Nantes. Bottière, le Breil, quartiers nord : la police s’efforce de perturber le deal de drogue

A LA UNE

La police nantaise a continué ces jours-ci à tenter de perturber le trafic de drogue, en menant plusieurs opérations sur le terrain. Même si elles ne permettent pas d’arrêter le trafic – loin de là – qui reprend dès la police est partie, ces opérations rassurent les riverains et permettent des saisies de quantités (limitées) de produits stupéfiants.

Le 6 janvier vers 10h40 au 3, rue du Québec dans les quartiers nord de Nantes – un point de deal très connu, où ont déjà eu lieu des fusillades – la police s’invite dans le deal. En remontant jusqu’au 8e étage, ils arraisonnent deux individus de 41 et 20 ans, en possession de 850 € en liquide, 60 grammes d’herbe et 65 grammes de résine de cannabis [450 € à la revente au détail]

Dans un quartier plus pavillonnaire, rue du Capitaine Yves Hervouët, toujours dans les « quartiers nord », vers 14h45 les policiers interpellent dealer et acheteur après une transaction. L’acheteur venait de prendre pour 90 € de drogue, et fera l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Le dealer âgé de 19 ans avait 145 € sur lui – il est convoqué au tribunal correctionnel le 13 décembre prochain.

Le 7 janvier vers 19 heures, un jeune homme démonte une cache et récupère de la marchandise rue Becquerel, quartier Bottière. Fouillé par la brigade canine qui l’observait, il avait sur lui six sachets d’herbe de cannabis décorés avec Bart Simpson, soit 10 grammes [60 € à la revente] et 290 € en liquide.

Le 8 janvier vers 21h15, la police intervient pour un regroupement de jeunes gens dans un hall rue Jules Raimu, au Breil, et une forte présomption de deal de stupéfiants. Lorsque les policiers arrivent, six hommes fuient dans les étages, dont un lance un couteau dans les escaliers. Dans le hall, une arme de poing de calibre 6.35, vide de munition, est découverte dans une veste. Aucun des dix jeunes délinquants de 16 à 20 ans, arrêtés sur place par la police, ne l’a évidemment réclamée.

Par ailleurs deux opérations de sécurisation des parties communes d’immeuble, contre les deals, ont été menées rue des Sables d’Olonne à Bellevue le 5 janvier et au Clos Toreau le 7, sans donner lieu à des découvertes de produits illicites.


Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Comment vivre hors de la République française totalitaire ? Par Yann Vallerie

Yann Vallerie est journaliste, fondateur et rédacteur en chef pour Breizh-info.com. Cet été, il intervenait lors de l'Université d'été...

Kalifornia : rannoù « nann-jeneret » evit ar vugale er gourmarc’hadoù lakaet ret

Votet eo bet al lezenn AB 1084 ar sizhun-mañ e Kalifornia hag e 2024 e vo lakaet e pleustr...

Articles liés