Brittany Ferries. Malgré un chiffre d’affaires en baisse de près de 60 % en 2020, la compagnie bretonne optimiste

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

L’armement breton Brittany Ferries a connu une année 2020 très difficile avec un chiffre d’affaires divisé par deux sur fond de Covid-19 et de Brexit. La compagnie prévoit toutefois un retour à la normale d’ici 2022.

Brittany Ferries : trafic et chiffre d’affaires en chute libre

La compagnie maritime bretonne a navigué sur des flots agités en 2020. Avec 752 102 passagers embarqués sur les navires de la flotte au cours de l’année dernière, Brittany Ferries a vu son trafic chuter de 70 % dans un contexte largement marqué par le Brexit et la pandémie de Covid-19. À titre de comparaison, l’armement avait transporté 2 498 354 passagers sur l’ensemble de ses lignes en 2019. Quant à son activité fret, bien que moins conséquente, la baisse des volumes atteint tout de même 20 % en 2020.

Brittany Ferries
Trafics passagers Brittany Ferries

En termes de chiffre d’affaires, Brittany Ferries n’aura donc engrangé que 202,4 millions d’euros l’année dernière, contre 469 millions d’euros en 2019. Ce qui représente une baisse de 57 %. Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries, a souligné par ailleurs dans un communiqué de presse annonçant ces chiffres que les obstacles dressés sur la route de la compagnie maritime ne datent pas tous de 2020 :

« Sur la période de juin 2016 [date du vote du Brexit] à 2020, la parité £/€ a, à elle seule, affecté le résultat net de Brittany Ferries de 115 millions d’euros, la majorité de ses revenus étant générée en Livres Sterling alors que ses coûts sont en Euros. En 2019 le trafic passagers avait déjà souffert d’une érosion de l’ordre de 5 % en raison des trois dates annoncées du Brexit, en mars, avril et octobre, finalement repoussées au 1er janvier 2021 ».

Optimiste toutefois, Jean-Marc Roué relève cependant que « malgré les conséquences du Brexit, Brittany Ferries est parvenue à maintenir sa rentabilité ».

117 millions d’euros de prêts à rembourser

Par ailleurs, rappelant son rôle d’acteur économique important tant en Bretagne qu’outre-Manche, Brittany Ferries souligne que la baisse de son trafic passagers en 2020 a aussi eu « des conséquences directes sur l’activité économique et touristique des régions desservies par la Compagnie. » Enfin, en interne, les employés de la compagnie (navigants et sédentaires) ont eux aussi été impactés par la chute d’activité de l’année passée avec la mise en place de mesures de chômage partiel.

Pour permettre ce maintien à flot de l’armement breton au plus fort de la crise, Brittany Ferries a obtenu 117 millions d’euros de prêts bancaires, qu’elle devra désormais rembourser. Quant aux moyens mis en œuvre pour maintenir le cap et retrouver la santé financière de jadis, la compagnie maritime a esquissé un plan de relance sur cinq ans, lequel est fondé sur quatre axes :

  • Accroissement de la rentabilité
  • Poursuite de transition énergétique
  • Maintien de l’actionnariat local paysan
  • Défense du pavillon français.

En parallèle, la compagnie a commandé deux grandes enquêtes consommateurs basées sur 80 facteurs macroéconomiques et a eu recours aux avis de nombreux experts économiques. Ainsi qu’à une analyse indépendante portant le secteur transport touristique et réalisée par un cabinet de conseil londonien afin d’anticiper la reprise de l’activité. Et il s’avère que les projections datant de février 2021 sont plutôt optimistes puisqu’elles tablent sur un retour, d’ici 2022, à des volumes passagers équivalents à ceux de 2019.

En attendant, la direction reste lucide concernant les prochains mois : « Il ne fait aucun doute que 2021 sera une autre année compliquée pour notre entreprise. », rappelle Christophe Mathieu, président du Directoire de Brittany Ferries. Qui considère que, « tant que nous continuerons à être soutenus par notre personnel, nos actionnaires, les banques, les collectivité territoriales et l’Etat Français, je crois profondément que nous pourrons traverser la tempête. » À condition que celle-ci ne souffle pas trop longtemps…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Brittany Ferries. Après les aides du Conseil régional, celles de l’État ?

En pleine tourmente économique, la situation financière de la Brittany Ferries inquiète au plus haut point. Après le vote d'une nouvelle aide de 6...

Bretagne-Britannia, des liens plus forts que le Brexit ?

Quelles relations désormais entre les îles britanniques et la Bretagne ? La Section Bretagne des anciens élèves de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences...

Feargal Cochrane : « Le Brexit a déstabilisé la vie politique en Irlande du Nord » [Interview]

Alors que la situation se tend et se dégrade en Irlande du Nord, il est actuellement impossible, pour des journalistes étrangers comme nous, d'aller...