Londonderry (Derry). Plusieurs nuits d’émeutes dans un quartier loyaliste et des appels au calme

A LA UNE

Les dirigeants de la communauté unioniste/protestante ont été invités à intervenir après que la violence et les troubles se soient poursuivis dans le quartier loyaliste Waterside de Derry (Londonderry) pour la quatrième nuit consécutive.

La police a été bombardée de cocktails molotovs et de briques lors de troubles survenus dans le quartier jeudi soir. Peu après 21 heures, un grand groupe de jeunes s’est rassemblé dans le quartier de Rossdowney Road/Lincoln Court où ils ont placé des palettes sur la route et les ont enflammées. Pendant le désordre, une pelleteuse garée dans le secteur a également été incendiée.

Lorsque la police et les pompiers sont intervenus, ils ont fait l’objet d’attaques.

Des graffitis contre la police d’Irlande du Nord (PSNI) sont apparus dans la zone ces derniers jours, suite à la décision des autorités de ne pas poursuivre les représentants du Sinn Fein pour leur participation controversée (en période de restrictions liées au Covid-19) aux funérailles de Bobby Storey, un important leader de l’IRA.

Gary Middleton, député DUP de Foyle, a déclaré que la communauté loyaliste était en colère contre la police, mais que cela n’était pas une excuse pour les scènes observées dans la région cette semaine.

« Les attaques contre la police sont scandaleuses, nous ne pouvons pas voir cela se répéter pendant le week-end de Pâques. Cela a causé une énorme quantité de perturbations et de peur à la communauté locale. Je sais qu’il y a beaucoup de frustration au sein de la communauté loyaliste quant à la façon dont la police a géré les événements ces dernières années. Cette frustration s’est traduite par cette violence. Quelle que soit la raison que les gens peuvent avoir, il n’y a aucune excuse pour causer des violences ou lancer des cocktails molotovs sur la police.»

M. Middleton a déclaré que le DUP s’engageait à intervenir et à apaiser les choses. « Je demande instamment à chacun d’user de son influence, de rester calme et de se tenir à l’écart de ce type de violence (…) la nuit dernière, quelqu’un aurait pu être gravement blessé.»

Martina Anderson, député du Sinn Fein de Foyle, a appelé à la fin des troubles et de la violence en cours. « Les rapports faisant état de routes principales bloquées, de cocktails molotovs lancés et d’une tentative de pénétrer dans une propriété nationaliste voisine avec des barres de fer sont très préoccupants. Il n’y a pas de place pour ce type d’activité et les résidents des quartiers voisins ne devraient pas avoir à vivre dans la peur à cause de cela. Je demande instamment aux dirigeants communautaires et politiques ainsi qu’à la police d’agir pour mettre fin à ces troubles dès maintenant »

De son côté, la police a ouvert une enquête, appelle au calme, et menace les belligérants de sanctions judiciaires lourdes en cas de poursuites de ces incidents.

Waterside est un quartier de la ville de Londonderry (ou Derry pour les Républicains) situé sur la rive est de la Foyle, en Irlande du Nord. Ce quartier est séparé de la ville historique et d’autres quartiers de la rive ouest par le fleuve, il est relié à elle par deux ponts, le Craigavon Bridge (en) et depuis 2011, le Peace Bridge (en).

La population du quartier de Waterside est principalement protestante et unioniste, tandis que la ville est majoritairement catholique et nationaliste. Sa population a augmenté durant la période du conflit nord-irlandais, lorsque les protestants se sont retirés de la rive ouest, où ils étaient minoritaires, pour se regrouper dans ce quartier. Une statue de bronze intitulée « Hands across the Divide », sur le Craigavon Bridge, fait référence à cette séparation géographique et historique entre les communautés nationaliste et unioniste, et manifeste l’espoir d’une main tendue par-dessus les divisions. Le nom retenu pour le pont construit en 2011, « Peace Bridge », évoque également un rapprochement.

Illustration : flick (cc : https://www.flickr.com/photos/otkuda/3379484055)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Et si les Européens n’étaient pas les premiers à avoir poser le pied sur les îles Malouines ?

Depuis leur première observation par des explorateurs européens dans les années 1600, les scientifiques et les historiens pensent que...

Articles liés