Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Covid-19. Les vaccins à ARNm auraient entraîné des réponses immunitaires involontaires chez 25 à 30 % des vaccinés

Une étude de chercheurs de l’université de Cambridge révèle qu’environ un quart des personnes ayant reçu des vaccins à ARN messagers contre le Covid-19, tels que Moderna et Pfizer, ont développé une réponse immunitaire involontaire due à une erreur de lecture du vaccin par le corps, créant des protéines inoffensives.

Vaccins à ARNm : des réponses immunitaires involontaires ?

Peu commentée jusqu’à présent en France, la publication d’une étude réalisée par des chercheurs de Cambridge sur le site de l’université éponyme le 6 décembre retient l’attention. Outre-Manche, ces travaux ont déjà été évoqués par le quotidien The Telegraph tandis que l’étude a également été publiée dans la revue scientifique Nature.

Selon cette étude, plus d’un quart des personnes ayant reçu des injections d’ARN messagers (ou ARNm) contre le Covid-19 auraient souffert d’une réponse immunitaire involontaire créée par une erreur dans la façon dont le vaccin a été lu par le corps. Un problème qui n’aurait toutefois créé « aucun effet indésirable » selon les données mises en exergue par les scientifiques de Cambridge.

Ces derniers ont ainsi constaté que ces vaccins « n’étaient pas parfaits »,  selon les mots du Telegraph, et qu’ils entraînaient parfois la production de protéines inoffensives au lieu de la « spike » du Covid-19 souhaitée, qui imite l’infection et conduit à la production d’anticorps.

Les vaccins à ARNm, tels que ceux créés par Moderna et Pfizer, utilisent une chaîne de matériel génétique pour indiquer à l’organisme de créer une protéine spécifique censée imiter « en toute sécurité » une infection.

L’ARNm attaqué par l’organisme

Popularisée auprès du grand public lors de la campagne de vaccination de 2021 dans le cadre de la crise sanitaire, la recherche dans le domaine de l’ARN messager, qui s’étend sur plusieurs décennies, a été lente. Elle était souvent bloquée parce que l’ARN lui-même est fréquemment attaqué par l’organisme car perçu comme un corps étranger.

Mais en 2023, le prix Nobel de médecine a été décerné aux deux scientifiques qui avaient passé des années à travailler pour résoudre le problème. Pour ce faire, ils ont pris l’une des bases de l’ARN, l’uridine, et l’ont remplacée par une alternative synthétique très similaire.

Si cette avancée a permis aux scientifiques de créer des protéines dans l’organisme sans que le système immunitaire ne rejette le vaccin, beaucoup pensaient que cette modification mineure de l’uridine ne posait aucun problème dans les cellules.

Mais une équipe de chercheurs de l’unité de toxicologie du Medical Research Council (MRC) de l’université de Cambridge a découvert que lorsque ce code partiellement synthétique est lu, la machine à fabriquer des protéines dans l’organisme a parfois des difficultés avec les analogues de l’uridine.

25 à 30 % des personnes ayant reçu ces vaccins concernées ?

Parce qu’il ne correspond pas parfaitement à ce qui est attendu, il peut y avoir une pause momentanée qui fait bégayer le processus et une lettre du code peut être sautée, « un peu comme un vélo qui perd une vitesse », compare le Telegraph.

Ce processus, appelé « frameshifting », autrement dit « changement du cadre de lecture », perturbe l’interprétation du code, qui repose sur des groupes de trois nucléotides, appelés codons, lus dans le bon ordre. Ce problème, causé par le code du vaccin, désynchronise complètement le processus et tout le code subséquent devient confus.

Dans le cas des injections d’ARNm contre le Covid-19, l’équipe de chercheurs britanniques a découvert que le résultat final est une protéine inoffensive et absurde, que l’organisme attaque et qui entraîne une poussée du système immunitaire. Un phénomène qui se produirait chez environ 25 à 30 % des personnes ayant reçu ces vaccins.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

34 réponses à “Covid-19. Les vaccins à ARNm auraient entraîné des réponses immunitaires involontaires chez 25 à 30 % des vaccinés”

  1. Isabelle Pereira dit :

    lol !

  2. Peltier dit :

    Beaucoup de réactions secondaires ont été ignorées par les organismes de santé car fugaces et difficiles à transmettre par le protocole internet dans la précipitation de la vague covid.
    Cela a été mon cas avec un gonflement des jambes genre phlébite qui heureusement n’a duré qu’un seul jour un jour après la vaccination Pfizer.

