Réunification de la Bretagne : la Chapelle sur Erdre hisse les drapeaux, la Baule les panneaux

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

Si le drapeau breton hissé à la mairie de Nantes mi-décembre a fait couler beaucoup d’encre, d’autres communes ont aussi décidé d’afficher leur attachement à l’identité bretonne. Notamment la Chapelle sur Erdre, fief des apparatchiks socialistes – qui se met au diapason de Nantes, ou encore La Baule, qui a déployé des panneaux en breton, non sans étonner par l’orthographe retenue pour la cité balnéaire.

Au nord de Nantes le maire socialiste de la Chapelle sur Erdre a hissé aussi le drapeau breton le mardi 15 décembre, deux jours avant Nantes; en novembre dernier, la municipalité avait signé la charte Ya d’Ar Breizhoneg, qui prévoyait notamment le pavoisement municipal aux couleurs bretonnes.

En 2018 un recensement à l’échelle de la Bretagne (1491 communes avant fusion) indiquait que 248 d’entre elles pavoisaient avec un drapeau de breton ou le drapeau du Pays de Retz, dont 35 en Loire-Atlantique (15%). Soit une commune sur six. Il semble que le drapeau breton soit rentré en grâce auprès des élus – tandis que les panneaux Breizh 5/5 qui témoignent du soutien de la commune à la réunification se multiplient aussi. Bretagne Réunie espère qu’en 2021 une commune sur deux pavoisera avec le drapeau breton.

La Baule : Franck Louvrier à l’archipel du Skoulag ?

A la Baule, le maire de droite Franck Louvrier n’est pas en reste. Il a fait mettre des panneaux en breton aux entrées de la commune. Mais l’orthographe interroge : alors que l’orthographe bretonne communément retenue est Skoubleg pour Escoublac, et que la forme ancienne est Escoublaÿ, c’est pourtant « Ar Baol-Skoulag » qu’on trouve aux entrées de la commune, ce qui suscite l’ironie des habitants baulois.
 
« Puisqu’on est dans le Skoulag, on cherche un Soljenitsyne pour dresser sans fard le bilan du municipe Louvrier, et on l’éditera clandestinement sur des feuillets tapés à la machine à écrire et exfiltrés par-delà le mur d’argent qui sépare la Baule des communes voisines « , s’exclame une habitante.
Un baulois nuance : « ce n’est pas la première fois qu’on trouve des graphies un brin fantaisistes pour les communes de Loire-Atlantique, y a aussi Bozeg pour Bouée [près de Savenay] et dans le Pays de Retz où le breton n’a été parlé qu’à la marge il y a très longtemps, et où nombre de communes ont des origines latines, c’est le festival ! Mais ils auraient quand même pu demander aux anciens, il y a des gens sur la liste Louvrier dont les familles vivent ici depuis plusieurs générations, voire des siècles« .
Et puis attention, ça ne signifie pas un soutien de la droite à la réunification bretonne et au redécoupage des régions administratives de l’ouest de la France : « Ces gestes, certes symboliques, ne s’inscrivent pas dans le débat d’un redécoupage territorial qui n’est pas d’actualité. Il traduit plutôt la volonté de manifester notre enracinement historique et notre attachement culturel à la Bretagne« , a expliqué mi-décembre le maire lors de l’inauguration desdits panneaux. Autrement dit la Baule met des panneaux bretons, mais ne veut pas de la réunification bretonne – comme un phare avec ses éclats courts et longs, la Baule est bretonne par intermittence. Vous suivez ?

En 2012 l’Agence Bretagne Presse listait les communes de Loire-Atlantique qui avaient des panneaux d’entrée des communes en breton :  sur 221, elles étaient 20 ( Bilinguisme routier : où en est-on en Loire-Atlantique ? (abp.bzh) A savoir Nantes, Saint-Herblain et Orvault, Blain, le Gavre, la Grigonnais, Bouvron, Guéméné-Penfao, la Turballe, Guérande, Assérac, Mesquer, le Croisic, Batz, le Pouliguen, Pornichet, Pornic et la Bernerie.

Avec les communes nouvelles dans l’est et le sud du département, il y a désormais 207 communes. Plusieurs se sont ajoutées, dont Fay de Bretagne, le Temple, Rezé (en février 2019), St Nazaire (depuis 2015) et donc la Baule. Ce sont donc 25 communes au moins qui ont des panneaux routiers en breton, soit 12%. Il y a encore de la route…

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La Nuit bretonne revient le 24 juillet avec Talec-Noguet Quartet et Denez Prigent.

La Nuit bretonne revient en 2021 à Nantes. Elle se déroulera le 24 juillet et l'ouverture de la billetterie...

Régionales 2021. Gilles Pennelle(RN) publie une « Lettre aux nombreux Bretons qui ont bien raison de tourner le dos à Loïg Chesnais-Girard »

La bataille pour les élections régionales est dans sa dernière ligne droite. Les coups et les piques se multiplient,...

1 COMMENTAIRE

  1. L’histoire avec un grand H, ici comme en tous lieux et en tous temps a toujours compté des collabos et des résistants … !

    Rien que le mot « réunification » me laisse rêveur et perplexe … tant il révèle de manipulations en tous genres.

    Indéniablement, historiquement, la Loire Atlantique a toujours été en Bretagne.

    Pour des raisons qui leur appartiennent et profitant de la guerre et de ce que ça comporte d’obligations de soumission pour la population, les allemands/nazis et pétainistes ont décidé de retirer la « Loire Inférieure » (nom de l’époque) de la Bretagne.

    Depuis, les «  »démocrates » » français se succèdent au pouvoir et on voir clairement les limites de leur esprit «  »démocratique » » car tantôt il faudrait une consultation, un référendum ou que sais-je encore … alors qu’il suffit de rendre à César ce qui est à César comme dit l’adage.

    On peut aussi noter que depuis, nombre de malicieux politiciens tacticiens manipulateurs mais là -lol- tout ça ne va t’il pas de pair -lol- en jouent à ces fins de basse manœuvre politicienne et tantôt se montrent « résistants » (pour et avec la Bretagne) et tantôt -de façon plus ou moins hypocrite en plus- on les démasque plutôt « collabos » en puissance.

    Bien normal quelque part quand on y pense car une carrière politique qui s’arrêterait bassement à une Mairie … ce n’est pas terrible. Il faut donc voir loin et s’assurer des vues « françaises » pour arriver à ses fins … au détriment du local et des Bretonnes/Bretons comme l’ont fait précédemment tant d’autres à commencer par Jean-marc AYRAULT qui a eu la même stratégie.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Kemperle evit Breizh adunvanet

Dimerc'her dremenet eo bet votet a-unvouezh gant ti-kêr Kemperle ur mennad evit reklem ur referendom war adunvanidigezh ar vro. Un nebeut deizioù a-raok e...

Élections régionales. Ils sont tous pour la réunification…

C’est bon signe, on parle ici et là de la réunification. Pour les candidats aux élections régionales, c’est même devenu un sujet incontournable. Rendez-vous...

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des « fêtes sauvages et désorganisées...

Réunification de la Bretagne : Philippe Grosvalet (PS) va souffrir…

Philippe Grosvalet (PS), président du conseil départemental de Loire-Atlantique, sera probablement candidat aux prochaines élections départementales. En cas de victoire de la gauche, il...