Redadeg. Faisant fi de la terreur sanitaire, la course pour la langue bretonne confirmée du 21 au 29 mai

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Malgré le contexte sanitaire, les organisateurs de la Redadeg, course destinée à soutenir financièrement la langue bretonne, ont confirmé que celle-ci allait bien se dérouler du 21 au 29 mai prochains, avec toutefois quelques aménagements.

La Redadeg 2021 confirmée… avec des mesures sanitaires

C’est confirmé ! La Redadeg aura bien lieu au cours du mois de mai prochain. Après une édition 2020 annulée en raison du Covid-19, la célèbre course destinée à lever des fonds pour la promotion du breton va s’élancer de Carhaix le 21 mai, sillonnant les routes de la région sur 2020 kilomètres pour se conclure par une arrivée à Guingamp prévue le 29 mai.

Malgré la tyrannie sanitaire actuelle, les organisateurs de la Redadeg ont considéré qu’il était inconcevable d’annuler ou de différer de nouveau la course dans un contexte où la récolte de fonds est cruciale pour les défenseurs de la langue bretonne. Ils ont annoncé le 15 mars la confirmation de la tenue de la 7e édition de l’événement dont la particularité est de vendre les kilomètres parcourus à des particuliers, des associations ou des entreprises.

Cependant, sans surprise, cette Redadeg 2021 va connaître certains aménagements pour cause de protocole sanitaire. À commencer par le passage du bâton témoin, symbole de la course contenant par ailleurs un message en faveur de la langue bretonne, qui ne pourra cette fois être transmis de main en main comme à l’accoutumée, Covid-19 oblige. En guise d’alternative, il sera placé dans le camion de l’organisation accompagnant les participants sur l’ensemble du parcours à travers 340 communes des cinq départements de la Bretagne historique. Le message contenu dans le bâton témoin sera lu lors de l’arrivée à Guingamp.

Acheter des kilomètres pour soutenir le breton

Pour prendre la mesure de l’importance du rôle de la Redadeg dans le financement du réseau Diwan mais également de divers projets destinés à promouvoir la langue bretonne, il faut se rappeler qu’en 2018, la précédente édition (la course a lieu tous les deux ans) avait permis aux organisateurs de réaliser un bénéfice de 167 000 €. De cette somme, 33 000 € furent conservés pour organiser la Redadeg 2020 et 134 000 € furent redistribués aux projets de l’année et à Diwan. Des montants qui n’ont cessé de progresser depuis le première édition en 2008, où « seulement » 50 000 € avaient été reversés.

Redadeg
Le parcours de l’édition 2020 qui se déroulera en mai 2021.

Ainsi, les fonds collectés par la vente des kilomètres de la course sont ensuite attribués pour moitié aux écoles Diwan, l’autre partie étant octroyée à des structures ou des associations agissant en faveur du breton. Comme le rappelle l’organisation de la course sur son site, « Diwan et les projets en lien avec la langue bretonne ont besoin de soutien financier. C’est pourquoi nous vous demandons aujourd’hui de proposer l’achat d’un kilomètre ; À vos amis, à votre famille, à votre association culturelle ou sportive, à vos commerçants, aux collègues du cours de breton… »

Pour l’instant, près de la moitié des kilomètres disponibles ont été vendus, les autres étant toujours accessibles à l’achat. En 2018, la composition des acheteurs était la suivante :

Source : ar-redadeg.bzh

En parallèle, l’édition 2022 la Redadeg a déjà été annoncée par les organisateurs. Si le circuit définitif n’est pas encore connu, nous savons d’ores et déjà que la course s’élancera de Vitré le 20 mai 2022 pour gagner Vannes, le 28 mai 2022.

redadeg

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Etrekeltiek An Oriant : Diwan a vo en Dibunadeg Veur

Gant diviz Kuzul ar Vonreizh da heul al lezenn Molac emañ diasur dazont Diwan, gwasoc'h eget biskoazh. Penaos e troio an traoù en distro-skol...

Langues régionales. Une plainte déposée à l’ONU contre les discriminations de l’État français

L'ONU peut-elle sauver les langues régionales de France ? Le Réseau européen pour l’égalité linguistique compte en tous cas sur l'aide de l'organisation :...

La ville de Ploemeur demande des « compétences en langue bretonne » pour des offres d’emploi

Voici un exemple à suivre ! La ville de Ploemeur dans le Morbihan vient de publier une série d'offres d'emploi communaux. Or pour certains d'entre...

Pleaol : un hanter-bost divyezhek dilemet er skol gatolik

Setu danvez labour evit Kristian Troadeg, ar c'huzulier e-karg eus yezhoù Breizh er c'huzul rannvro nevez ! Dilemet e vo un hanter-bost divyezhek er skol...