Fonderie de Bretagne : les salariés dénoncent la « trahison de Renault »

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Après la mise en vente de l’usine par le groupe Renault, l’heure est à la mobilisation à la Fonderie de Bretagne à Caudan ( Morbihan) où un rassemblement de soutien a réuni plusieurs centaines de personnes mardi matin. Les 350 salariés de l’usine dénoncent la trahison de Renault.

Parmi les soutiens venus sur place, sur fond de campagne électorale, les députés LFI Alexis Corbière ou encore Fabien Roussel. Mais aussi des élus locaux et régionaux qui ont apporté leur soutien comme Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération, Fabrice Vély, vice-président et maire de Caudan, Jacques Le Nay, sénateur du Morbihan, Jean-Michel Jacques, député du Morbihan.

« Nous appelons à la mobilisation pour une politique sociale, pour une stratégie industrielle et réclamer la cohérence de Renault », clame la CGT.

Voir la question à l’Assemblée du député Jean-Michel Jacques sur le sujet :

Installée près de Lorient depuis 1965, la Fonderie de Bretagne fabrique des bras de suspension, des collecteurs et coudes d’échappement, ainsi que des différentiels de boîtes de vitesses. Renault avait déjà revendu la Fonderie en 1999 à Teksid-Fiat, avant de la reprendre en 2009. La direction du groupe a indiqué le 11 mars au Comité social et économique de l’usine qu’elle cherchait un repreneur.

Crédit photo : capture d’écran Youtube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Pont-Scorff (56). Les fondeurs de Caudan portent plainte contre Renault et brûlent leur carte d’électeur

Les délégués syndicaux ont rencontré mercredi la direction du site des Fonderies de Bretagne de Caudan, à la chambre de commerce de Lorient, pour...

« Renault se fout de ma gueule » : le président de l’agglo face aux grévistes de Fonderie de Bretagne

Un CSE devait se tenir ce lundi après-midi après deux semaines de mobilisation à la Fonderie de Bretagne à Caudan près de Lorient. Une...

La Fonderie de Bretagne mise en vente par Renault : «Dégouté, on se sent trahis une fois de plus»

L’annonce de la mise en vente de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan) par Renault suscite de fortes tensions chez les salariés qui...

Fonderie de Bretagne : «Renault organise la mort à petit feu de notre site»

L’annonce de la mise en vente de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan) par Renault suscite de fortes tensions chez les salariés qui...