Le Vlaams Belang lance une pétition contre l’abattage sans étourdissement à Bruxelles

Le Vlaams Belang vient de lancer une pétition contre l’abattage sans étourdissement à Bruxelles.

« Si le gouvernement écologiste continue de reporter cette interdiction, Bruxelles deviendra bientôt la capitale de la souffrance animale » indique la pétition.

Aujourd’hui, la Région de Bruxelles-Capitale est la seule région de Belgique où l’abattage sans étourdissement est encore autorisé. Dès le début de la législature, le Vlaams Belang a également demandé une interdiction à Bruxelles, ville pourtant dirigée par une coalition contenant des partis favorables aux animaux tels, qu’Ecolo et Groen, les écologistes locaux.

Pour le Chef de Groupe du groupe Vlaams Belang au Parlement bruxellois, Dominiek Lootens, les choses sont claires: «Pour Ecolo/Groen le choix était le suivant: soit ils respectent leur programme et ils votent l’interdiction de l’abattage sans étourdissement, soit ils choisissent de ne pas heurter leurs électeurs musulmans. C’est la deuxième option qu’ils ont choisie».

Les écologistes ont longtemps utilisé l’argument selon lequel il fallait d’abord attendre que la Cour européenne de justice statue sur l’interdiction en vigueur en Flandre et en Wallonie. Lorsqu’en décembre de l’année dernière la Cour a décidé que l’interdiction pouvait être maintenue, la voie semblait ouverte à une initiative parlementaire qui devait aboutir, enfin, à l’interdiction à Bruxelles. «Mais maintenant, ils disent vouloir attendre une décision de la Cour constitutionnelle», déclare Dominiek Lootens excédé par le fait que la proposition du Vlaams Belang ait été jusqu’ici systématiquement écartée de l’ordre du jour par la majorité.

Parallèlement, le ministre bruxellois de l’Environnement et du bien-être animal, Bernard Clerfayt (Défi), a annoncé qu’il cherchait «un accord entre les communautés religieuses et le secteur du bien-être animal sur l’interdiction de l’abattage sans étourdissement».

Selon le Sénateur et Président du Vlaams Belang à Bruxelles, Bob De Brabandere, ce n’est rien qu’une manœuvre de retardement supplémentaire : «Toutes les études et enquêtes montrent qu’il existe un large soutien en faveur d’une interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles. Pourtant, on continue à repousser la question aux calendes grecques. En attendant, le gouvernement bruxellois arrive à interdire la détention de cétacés ou à interdire la production de foie gras. A ma connaissance, personne ne détient de cétacés à Bruxelles et on ne produit pas de foie gras en Région de Bruxelles-Capitale. Ce qui se passe à grande échelle ici, c’est l’abattage sans étourdissement. Mais cela ne peut pas être interdit. Est-ce bien crédible? »

Le Vlaams Belang veut mettre un maximum de pression sur le landerneau politique bruxellois afin d’arracher cette interdiction et a donc lancé une pétition (www.stopabattagesansetourdissement.be) en appelant notamment les Bruxellois, les concernés donc (et il y en a parmi nos lecteurs) à la signer.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. tout a fait d’accord avec ce mouvement. Les abattages rituels devraient être interdit en Europe. Les animaux donnent déjà leur corps pour notre nourriture alors pourquoi en plus les faire souffrir.

  2. On parle de la viande halal, du Coran, mais cette affaire ne concerne pas que les musulmans. Elan Carr, l’envoyé américain pour la lutte contre l’antisémitisme, a qualifié en 2019 « d’expulsion forcée honteuse » des Juifs une loi en vigueur dans certains pays européens, laquelle limite l’abattage rituel des animaux. « Ce n’est rien d’autre qu’une expulsion forcée de la communauté juive d’un pays qui adopte une telle loi » avait-il dit. Expulsion des Juifs, antisémitisme, on le voit, l’affaire est grave, et on imagine qu’elle préoccupe au plus haut niveau de l’Etat et de l’UE. L’abattage rituel, kasher, n’est pas une exigence de l’Ancien Testament, mais du Talmud. Il serait instructif que l’enseignement talmudique soit mis en pleine lumière, pour que tout un chacun apprenne comment le Talmud guide le Juif dans les plus infimes détails de sa vie quotidienne, et ce que le Talmud préconise concernant tout ce qui n’est pas juif.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !