Tyrannie sanitaire. Le désespoir d’un restaurateur nantais

A LA UNE

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Paris. Étudiante en école de journalisme, une jeune Kabyle subit la censure et la pression de sa direction et des autres élèves

Le terrorisme intellectuel et la propagande politique jusque dans les écoles de journalisme. De quoi ensuite ne pas s’étonner...

Covid-19. Janvier 2021, le pire mois de l’épidémie enregistré sur la planète ?

Avant propos Aujourd’hui, quatre sujets seront abordés : 1 – Un premier bilan social et sociétal pour la France; bilan qui...

Réunification de la Bretagne. 150 élus écrivent à E. Macron pour un référendum

Dans une tribune publiée par le « Journal du Dimanche », 150 élus dont sept députés et six sénateurs, demandent un référendum...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages...

Charles Henri Le gaillard est à la la tête d’un restaurant idéalement placé, au cœur de Nantes. Une affaire qui marche, une table reconnue, une clientèle fidèle, et 12 salariés. Comme tous ses confères, Covid oblige, il a dû fermer. Mais les factures, elles (charges, loyers), continuent de tomber.

Les aides du gouvernement sont insuffisantes pour couvrir ses frais. Il a contracté un PEG, Prêt garanti par l’état, qu’il va devoir rembourser. Un emprunt qui s’ajoute aux crédits en cours, qu’il remboursait jusqu’ici sans difficulté. Aujourd’hui, il lui faut rembourser 250 000 euros de prêts, mission impossible quand il n’y a aucune rentrée d’argent ! Le restaurateur, qui ne se paye plus de salaire depuis 3 mois, tire la sonnette d’alarme.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Faut-il encore investir dans l’immobilier ?

La situation économique mondiale liée à la crise sanitaire nous a montré à quel point l’équilibre financier pouvait être...

Eric Zemmour : « Le gouvernement français n’ose même pas imposer l’interdiction du voile islamique dans l’espace public pour les petites filles »

Eric Zemmour : « Le gouvernement français n’ose même pas imposer l’interdiction du voile islamique dans l’espace public pour...

1 COMMENTAIRE

  1. C’est tout un secteur professionnel qui est sinistré ; malgré la fermeture des bars, cafés , restaurants la contamination continue , ce n’est donc pas ces endroits qui sont vecteurs de contamination.
    Il est a croire que ce gouvernement ainsi que l’ensemble de la classe politique veux la TOTAL disparition de ces établissements afin que le peuple ne connaisse que le travail sans aucunes possibilité de distraction.
    C’est tout un savoir faire qui fait la renommé de la France dans le monde qui va disparaitre, ce n’est pas la vente a emporter qui sauvera ce secteur d’activité ainsi que tout les sous-traitant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici