Épargne. En 2020, des Français frileux pour un Livret A heureux [Vidéo]

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Dans une conjoncture socio-économique largement troublée par la crise sanitaire, les Français, s’étant montrés économes en 2020, se sont largement tournés vers le Livret A.

Épargne des Français : doublement de la collecte sur le Livret A

La crise du Covid-19 et les confinements à répétition tendant à freiner la consommation des Français tout comme l’appétence pour certains investissements risqués aura fait le bonheur du Livret A en 2020. La tendance relevée durant l’été s’est confirmée et la collecte du Livret A a ainsi doublé en l’espace d’un an puisque, comme le rapporte le 20 janvier la Caisse des Dépôts, les épargnants ont placé 26,4 milliards d’euros sur ce Livret A en 2020, contre 12,64 milliards d’euros en 2019.

Selon Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, interviewé par Les Echos, « tant que la crise sanitaire perdurera, l’épargne sera abondante. Cependant, cet argent est utile. Nous l’utilisons pour financer des projets destinés à améliorer la qualité de vie et à soutenir l’économie pour accélérer la relance. »

Sur RTL le 20 janvier, le même Eric Lombard commentait au sujet de l’épargne sur le Livret A en 2020 : « Ça représente 50 euros par mois et par livret. C’est un record depuis 2012, c’est énorme ».

L’encours total du placement en hausse de 9,4 %

Ainsi, tandis que 55 millions de Français possèdent un Livret A, ils ont épargné 35 milliards d’euros en 2020, répartis entre le Livret A et le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire). Nuance toutefois, « un tiers des livrets A affichent un solde inférieur à 50 euros », rappelle le directeur général de la Caisse des Dépôts, qui précise que « 70% de l’épargne est détenue par 20% des Français ».

Plus globalement, le montant total placé sur le Livret A par les Français a connu une progression de 9,4 % entre 2019 et 2020 pour atteindre les 326,5 milliards d’euros.

Une manne qui profite donc aussi au LDDS en raison de l’atteinte du plafond du Livret A (fixé à 22 950 euros pour les personnes physiques) par certains épargnants. Si 6 % des Livrets A existants avaient atteint leur plafond en 2019, tout porte à croire que cette proportion devrait être revue à la hausse pour 2020. Le Livret de Développement Durable et Solidaire a ainsi enregistré une collecte deux fois supérieure (8,8 milliards d’euros) à celle de 2019 selon Cyril Blesson, des Cahiers de l’épargne. Les dépôts à vue ont pour leur part augmenté de 75 milliards en 2020 selon les estimations des Cahiers de l’épargne.

Enfin, malgré des rendements médiocres, le report de l’épargne vers le Livret A est aussi favorisé par la crainte de se tourner vers des placements certes plus rémunérateurs mais aussi plus aléatoires. C’est notamment le cas de l’assurance-vie qui a quant à elle connu une forte décollecte en 2020.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

1 COMMENTAIRE

  1. Pas un mot dans l’article au sujet du taux de rémunération de l’épargne proposée par ce piteux livret A. Nous nous permettons d’attirer l’attention des épargnants sur le fait que laisser leurs économies sur ce genre de « placement » les expose au risque de les voir ponctionner d’office en cas de crise monétaire ou financière majeure, sans être rémunéré à due proportion du risque encouru. Laisser son épargne à disposition d’une banque, y compris dans le cadre d’un « Livret A » comporte aujourd’hui un risque et, qui plus est, un risque non rémunéré.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Économie. Livrets réglementés : le niveau d’épargne des Français atteint des records

Les Français ont massivement épargné au mois de mai 2021. À tel point que les livrets réglementés, avec une nouvelle fois une collecte positive,...