  3. dédou dit :

    Maintenant qu’on a écoulé des milliards de doses et piqué autant de personnes, la vérité voit enfin le jour………un peu trop tard non ?

  4. Van Daele dit :

    J’ai fait deux infarctus en sur 5 jours juste après avoir été vacciné. Mon épouse qui a été vacciné le même jour que moi à depuis des problèmes de respiration qui ont commencé à peu près en même temps que mes infarctus. Maus aucuns médecins ne veut en tenir compte. Des intégristes du vaccin.

    • J.F. Pan dit :

      Bonjour. Mon fils et moi avons connu aussi des problèmes cardiaques, pratiquement au même moment. Hasard? Je n’y crois pas trop. mais il semble qu’une chape de plomb se soit abattue sur les milieux médicaux. En attendant, Pfeizer et Moderna se frottent les mains. Le Pédégé de Moderna a explosé sa fortune personnelle, ne l’oublions pas!

  5. Le lendemain de ma deuxième injection Moderna, je me suis réveillée tremblante de la tête aux pieds au milieu de la nuit, en sueur, me sentant vraiment très très mal.Dans la journée, complètement abattue, incapable de bouger, je suis tombée dans un sorte de sommeil comateux qui a duré des heures, ma famille, inquiète est même venue voir si je respirais! Troisième jour je me réveille avec le coeur emballé comme une machine à laver à l’essorage, direction les urgences de l’hôpital d’Argentueil qui n’a rien trouvé de suspect. Deuxième épisode de tachycardie une semaine plus tard: direction les urgences à nouveau puis le cardiologue qui m’a donné un traitement de 6 mois. Ensuite, j’ai mis très très longtemps à me remettre mais jamais tout à fait en ayant surtout l’impression d’avoir vieilli de 15 ans en quelques semaines! J’en suis encore à ce point aujourd’hui, alors “réponse immunitaire inoffensive” ce n’est pas tout à fait cela! D’autre part, au début de l’épidémie on mentionnait une fragilité de ces vaccins qui nécessiteraient une conservation à température très basse (on disait même que les pharmacies n’étaient pas équipées pour cela), mais par la suite ces vaccins ont beaucoup voyagé, avec quelles précautions? J’ai été vaccinée sur le site d’un marché et le lot utilisé venait d’Espagne.

  6. Delorme dit :

    Bravo la médecine et l’état pour la vaccination depuis le 5ème rappel du covid effet secondaire polyarthrite rhumatoïde

    • Bapst dit :

      Bonjour. Après le deuxième vaccin, mon épouse qui avait 60 ans à développé une polyarthrite rhumatoïde.. cela fait maintenant deux ans qu’elle souffre

  7. Louison dit :

    Le miracle de l’ARNm modifié dans toute sa splendeur.
    Après la contamination plasmidique / virus simien / endotoxines, ça. What’s next?

  8. Paula Varela dit :

    Fin 2020 on me diagnostique un lymphome.Me voilà personne à risque.Ayant , malgré tout, reprit mes notions en biochimie, je décide ( contre l’avis de l’oncologue , l’hôpital et la situation à l’époque ) de ne pas me vacciner, vu l’état général dans lequel je me trouvais et je ne le regrette pas.

  9. Brivet Christiane dit :

    Rien d’étonnant ont dit qu’il y a pas de soucis avec cette vaccination, et en disant les soucis que l’ont peut avoir ont nous répond que sa ne vient pas du vaccin. Sauf que bien sûr les problème apparaissent après la vaccination. Ont a jouer le rôle de cobaye humain

  10. André Corral dit :

    Personne ne parle des effets secondaires de l’Astra Zeneka, pour moi, ceux-ci sont apparus peu avant le 3e vaccin.
    Après le 2e vaccins en faisant une recherche de polyarthrite infructueuse on découvre une inflammation des tendons aux épaules qui s’étend progressivement à l’ensemble du corps : impossible de manger ou faire ma toilette sans aide. S’ensuit 4 AVC ischémiques avec ankylosement de tout le côté gauche pendant plusieurs semaines, ainsi qu’engourdissement des muscles des jambes.
    A bout de ressources mon médecin me prescrit de la cortisone et m’oriente vers l’hôpital en médecine interne. De 60 mg en juin 2022 j’en suis à 3 mg.
    J’ai déclenché un covid fort 8 jours après le 3e vaccin, cette fois ci avec Moderna !
    Le dernier compte rendu du spécialiste en médecine interne me déclare asymptomatique !

