Dans les EHPAD, nos anciens sont toujours sous tyrannie sanitaire, malgré la vaccination

A LA UNE

A quoi sert la vaccination contre Covid-19 ? A pas grand chose si l’on en croit la folie sanitaire qui perdure dans les EHPAD concernant les mesures à appliquer, y compris alors que les pensionnaires sont majoritairement vaccinés avec deux injections et qu’une partie des personnels l’est aussi.

Par exemple, 91 % des résidents de la maison de retraite de Guémené-sur-Scorff, 83 % de ceux des Quatre-Couleurs à Loudéac et 78 % de ceux de Kervenoaël à Pontivy sont vaccinés. Ce qui n’empêche pas des mesures délirantes. Fin février, 91 % des résidents des ehpad bretons avaient reçu une dose de vaccin, et près de 60 % ont eu les deux injections.

Dans plusieurs EHPAD de Bretagne, les visites en chambre sont à nouveau autorisées pour les familles (qui se voyaient jusqu’ici interdire le droit de voir leurs proches, c’est dire si l’Etat ou les collectivités en ont quelque chose à soucier de la famille et du bien être des anciens qui ne voyaient plus leurs être chers y compris alors qu’ils sont souvent en fin de vie…).

A Callac (22), cela se passe « sans rendez-vous du lundi au vendredi, de 14 h à 16 h 30 (maximum 30 visiteurs dans l’Ehpad), pour une durée d’une heure maximum pour deux visiteurs par résidant (venue possible pour les enfants sans limitation d’âge, mais en capacité de porter un masque) ».

Mais partout, les sorties doivent être limitées : autour de l’établissement. En s’inscrivant sur le registre d’entrée..et en continuant à porter le masque, en intérieur, y compris dans la chambre, et en extérieur. Sorties familiales interdites, pas de contact physique avec ses proches, et bien entendu, des menaces de visites suspendues si ces mesures ne sont pas respectées. La tyrannie sanitaire appliquée aux EHPAD en quelque sorte.

Même question qu’au début de l’article : à quoi sert la vaccination contre le Covid-19 dans les EHPAD si les anciens qui ne sont pas au début de leur vie ne peuvent pas retrouver, au moins quelques mois, quelques années, leur liberté ? Entre le fiasco de la campagne de vaccination, l’inconnu sur les effets, à moyen et long terme, des vaccins administrés, et les mesures tyranniques qui régissent nos vies depuis plus d’un an déjà (alors qu’en Bretagne, la situation épidémique est plus que calme depuis le début), cela commence à faire beaucoup (trop) à supporter…

Crédit photo : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

1 COMMENTAIRE

  1. Oui on se demande pourquoi de petits kapos se permettent de maltraiter nos anciens avec des restrictions qui n’ont pas lieu d’être ! MALTRAITANCE envers nos anciens, MALTRAITANCE envers nos enfants effectivement cela fait beaucoup de MALTRAITANCE envers les humains du début à la fin !!!! Mais TOUT se paie un jour !!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés