnes âgées vulnérables font partie des publics considérés comme prioritaires.

Au Proche Orient, ce sont les révélations de la Food & Drugs administration, l’équivalent américain de la Haute autorité sanitaire, qui inquiètent l’opinion. La FSA, tout en confirmant l’efficacité à 95% du vaccin, a révélé que 6 personnes participant aux essais sont décédées sur 43.538 participants. Deux d’entre elles sont décédées d’attaques cardiaques, et une troisième, en surpoids et souffrant d’arthosclérose, trois jours après avoir reçu une dose de vaccin. Néanmoins d’après le service fact check de Reuters, seuls deux des six ont eu une dose de vaccin, les autres un placebo à base d’eau salée.

Chocs anaphylactiques au Royaume-Uni et en Alaska : Pfizer reconnaît le risque  

Autre problème, reconnu celui-ci par Pfizer : le vaccin semble déconseillé aux personnes qui ont eu de forts antécédents allergiques. Au Royaume-Uni, deux personnes ont eu une réaction allergique forte au vaccin – l’autorité locale du médicament a déconseillé le vaccin aux personnes qui ont eu des antécédents allergiques ou doivent garder de l’adrénaline sur elles.

Un cas similaire a eu lieu en Alaska, le 15 décembre dernier. Une professionnelle de santé a développé dix minutes seulement après l’injection du vaccin Pfizer un choc anaphylactique – soit une réaction allergique extrême, pouvant conduire à la mort si elle n’est pas soignée rapidement. Elle a été transférée aux urgences de l’hôpital de Juneau, qui l’ont soignée et elle se remet peu à peu.

Le laboratoire américain Pfizer a reconnu ce risque et conseillé de n’injecter le vaccin que là où de l’épinéphrine – autrement dit la forme médicamenteuse de l’adrénaline – est disponible en cas de choc anaphylactique. Aux États-Unis la FDA a aussi déconseillé ce vaccin aux personnes qui ont de forts antécédents allergiques ou qui doivent conserver sur elles de l’adrénaline.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Terrorisme : « Il faut s’attendre à des attaques de type militaire ou guérilla », selon Me de Montbrial

Rétablir l’autorité pour restaurer l’unité de la nation: c’est le pari que veut faire l’avocat Thibault de Montbrial, président...

Ivan Rioufol sans tabou sur la vaccination et les responsables de la situation sanitaire

Ivan Rioufol sans tabou sur la vaccination et les responsables de la situation sanitaire. https://www.youtube.com/watch?v=-kbxQGW-NGs Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches...
- Publicité -

13 Commentaires

  1. la vidéo sur youtube du Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay qui explique le fonctionnement des différents virus , ainsi que celle des vaccins.
    Sont visionnage apporte beaucoup de renseignements notamment sur les traitements ADNm et ARNm dont on ne connait pas les réelles interactions avec ceux du corps humain.
    Ce faire vacciner ok mais avec une technologie éprouvé depuis longtemps pas avec un truc totalement inconnu aux essais bâclés pour faire du FRIC.

  2. Bref, a part une trentaine de chocs anaphylactique sur déjà plusieurs millions de vaccinés, tout est plutôt Normal. Merci pour l’info 😁

  3. Pfizer a des casseroles qui devraient inciter à la prudence. En 1996, au Nigeria, dans l’état de Kano, ils ont procédé à des essais et des ventes illicites de médicaments qui ont tué ou laissé handicapés des enfants. D’où une amende de 2,3 milliards de dollars.
    D’après The Guardian repris par la Gazette du Citoyen.

  4. Et comment osent-ils dire que les effets secondaires sont bénins sur une si courte période?? Pour un vrai vaccin, il faut entre 10 a 15 ans pour réellement connaître les effets secondaires ( comme ça a été le cas avec les cas de scléroses en plaques et le vaccin Hépatite B) alors un vaccin qui en plus n’est pas vraiment un vaccin, je pense qu’on saura réellement ses effets dans 2 generations.

  5. Sur 43.538 participants au Moyen-Orient, statistiquement, au moins 500 mourront dans l’année. S’il n’y a eu que six morts et que la période considérée est supérieure à quelques jours, c’est un brevet de longue vie, ce vaccin ! Le cas des cinq surdosés allemands est un peu plus inquiétant : s’ils n’ont pas subi d’effets plus graves, on va se demander si le vaccin est efficace.

  6. @PL44
    Hélas on a beau sonner l’alerte sur le vaccin Pfizer , peux de personne réagisse; mieux vous êtes traité de conspirationniste et autres noms d’oiseaux….
    C’est dire le niveau de réflexion de la population actuel , lobotomisé depuis des années par un système scolaire orienté a gauche , une presse allant dans le même sens et
    des gouvernements portant un masque populiste ou de droite alors qu’en réalité ils ont une orientation plutôt mondialiste , afin de mettre en place ce gouvernement mondial dont ils rêve tous.

    De plus le LEEM ( syndicat de big pharma ) explique dans un « prospectus » https://www.leem.org/media/le-developpement-dun-vaccin-en-temps-normal-et-dans-le-contexte-dune-pandemie , qu’il faut du temps pour développer un vaccin correctement, raison de plus pour avertir la population que le vaccin Pfizer est plus que douteux et sans doute dangereux , comme le sont tout les vaccins basé sur la manipulation de l’ARNm et ADNm , la vidéo du Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay est explicite sur ce sujet du fait que l’on ne sait pas , on ne peux pas pour le moment diriger l’implantation de l’ARNm et ADNm au bon endroit correctement .

    Cette pandémie tombe a pique pour les politiques, cela leur permet de mettre en place l’arsenal législatif de restriction des droits de la population ; comme personnes de bougent réellement , ce ne sont pas les quelques manif ou les BB agissent qui fera changer les choses, la population a trop peur d’attraper un virus que l’on sait soigner dés le début de la maladie , mais qu’il a été interdit aux médecins de le faire, les politiques ont même été jusqu’à mettre dans le tableau des médicaments dangereux l’hydroxychloroquine alors qu’il est utiliser depuis des années sans aucuns problèmes, cela démontre bien la collusion entre le lobby pharmaceutique et les pouvoirs politiques du moment qu’il y a des $$$$ en jeux, la vie de la population ne comptant plus a ce moment la ; de ce faite on comprend également pourquoi le patron et les cadres de Pfizer ne veulent pas ce faire vacciner avec le monstre qu’ils ont créer.

  7. Incroyable! Comment se fait-il que tant de Français ne soient pas capables de voir le ratio benefices versus risques du vaccin?? Toujours plus forts que les autres et en general ce sont ceux qui n’ont jamais bouge de chez eux qui donnent des leçons. De même pour le concept de liberté!! Vous ne vous sentez pas libres?? Regardez autour de vous, voyagez et vous vous rendrez compte de la chance que vous avez de vivre en France.

Comments are closed.