  11. Mattei dit :

    A voir tous les commentaires, je me désole de constater le peu d’esprit critique des gens. Tous on foncé , tête baissée, parce qu’on le leur disait a la télé, dans les médias etc. Une société spectacle où ils ont joué le rôle de cobaye… C’est malheureux de voir toutes cette crédulité. Désolé pour tout ce malheur…

    • Nantais dit :

      Certains ont foncé tête baissée, mais les récalcitrants ont été contraints, par le chantage… Moi ma situation de chômeur sans enfants sans crédit à payer sans etc j’ai pu me permettre de refuser ce vaccin.

  12. Chatti baya dit :

    Moi aussi paralysé d’un côté et ne pouvant pas dormir dessus une douleur atroce suite à la vaccination. Et une grande fatigue stress et l’impression d’avoir 80 ans…

  13. Bourdon dit :

    Deux mois après le 2ème vaccin Pfizer j’ été opérée de 2 hématomes sur le ventre, j’ai eu des bleus jusqu’au milieu des cuisses, il a fallu 3 mois pour que ca se resorbe, on m’a opéré après. J’avais signalé que je prenais dees anticoagulant previscan, mais on n’en a pas tenu compte. Après j’ai eu des ganglions dans l’aine, un médecin m’a dit que ça venait du vaccin.

  14. Lamba dit :

    48h après son injection on a diagnostiqué une sarkoidose à mon fils âgé de 24 ans. Traitement à la cortisone durant des mois.

  15. Philou dit :

    Pas vacciné et aucun souci de santé. CQFD,

    • anksue dit :

      moi aussi !! mon système immunitaire a fait le djob

    • Rossi Benhaïjoub dit :

      Pareil pour moi .
      Et si dès le début de cette pandémie les gens s’étaient demandés pourquoi rester chez soi avec du Doliprane et «  si vous étouffez , appelez le Samu »  comme le relevait D.Raoult qui lui , préconisait , avec toute son équipe , son traitement d’attaque à 14 € …mais lequel a vite été diabolisé avec des arguments qu’auraient ridiculisés des enfants de primaire . Mais la haute autorité médicale sponsorisée par l’efficace marketing de big pharma a pris le dessus sur l’ensemble des moutons qui représentent les pseudo vaccinés à coup de thérapie génique à l’état expérimental .
      Tant pis pour eux s’ils souffrent d’effets secondaires mais toute mon empathie pour les obligés !

    • Maisonnave Gilbert dit :

      Vacciné et aucun problème de santé non plus.
      Qu’est-ce que ça prouve ? Rien !

  16. Tougard dit :

    A l autre bout du monde il se pratique la prévention avec DE L IVERMECTINE , j en parle a Améli ils ignorent……. seulement les vaccins grippe et COVIDpour le reste c est du domaine du ministre de la santé. Ha bon !!!!

  17. Salvi Josette dit :

    Le sentiment d’avoir vieilli de 15 ans est apparu après le 2ème vaccin, puis des ennuis de rejet de bandelettes urinaires pour prévenir un prolapsus posées 16 ans plus tôt. Depuis problèmes urinaires graves, opérations, incontinence incurable et infections. Intense fatigue, dérèglement du sommeil et épisodes de brouillard mental. Oui nous avons servi de cobayes.

  18. Deseille dit :

    On nous a masqué les effets indesirables de cet arn :pour ma part polyarthrithe non confirmé au depart puis hospitalisation d urgence pour surinflammation. La plupart des medecins complices du ministère pour ne pas faire de vent…… Depuis le sang contaminé et le mediator on est habitué.. Scandaleux

  19. Poulet dit :

    Vaccinée par Jansen je commence de la fièvre ds la nuit suivie d une fatigue intense le lendemain matin me plongeant ds un sommeil profond
    plusieurs heures.Dans l après midi soit 28 h environ après l injection je fais une grosse douleur thoracique avec
    hypotension grave et état de choc.
    Transportée en USIC on me diagnostique une microembolie pulmonaire.
    Plus jamais de vaccins et pourtant je suis médecin.

  20. Liedloff dit :

    Je voudrais bien savoir si le vaccin contre le COVID peut donner une légionellose ?
    Mon mari a fait une légionellose l année dernière et c est a rien y comprendre !
    Nous sommes restés chez nous pas de vacances éviter contact même l ars est venu analyser l eau rien chez nous !
    Je me pose des questions !!!!!!!!! Il a eu 4 injection Astra zeneka et Pfizer !!!!

