Nantes. « Faire le chouf » pour 40 euros la journée ?

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Le trafic de stupéfiants continue à faire l’actualité un peu partout dans Nantes. Le 24 mars dernier à la Bottière, un quartier « sensible » de l’est de Nantes, un jeune homme propose des produits stupéfiants à deux agents de la BAC. Il finit par fuir mais abandonne sa sacoche avec de la drogue, sa carte d’identité et une convocation en justice… pour deal, déjà, en février dernier.

Après une perquisition chez lui où la police a retrouvé de nombreux sachets de conditionnement vides, elle a cueilli le dealer âgé de 20 ans rentrant chez lui avec 200 € en liquide, à 18 h le 25 mars.

Le même jour dans la soirée, un véhicule avec quatre personnes à bord tente de semer la BAC qui le prend en chasse, en prenant des risques sur le périphérique où le conducteur percute une dizaine de véhicules puis sort porte de la Chapelle vers le Petit Port. Les policiers finiront par interpeller trois des quatre occupants du véhicule trempés, car ils se sont jetés dans un ruisseau, et récupérer un pain de cannabis de 850 grammes [5600 € à la revente au détail].

Toujours en marge de trafics divers, une rixe au couteau est survenue ce 27 mars vers 13h45 boulevard Dalby ; un homme de 20 ans blessé grièvement à la main a été transporté à la clinique de la main, un autre âgé de 27 ans, légèrement blessé, a été transporté au CHU.

Faire le « chouf »: un « travail » à 40€ la journée…

Au tribunal cette fois, un Nantais au RSA embauché comme guetteur sur un trafic de drogue et arrêté en mai 2020 avec 700 € et 12 grammes de cocaïne en bonbonnes [720€ à la revente au détail] estimait être mal payé : «  c’est très mal payé, 40 € la journée et 20 € la demie ». Après avoir été interpellé, il a du rembourser les trafiquants et a emprunté 1200 € : « j’ai fait ça pour me sortir de la misère et aujourd’hui j’y suis encore plus », constate-t-il. Sa sincérité ne lui aura pas fait éviter 105 heures de TIG, mais il échappe aux quatre mois ferme requis par le procureur.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Occupation d’Arbonne : les agriculteurs basques s’invitent chez la propriétaire parisienne

Les terrains d'Arbonne au Pays Basque Nord cristallisent la contestation autour de la hausse du foncier et de l'immobilier...

Ober anaoudegezh gant Bro ar Gwin e Liger-Atlantel

E-pad ar vakañsoù e-lec'h mont da vro-Euskadi evel boaz e c'hell ar vretoned kar o bro ober anaoudegezh gant...

Articles liés

Loire-Atlantique. Un réseau de dealers démantelé au Pellerin

Les communes de la couronne nantaise sont de plus en plus touchées par le trafic de drogue. Exemple encore au Pellerin, au sud-ouest de...

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique...

Nantes. Johanna Rolland s’occupe de la France, pas des Dervallières

À Nantes, il y a plusieurs quartiers « chauds » où la délinquance constitue l’activité principale. En ce moment, on parle beaucoup de celui des Dervallières....

Nantes. Face aux dealers, la police municipale abandonne le terrain ?

De hauts cris s'élevaient des abords de la ligne 1 du tramway, entre la station Commerce et l'ex-ssquare Fleuriot de Langle, ce vendredi soir...