Tyrannie sanitaire et Covid-19. Le ministre de la Santé lance un « appel solennel » à la vaccination et n’exclut pas le retour du masque obligatoire [Vidéo]

Vaccination

La tyrannie sanitaire bientôt de retour ? En l’espace de quelques jours, plusieurs membres de l’exécutif ont appelé les Français à de nouveau porter le masque pour faire face à la propagation du Covid-19. Le ministre de la Santé a par ailleurs lancé un « appel solennel » à la vaccination.

Masque obligatoire dans les transports : François Braun ne « tremblera pas »

Le Covid-19 est de retour dans l’actualité. Et, avec lui, la possible réinstauration de certaines mesures de restriction sanitaire totalement délirantes (et infondées). Invité de BFMTV le 4 décembre, le ministre de la Santé François Braun a indiqué que le port du masque pourrait de nouveau être obligatoire dans certains lieux afin de lutter contre les contaminations de Covid-19 en hausse.

Évoquant cette recrudescence, François Braun a déclaré :« Si les contaminations continuent d’augmenter, mon bras ne tremblera pas s’il faut décider l’obligation du port du masque. Actuellement, ce n’est pas le cas, je suis la situation au jour le jour et les décisions suivront les évolutions de la situation. »

Pour l’instant, le ministre « conseille très fortement » le port du masque aux Français, bien que n’étant pas, pour l’instant, favorable au retour de son caractère obligatoire. Il estime qu’actuellement, l’épidémie de Covid-19 n’a pas franchement évolué depuis deux mois tandis que Santé publique France (Agence nationale de santé publique) s’inquiète de « co-circulations » peu habituelles d’autres maladies respiratoires d’origine virale en parallèle, à savoir la grippe et la bronchiolite.

Le ministre lance un « appel solennel » à la vaccination

Quant à un éventuel retour de ce port du masque obligatoire dans le pays, celui-ci pourrait être conditionné par « la saturation des hôpitaux ou l’évolution de l’épidémie de grippe », selon François Braun.

Outre le masque, le ministre de la Santé a également abordé la question de la vaccination sur la « chaîne d’information en continu » en incitant les Français à se faire vacciner contre la grippe et contre le Covid-19. « Il faut se vacciner quand on est fragile ou quand on est en contact avec des personnes fragiles », a-t-il déclaré.

Rappelons que le 29 octobre dernier, le Premier ministre Élisabeth Borne avait déjà lancé, devant les députés, un « appel solennel » à remettre le masque dans les transports mais avait aussi incité les Français éligibles (« les plus de 60 ans, les personnes fragiles et bien sûr les soignants ») à se faire administrer une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19.

Bémol toutefois, Élisabeth Borne avait déploré au passage que « seuls 10 % de la population cible [aient] effectué leur rappel », ajoutant : « Je le redis aux Français concernés : ‘vaccinez-vous, cela vous protège, cela protège notre hôpital’ ». Le 28 novembre dernier, les autorités sanitaires indiquaient qu’environ 2 millions de personnes avaient reçu une injection de rappel contre le Covid-19 depuis le lancement de la campagne de rappel le 3 octobre. Dont 1,8 million avec un vaccin bivalent ciblant la souche originale et la souche Omicron du Covid-19.

Quelques jours plus tard, François Braun a donc lui aussi lancé un « appel solennel à la vaccination ». « Il faut se vacciner quand on est fragile, il faut se vacciner quand on est en contact avec des personnes fragiles », a déclaré le ministre.

« C’est quand même absurde, on sait que si on ne vaccine pas, on va avoir des problèmes, on va avoir des morts, on va avoir une saturation de notre hôpital, on a les moyens de le faire et pourtant, les Français ne se vaccinent pas » a-t-il déploré. Ne serait-ce pas simplement la manifestation d’une certaine « fatigue vaccinale » évoquée en son temps par son prédécesseur Olivier Véran ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Bornstein. Braun. Nous avons notre dose de mensonges et de menaces !

    Que disent plutôt les SCIENTIFIQUES : Fouché, Peronne, Raoult ?

  2. En Suisse, Braun et cnies ne pourraient plus tyranniser sans risquer d’être poursuivis : des victimes de la vaccination ont porté plainte au pénal contre les vaccineurs de l’autorité suisse des médicaments ET contre les médecins qui ont pratiqué la vaccination. Ils sont accusés d’avoir livré des informations trompeuses à la population en ce qui concerne les avantages et les risques du vaccin.
    https://reseauinternational.net/suisse-des-plaintes-penales-contre-les-autorites-sanitaires-un-conseiller-federal-inclus/

    En France, le professeur PERONNE, virologue de renommée mondiale vient à nouveau de dénoncer :  » toutes ces injections de pseudo-vaccins totalement inutiles ” … “ ceux qui ont été vaccinés avant d’être contaminés ont fait face à des situations beaucoup plus graves”. Il cite les cas de jeunes victimes de myocardites après avoir reçu les doses de vaccin.
    https://www.francesoir.fr/videos-l-entretien-essentiel/christian-perronne-organisation-globale-augmenter-censure

    Aux EUA, le gouverneur de Floride annonce des poursuites judiciaires contre les vaccineurs.

    Les responsables français de ce désastre d’absence de soins, et d’injections de pseudo-vaccins, ne resteront pas éternellement à l’abri.

  3. Braun, fonctionnaire, médecin chef urgentiste, président de l’association des professionnels SAMU-Urgences de France, qui aura coché assidument la case absent syndicalisme, non « vacciné », qui a organisé le visuel terrorisant COVID au pôle urgences du CHR Metz-Thionville hôpital de MERCY, opposant farouche de Didier Raoult par intérêt et petits calculs, à preuve aujourd’hui minissss. Juif. Invite à faire ce qu’il dit non pas ce qu’il fait, globalement rien. Une vrai belle qualité d’homme nouveau monde.

  4. Juste une remarque. Dans mon cas : non vaccinée, je porte un masque l’hiver dans les lieux à forte densité humaine / Quand on est serré comme des sardines ou même un peu moins… Situation tout de même anormale. J’ai constaté que le rhume-bronchite annuel en novembre-décembre- pour moi habituel- a disparu.
    J’ai alors interrogé des relations proches ayant porté des masques. Même résultats concernant la période d’hiver : moins de soucis respiratoires.
    Pourvu que cela dure évidemment.
    PS suis contre les vaccins : nous sommes manipulés et cela peut être grave.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS