Pour l’ARPAC, il n y a « aucune raison d’exclure le port d’arme de la culture française »

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Combien de drames auraient pu être évités en France si des citoyens formés et aptes mentalement à porter une arme sur eux en avaient eu l’autorisation ? Difficile à chiffrer, mais une chose est certaine, c’est que par définition, les forces de l’ordre n’arrivent qu’après qu’un drame se soit déroulé, et rarement pendant qu’il se déroule. Pourtant, la sécurité est un droit constitutionnel pour tous les Français. Un droit de plus en plus bafoué, du fait d’un Etat qui, de plus en plus, abandonne une partie des citoyens – la récente fusillade à Cleunay, quartier de Rennes, en est encore une illustration.

Le port d’armes pour les citoyens responsables, c’est ce que demande l’association ARPAC, association pour le rétablissement du port d’arme citoyen. aux conditions suivantes :

  • Être volontaire
  • Être de nationalité française
  • Être majeur responsable
  • Ne pas avoir d’antécédents judiciaires
  • Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques
  • Satisfaire à une enquête de moralité par la police
  • S’entraîner régulièrement dans un stand de tir, connaître les 4 règles de sécurité
  • Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur
  • Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre
  • Porter son arme de façon discrète et non visible

Pour prendre des nouvelles de l’association qui se développe petit à petit en France, même si son influence n’est bien évidemment pas comparable à la NRA américaine, nous avons interrogé ses responsables.

Breizh-info.com : Comment se porte l’ARPAC ?

ARPAC : Nous avons eu beaucoup de nouvelles adhésions ces derniers mois et plusieurs nouveaux membres très actifs et impliqués. Nous sommes une « petite » association, mais le nombre d’adhérents est toujours largement inférieur aux gens en accord avec nos propositions.

Breizh-info.com : Les tireurs sportifs ont été violemment montrés du doigt et amalgamés suite au meurtre de trois gendarmes par Frederik Limol. Votre réaction ?

ARPAC : La mort de ces gendarmes est tragique. Nous nous interrogeons sur le fait que les armes du meurtriers étaient légalement détenues malgré de nombreuses plaintes pour violences, et que les gendarmes n’aient pas l’air de s’attendre à une confrontation armée avec une personne fichée comme détentrice d’armes à feu et quand on les appelle pour des violences domestiques.

Breizh-info.com : Qu’est ce qui a changé pour les tireurs sportifs en 2020 et qu’est ce qui va changer en 2021 ?

ARPAC : Les restrictions imposées par le gouvernement ont imposé à de nombreux tireurs de ne plus fréquenter leur stand de tir si celui-ci se trouve en intérieur. La FFTir pourra mieux vous répondre en ce qui concerne les changements opérés. En ce qui concerne le futur, nous espérons simplement que les changements législatifs seront en faveur de la formation au maniement des armes en sécurité dans des buts de défense, et évidemment du port d’arme. Ces formations sont déjà assurées par l’ENIT et elles sont à la fois abordables et de qualité.

Breizh-info.com : Vous militez pour le rétablissement du port d’arme citoyen. Est ce audible en France dans un pays traditionnellement très différent des USA ?

ARPAC : Les idées fondatrices de la République française sont celles qui ont en partie inspiré la guerre d’Indépendance des États-Unis, il y a certes beaucoup de différences entre les deux pays mais aucune raison d’exclure le port d’arme de la culture française.

Breizh-info.com : On pointe souvent du doigt les fusillades aux USA même si les chiffes montrent que les États les moins restrictifs ne sont pas les plus criminogènes . Avez vous en tête d’autres pays dans le monde où les citoyens sont responsabilisés aux Armes et où cela se passe bien ?

ARPAC : La Suisse, la République Tchèque, l’Estonie dans une moindre mesure.

Propos recueillis par YV

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lostmarc’h, le parfum breton

Les liens sponsorisées des réseaux sociaux peuvent avoir leur utilité. C'est par ce moyen que je découvre Lostmarc'h, un...

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

5 Commentaires

  1. C’est une excellente initiative, mais la sélection des volontaires devrait être extrêmement rigoureuse et limitée en nombre , de faute que d’autres drames ne viennent s’ajouter à ceux que nous connaissons déjà. De plus , il me semble qu’un age minimum devrait aussi institué, pour s’assurer d’une bonne maturité . autour de 28 ou 30 ans par exemple ainsi qu’un entretien préalable avec un spécialiste ( par exemple un gendarme formé pour déceler tout risque comportemental).

  2. Belle idée qui va vite ce heurtée a une justice qui a des oeillères au sens propre du terme , il ni y a qu’a voir ce qui ce passe quand c’est un représentant des force de l’ordre qui tire sur un délinquant.
    De même nous auront une levé de bouclier de tout ce que compte la France en bien pensant et autres anti violences (qui ne ce gêne pas au passage de balancer des pavés sur les forces de l’ordre pendant une manif).
    Cela éviterait de voir des délinquants au casier plus qu’épais sortir libre des tribunaux , juste un trou et un arbre planté dessus.

  3. quand l’état qui a le monopole de la violence ne protège plus ses citoyens ,que les lois protègent les criminels et se désintéresse des victimes , il est légitime de s’autodéfendre avec une arme au besoin
    mais ça c’est une chose contre laquelle l’état développe toute sa férocité ; il ne fait pas le job , mais reste droit dans ses bottes
    mais il ne pourra rien si l’insécurité augmente encore et s’il continue à ne pas faire son boulot
    armons nous

  4. Aucun besoin de faire une sélection rigoureuse qui laissera sur le quai, pour une peccadille, des bons Français honnêtes, tandis que des hors la loi -par définition- arriveront toujours à s’armer.
    La loi devra être simple : tu commets un délit, un crime ou une connerie avec une arme, dix ans de cabane automatiquement avant même que tes actes eux mêmes soient jugés. On trouve une arme à feu sur toi alors que tu as un casier, c’est encore 10 ans directement.
    Pas de jugement, pas d’appel, un simple constat de flic suffira.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Débat. Le retour du port d’arme en France

L'Arpac (Association pour le rétablissement du port d'arme citoyen) demande, comme son nom l'indique, le rétablissement du port d'arme, à plusieurs conditions : Être volontaire ...

Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) : les médias craquent [Vidéo]

Le RIC, référendum d’initiative citoyenne, est partout chez les Gilets Jaunes. Chez les journalistes, étrangement, on trouve moins de convaincus ! 14:04 Zapping Barbier réclame un...

Sécurité et citoyenneté. Demander un permis de port d’arme : la procédure à suivre

21/06/2017 – 06h15 Rennes (Breizh-Info.com) – Alors que les attaques contre les personnes et que les attentats se multiplient ces derniers mois en Europe et...

Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen (ARPAC) : les adhésions sont ouvertes

27/01/2017 – 06H30 Paris (Breizh-info.com) – Nous avions évoqué il y a quelques mois les débuts de l'ARPAC, l'Association pour le Rétablissement du Port d'Arme Citoyen. Les...