La complicité financière avec les mafias de l’immigration, « un geste solidaire » ?

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

« Loire-Atlantique. Ce geste solidaire qui enflamme les débats » titrait Ouest France, dans son édition du 9 février, au sujet du vote de la subvention, une nouvelle fois accordée à l’ONG SOS Méditerranée.

Une riche ONG qui va chercher des migrants laissés en mer au large des côtes nord africaines par les mafias de l’immigration qui ont trouvé un bon filon, et qui les ramène sur les côtes européennes sans que les populations autochtones n’aient été consultées.

Pour la gauche de Loire-Atlantique, aucun doute, il faut prendre dans les poches du contribuable, et beaucoup d’argent (200 000€, après 500 000€ l’an passé) pour financer cette ONG qui fait de l’immigration son business, sous prétexte de sauvetage d’êtres humains – qui pourtant pourraient être il faut le rappeler sauvés et ramenés sur les côtes nord africaines, ce que ne fait pas l’ONG qui les amène plus loin, en Europe.

Comme l’ont fait remarqué des élus de droite durant le débat, houleux, au conseil départemental, il n y a pas de bilan concernant toutes les aides données à l’ONG, et de surcroit, le conseil départemental outrepasse ses compétences sur la question de l’immigration.

Mais les gauchistes du conseil départemental de Loire-Atlantique sont persuadés d’avoir le monopole du coeur et de l’humanité (toujours facile lorsque c’est fait en plus avec l’argent des autres) : par 33 voix pour, 29 contre, ce sont donc 200 000 euros qui vont être pris de nouveau dans les poches du contribuable de Loire Atlantique, pour permettre à une association de débarquer des migrants en Europe.

Avant d’en retrouver un jour certains dans le centre-ville de Nantes, puis dans des squats, puis dans des établissements dédiés aux demandeurs d’asile, puis en tant qu’apprentis chez un boulanger en grève de la faim pour qu’ils puissent rester, puis dans des écoles où les associations se mobiliseront pour y maintenir les enfants….tout cela jusqu’à l’obtention de papiers. Le scénario est parfaitement connu et rôdé.

Ou comment un faux « geste solidaire » aura pour conséquence une vraie colonisation de fait…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Chute de la natalité : vers une nouvelle crise économique ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’interrogent sur la chute de natalité que subit l’Europe...

Propagande sanitaire. Olivier Véran vaccine une secrétaire d’État enceinte devant la presse [Vidéo]

L'exécutif, par l'intermédiaire du ministre de la Santé Olivier Véran et de la secrétaire d'État Olivia Grégoire, s'est livré...

3 Commentaires

  1. La notion de « sauvetage » est complètement dévoyée dans cette affaire. La « mise en danger » et le sauvetage sont concertés, coordonnés et complémentaires. C’est-à-dire que le danger réel est peu important (et surtout lié au transbordement d’un bateau à l’autre !) et donc que le sauvetage n’en est pas vraiment un. Dans la plupart des cas, il n’y a prise de risque que parce que le sauvetage est presque certain. Les ONG poussent les migrants à se mettre en danger en leur promettant de les sortir de là. Si les collectivités locales bretonnes veulent aider au secours en mer, qu’elles financent la SNSM. Si elles veulent aider à sauver des vies africaines, qu’elles financent des oeuvres médicales sur le continent.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...

Propagande. Comment éduquer les collégiens rennais à l’immigration ?

Que cela est joliment dit ! « Résidence d'artiste », « lettres à l'ailleurs », « travail scolaire », « raconter la distance et l'amour des siens », l'enfer progressiste est toujours pavé...

Immigration. Le Royaume-Uni va sanctionner les pays qui refusent de reprendre leurs migrants

Le Royaume-Uni va bloquer les visas des visiteurs provenant de pays dont le ministre de l'intérieur estime qu'ils refusent de coopérer pour reprendre les...

Allemagne. L’ex-chef du renseignement allemand dénonce la politique d’immigration folle de Merkel

Les politiques d'immigration d'Angela Merkel sont "fatales" et l'Allemagne "décline politiquement et économiquement", a averti l'ancien chef de l'agence d'espionnage du pays, Hans-Georg Maassen,...