  21. claude tirmarche dit :

    Depuis les vaccinations
    Mes plaquettes sont en baissent de 150000 je suis
    Passé a 100.000 en 3 ans .
    Les analyses de sang sont
    Normales (sauf les plaquettes)
    et l’échographie du ventre est
    Normale

  22. FLAHAUT dit :

    ce n’est pas un vaccin c’est une invention de laboratoire les vaccinés ont servie de cobaye
    malheureusement certain ont des effets secondaire grave et le gouvernement et certain médecins sont responsable
    car ils ont poussé a faire le vaccin je suis content de ne pas être vacciné

  23. IRAZOQUI dit :

    3 semaines après la 2ème injection de Pfizer, j’ai commencé à faire de l’arythmie alors que j’étais en parfaite santé sans aucun antécédent cardiaque, pas en surpoids, pas d’hypertension. Après médication j’ai demandé à avoir une ablation par cryothérapie qui a bien fonctionné mais il a fallu recommencer au bout de 8 mois, par radiofréquence cette fois-ci. Merci encore Pfizer et bien évidemment, ni mon généraliste ni mon cardiologue n’ont pas voulu faire le lien….seule ma chirurgienne a bien voulu reconnaître que cela faisait partie des effets indésirables connus !

  24. J.F. Pan dit :

    Les commentaires que je peux lire confirment ce que je pense. Sous la pression de mon entourage, souffrant par ailleurs de comorbidités (diabète, problèmes respiratoires -asthme-) j’ai reçu deux doses. J’ai eu des problèmes cardiaques quelques semaines plus tard, en même temps, du reste, que notre fils…..J’ai “la haine”, notamment contre le pédégé de M… qui a explosé ses bénéfices personnels sur le dos de l’humanité.

  25. Lilian dit :

    Je lis les commentaires et me demande si vous faisiez parti des zélateurs du vaccin et du masque. Cette ingénierie sociale a permis d’ouvrir toutes les portes à la centralisation des données médicales qui est l’un des aspects du biopouvoir. La biopolitique est une coercition des corps selon un contrôle permanent et le nouveau lecteur du code génétique créer par arn messager permettra de justifier encore le contrôle. Personne ne sait quelles seront les conséquences sur cette expérimentation. Mais ce facteur X permettra l’avilissement par un asservissement au Contrôle. On est pas loin de Burroughs en fait.

  26. Alexandre dit :

    Environ 2 semaines après ma 2ème injection Pfizer, je suis allé courir comme je le faisais depuis des années…en plein milieu du footing mes jambes ont commencé à lâcher prise…on aurait dit un myopathe…mes muscles ne me portaient plus…j’ai démarré dans les semaines suivantes une em/sfc, forme similaire au covid long…2 ans que je ne peux plus marcher ni rien faire. Mon corps a 90 ans, j’ai mal partout et je n’ai plus une once d’énergie…

  27. Stefano dit :

    J’ai senti l’arnaque dès le début. J’ai tout refusé, masque (porté sur le menton et sous le nez) aucune vaccination, contournement massif de toutes les obligations.
    J’ainbeaucoup lutté, faché, disputé avec énormément de gens, connaissances ou pas. Aujourd’hui je suis très heureux, avec malgré tout de la compassion pour les obligés, et les cocufiés volontaires, au regard des graves effets secondaires aujourd’hui connus.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

Les Français et la Migraine : Une maladie sous-estimée et mal prise en charge

Découvrir l'article

International, Politique

Ursula von der Leyen accusée de favoritisme pour un poste à 20 000 € par mois

Découvrir l'article

Santé

USA. Pfizer accusé de financer le lobby de l’euthanasie et du suicide assisté

Découvrir l'article

A La Une, International, Santé

Vaccins à ARNm contre le Covid-19 : les autorités sanitaires de Floride appellent à les arrêter

Découvrir l'article

International

Gestion Covid : prison à perpétuité et nouveau procès au Vietnam. L’ex-ministre de la Santé sur le banc des accusés

Découvrir l'article

Economie

4 milliards d’euros de vaccins COVID périmés jetés en Europe

Découvrir l'article

International, Justice, Politique, Santé

Covid-19. En Roumanie, l’ancien Premier ministre visé par une enquête criminelle pour l’achat suspect de millions de doses de vaccin

Découvrir l'article

Santé

L’Agence Européenne du Médicament n’a jamais autorisé les vaccins anti-Covid19 dans le traitement des maladies infectieuses ! [vidéo]

Découvrir l'article

Santé

Sérum physiologique à la place du vaccin anti-Covid. Seuls 3 patients trompés portent plainte : signe d’une prise de conscience ?

Découvrir l'article

Santé

Terreur sanitaire. Le ministre allemand de la santé admet que le vaccin COVID de Pfizer-BioNTech n’a fait aucune différence en termes de mortalité

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky