Immigration. Bientôt une allocation de 500 euros par mois pour les mineurs isolés étrangers et jeunes majeurs ?

A LA UNE

Bernard Kron : « Il y a trop de personnel technico-administratif dans les hôpitaux en France » [Interview]

Les éditions Max Milo publient demain mardi 9 mars un livre qui devrait faire du bruit : « Blouses...

Yann Le Bohec : « L’armée romaine a fonctionné, depuis sa naissance jusqu’au début du IVe siècle, sur un principe simple : la qualité...

Les éditions Tallandier viennent de publier dans la collection Texto « Les guerres romaines », livre signé Yann Le...

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Bientôt une allocation de 500 euros par mois pour les mineurs isolés étrangers ? C’est en tout cas ce que laisse entendre dans un tweet Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé.

Les mineurs isolés étrangers dépendent en effet, de l’aide sociale à l’enfance, ASE, comme on peut le lire ici. . En France, le nombre de mineurs étrangers isolés pris en charge par les départements (qui ont la responsabilité de l’ASE) est en hausse continue ces dernières années : de 8.000 en 2016, ils sont passés à 15.000 en 2017 puis, 17.922 en 2018 et en 2020, on évoque 40 000 de ces jeunes immigrés présents sur le territoire.

Dans un article du Figaro sur le sujet, on peut lire : «À ce stade, les 40.000 mineurs non accompagnés dont s’occupent les départements coûtent déjà 2 milliards d’euros par an. À raison de 50.000 euros de prise en charge annuelle par enfant en moyenne, je vous laisse imaginer le poids pour les finances publiques quand, à la fin de l’année, le stock de dossiers validés avoisinera les 60.000», souligne l’un des meilleurs connaisseurs du sujet à l’ADF. À l’entendre, le seuil des 2,5 à 3 milliards d’euros par an de charge financière se profile, pour ces seuls mineurs. «C’est une charge beaucoup trop lourde pour de nombreux exécutifs départementaux, d’autant que cette situation relève de choix de politique migratoire qui incombent essentiellement au gouvernement», fait remarquer un directeur à l’ADF.

Si on fait le calcul concernant cette nouvelle allocation, on rajoute 240 millions d’euros de pris dans les poches des Français pour financer ces individus.

500 euros par mois pour des individus qui n’ont pas été invités par les Français sur leur territoire, et cela annoncé la même semaine où le président évoque des « chèques psy » pour les étudiants qui craquent massivement du fait du confinement et qui manifestent pour dénoncer la précarité dans laquelle ils vivent. Vous avez dit les autres avant les nôtres ?

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

 

 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Larmor-Plage : Seabird invente un filet de pêche biodégradable et compostable

Un filet de pêche biodégradable en mer et compostable, voilà une une innovation technologique qui fait beaucoup parler d'elle. La...

Des scènes de liesse à Belfast et à Glasgow pour célébrer le titre des Rangers

Des milliers de fans des Glasgow Rangers se sont rassemblés, bravant les mesures de tyrannie sanitaire, dans les rues...
- Publicité -

4 Commentaires

  1. Marre de cette immigration ? Mais arretez donc de vous plaindre sur ces blogs ! descendez dans la rue et dites clairement et de maniére décomplexée votre raz le bol. Il faut libérer la parole.
    La petite minorité des intellos gauchos bobos qui dictent ce qu´il est autorisé de penser doivent comprendre qu´ils ne représentent pas le PEUPLE .
    Ne jouez pas leur jeu,au lieu de dissimuler vos opinions par peur, exprimez vous dans votre milieu professionnel, relationnel et autre.
    Soyez visibles et vous serez surpris de constater que vous etes loin d´etre seul.

Comments are closed.