Nouvelle carte nationale d’identité électronique : ce qu’il faut savoir

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

À partir du mois d’août 2021, la nouvelle carte nationale d’identité électronique sera mise en circulation en France. Une première phase d’expérimentation vient de débuter.

Carte nationale d’identité électronique : un plan en quatre étapes

Dans l’optique de se conformer au règlement européen relatif à la sécurisation des titres d’identité, la France a présenté sa nouvelle carte nationale d’identité numérique le 16 mars dernier par l’intermédiaire de Marlène Schiappa, la Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

Cette nouvelle carte, répondant à l’acronyme de « CNIe » et officialisée par le décret du 13 mars 2021, a donc pour vocation à terme de remplacer l’actuelle carte plastifiée.

Carte nationale d'identité
Nouvelle CNIe. Source : dossier de presse Ministère de l’Intérieur

Quant au calendrier de sa mise en circulation, une première phase d’expérimentation a débuté dans l’Oise le 16 mars. Ce sera au tour de la Seine-Maritime et de la Réunion à partir du 29 mars. Elle sera accessible sur l’ensemble du territoire français à partir du 2 août 2021.

Carte d'identité
Calendrier du déploiement de la CNIe. Source : capture Numerama

Quelles nouveautés pour la CNIe ?

Parmi les nouveautés que comprend cette carte nationale d’identité électronique de la taille d’une carte bancaire et valable dix ans, celle-ci sera justement dotée d’un composant électronique (que l’on retrouve déjà dans le passeport) qui aura pour mission de contenir des données biométriques à savoir « l’image numérisée de la photographie ainsi que l’image numérisée des empreintes digitales de deux doigts ». Le but affiché étant de permettre d’éviter les fraudes dont l’usurpation d’identité et de détecter plus rapidement d’éventuelles anomalies tandis que Marlène Schiappa a garanti une puce électronique qui serait « impossible à falsifier ».

Autre signe des temps, cette nouvelle CNI permettra aux enfants de parents séparés en garde alternée d’indiquer les deux adresses au verso du document…

De plus, les Français n’auront pas l’obligation de l’adopter immédiatement puisque les cartes nationales d’identité actuellement en vigueur resteront valides jusqu’à leur date de péremption. Cependant, l’ensemble des CNI devront avoir été renouvelées d’ici le 3 août 2031.

Quid des empreintes digitales ?

Sur la question de la numérisation des empreintes digitales dont la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a déploré que celles-ci soient durablement conservées dans une base centralisée, Marlène Schiappa a fait remarqué, dans une interview accordée au Parisien, que « ceux qui ne veulent pas que leurs empreintes figurent dans la base centralisée pourront demander qu’elles en soient retirées au bout de 90 jours. Alors, ces empreintes ne figureront plus que sur la puce électronique. ». Toutefois, le recueil des empreintes demeure obligatoire, la seule alternative pour les récalcitrants étant de demander à la place une prise d’empreintes sur papier.

La ministre a aussi assuré que « ces empreintes ne pourront par ailleurs être utilisées que par des autorités publiques pour vérifier qu’elles correspondent bien au nom écrit sur la carte. En aucun cas, elles ne pourront servir à d’autres fins que l’identification. »

Aux plus sceptiques quant à l’utilisation de ces informations très personnelles, Marlène Schiappa a aussi rappeler que « personne n’est obligé de demander cette carte », la possession d’une CNI n’étant pas obligatoire en France. La seule façon d’échapper aux radars de l’État, quoique très contraignante pour plusieurs démarches ?

Crédit photo : Brochure Ministère de l’Intérieur (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Fraude fiscale. Ce nouvel outil de l’administration pour traquer les Français jusque sur les réseaux sociaux [Vidéo]

Traquer les potentielles fraudes fiscales sur les réseaux sociaux et autres plateformes, tel le projet de la direction générale des finances publiques qui va...

Brexit. Ces changements auxquels les voyageurs devront songer en 2021

Le Brexit aura des conséquences pour les voyageurs européens à partir du 1er janvier 2021. Entre continuité et changements, faisons le point. Brexit : les...

Compteurs Linky. EDF et Engie mis en demeure par la CNIL

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a annoncé mardi 11 février avoir mis en demeure les groupes d'énergie EDF et Engie,...

Le visa électronique va-t-il supplanter le visa classique ?

Dans le monde, de plus en plus de pays, en ce 21ème siècle, mettent en place un système de visa électronique permettant aux citoyens...