Arnaques à la romance en ligne : elles ont explosé en 2020 dans un contexte psychologique difficile

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Via les réseaux sociaux et les sites de rencontre, les arnaques à la romance ont fortement augmenté en 2020. Des escrocs qui ont donc profité d’une détresse affective et d’une solitude de certaines personnes aggravées par les restrictions sanitaires.

Fragilité psychologique contextuelle : les arnaques à la romance en forte hausse

À époque psychologiquement éprouvante, individus psychologiquement éprouvés. Tandis que les 12 derniers mois ont considérablement affaibli les liens sociaux et renforcé la solitude chez certaines personnes, la recherche coûte que coûte d’une relation affective peut parfois conduire au désastre financier. Le tout dans un contexte où de nombreux organismes de santé, y compris l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), s’inquiètent depuis plusieurs mois de l’impact des mesures sanitaires prises par certains états sur l’état de santé mentale des populations.

En effet, cette situation de détresse émotionnelle manifeste chez les plus fragiles fait les affaires de nombreux escrocs. Et plus particulièrement de ceux spécialisés dans les arnaques à la romance. Pour s’en convaincre, il suffit de consulter l’étude menée sur la question par la Federal Trade Commission (FTC) [NDLR : Commission de la concurrence américaine] et dont les résultats ont été rendus publics le 10 février dernier. Aux États-Unis, les internautes victimes de ces pratiques ont perdu au total 304 millions de dollars. Soit un montant supérieur de 50 % à celui de 2019. La FTC indique par ailleurs que chaque victime a perdu en moyenne 2 500 dollars.

Source : www.ftc.gov

Des arnaqueurs sans scrupules

Comme nous pouvons l’observer sur le graphique ci-dessus, l’augmentation de ces arnaques à la romance ne date pas de l’année dernière : entre 2016 et 2020, les pertes totales en dollars signalées ont plus que quadruplé tandis que le nombre de signalements a quant à lui presque triplé durant la même période.

Mais concernant la hausse spectaculaire de ses arnaques entre 2019 et 2020, l’étude suggère que l’isolement et la solitude accentués en raison du Covid-19 (et des restrictions s’y attelant) peuvent expliquer un manque affectif plus important chez certaines personnes, qui auraient ainsi été plus nombreuses à utiliser les réseaux sociaux ou les applications de rencontre afin de tenter de remédier à la situation. Tout en étant, détresse émotionnelle oblige, beaucoup moins prudentes vis-à-vis du profil de leurs interlocuteurs.

De quoi faire les bonnes affaires des arnaqueurs du cœur qui ont donc su s’engouffrer dans ces brèches psychologiques. Pour séduire et escroquer encore plus facilement leurs victimes, ces aigrefins 2.0 ont recours à de faux profils attrayants, glanant notamment des photos « vendeuses » sur le web. Certains vont même plus loin en ayant aucun scrupule à usurper l’identité de personnes réelles.

Par la suite, le procédé est assez simple : une fois le contact en ligne établi avec la victime et sa confiance obtenue, l’arnaqueur à la romance va trouver plusieurs excuses pour ne jamais rencontrer sa victime (les restrictions sanitaires de ces derniers mois lui facilitant d’ailleurs la tâche) puis vient ensuite le temps de la demande d’argent. Pour cela, les escrocs font preuve de plus ou moins d’imagination, justifiant parfois la nécessité d’un achat de crédit téléphonique pour poursuivre la discussion, ou encore prétextant la prise en charge d’une urgence médicale, le coronavirus étant là encore un motif souvent invoqué. Autre élément à relever, le nombre de cartes cadeaux utilisées pour envoyer de l’argent à des escrocs a augmenté de près de 70 % en 2020.

Quelques conseils aux cœurs imprudents…

Pour ce qui est du profil des victimes, l’étude note que la tranche d’âge 20-29 ans est celle où l’augmentation a été la plus forte en 2020 avec un nombre de signalements ayant plus que doublé par rapport à l’année précédente. D’un point de vue des montants, ce sont les personnes âgées de 70 ans et plus qui ont déclaré les sommes perdues les plus importantes avec 9 475 dollars en moyenne.

Aussi, pour celles et ceux écoutant davantage leur cœur que leur raison et voulant se risquer malgré tout à chercher l’amour en ligne, mieux vaut adopter quelques préceptes qui éviteront bien des déconvenues pécuniaires.

À commencer par le fait de ne jamais envoyer d’argent ni de cadeaux à une personne jamais rencontrée en réel, même si celle-ci vous a fait parvenir de l’argent auparavant. Une évidence que beaucoup d’individus ont manifestement tendance à oublier.

Un regard extérieur de la part de la famille et des amis peut aussi être utile et apporter un peu de lucidité au jugement lorsqu’une idylle virtuelle débute. Il est aussi recommandé de faire une recherche en image inversée sur les photos de profil. Si celles-ci apparaissent dans les résultats en étant associées à des identités ou à des détails ne correspondant pas au profil initial, vous aurez alors tout intérêt à fuir la romance avant qu’elle ne tourne à l’arnaque…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

  1. Comme d’habitude, ce sont encore les vieux qui se font le plus escroquer … Cette vulnérabilité devrait être reconnue comme maladie à part entière par la Sécurité Sociale ! Croire qu’à 66 ans (je ne choisis pas l’âge au hasard) on peut encore intéresser une « minette » de 30 ans – ou moins – autrement que par son compte en banque, relève d’un aveuglement pathologique. Et pourtant, ils y croient !!! A l’ère du « distanciel » et du « virtuel », pourquoi s’acharner à vouloir à tout prix une relation affective, amoureuse, sexuelle réelles qui relèvent du fantasme pur ? Place aux jeunes, les vieux et ne venez pas vous plaindre si vous vous faîtes arnaquer.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Terreur sanitaire. Au Royaume-Uni, les vaccinés seront privilégiés sur les applications de rencontre

Aux USA comme au Royaume-Uni, Tinder et d'autres applications de rencontre, en partenariat avec les autorités, vont offrir des récompenses à leurs utilisateurs se...

Côtes d’Armor : alerte aux vols et aux escroqueries

02/11/2016 – 08H45 Lamballe (Breizh-info.com) – La gendarmerie des Côtes d'Armor a, au début de la semaine, lancé un appel à la vigilance sur les...