Irlande du Nord. Nouvelle nuit d’émeutes, à Carrickfergus

A LA UNE

Pour la quatrième nuit consécutive, des émeutes se sont déroulées en Irlande du Nord, cette fois ci à Carrickfergus et à Derry/Londonderry dans la nuit de lundi à mardi.

A Carrickfergus, une trentaine de jeunes loyalistes ont affronté des officiers de police, jetant des pierres et des cocktails molotovs. Les violences dans la région se sont une fois de plus concentrées autour de la North Road, la foule formant des barricades. Des scènes violentes ont également eu lieu à LondonDerry/Derry, où une voiture a été incendiée dans le parc Sperrin, dans le quartier de Waterside.

La police a par ailleurs indiqué avoir ouvert des enquêtes à la suite des manifestations loyalistes de lundi après-midi, alors que des groupes loyalistes masqués ont défilé dans les rues de plusieurs villes, notamment Portadown, Ballymena et Markethill.

Pour Doug Beattie, député de l’UUP (Ulster Unionist Party) qui a condamné les violences, les émeutes d’hier soir porteraient la marque de l’UDA south East Antrim, gang loyaliste particulièrement implanté dans le secteur de Carrickfergus, port du nord est de Belfast.

S’exprimant dans l’émission Good Morning Ulster de BBC Radio Ulster, M. Beattie a qualifié les scènes de « honteuses » et a déclaré que la violence était orchestrée par des gangs criminels. « Je veux dire que c’est tout à fait inutile et futile et que cela détruit leur propre communauté. Tout le monde doit condamner le fait que des adultes poussent des enfants dans la rue. Lorsque des gangs de trafiquants de drogue organisent des émeutes dans d’autres parties du pays, c’est tout à fait honteux. J’ai depuis longtemps un problème avec ces gens [l’UDA de South East Antrim] et il faut les rappeler à l’ordre encore et encore. Des gens m’ont accusé de ne pas être un unioniste parce que je ne soutiens pas les bandes criminelles comme l’UDA de South East Antrim. Ce qu’ils font, c’est détourner l’attention des préoccupations réelles d’une communauté qui a l’impression de ne pas être écoutée »

L’ancienne députée unioniste (DUP) Emma Little-Pengelly, aujourd’hui conseillère spéciale d’Arlene Foster, a exhorté les personnes impliquées dans les incidents de Carrickfergus à cesser. Elle a tweeté : « Les émotions peuvent être fortes et les frustrations profondes, mais les blessures, les arrestations et les poursuites judiciaires vont gâcher votre vie pour toujours. Nous croyons en l’état de droit, enfreignez-le et il y aura des conséquences légitimes. Rentrez chez vous, soyez en sécurité et faites entendre vos véritables préoccupations de manière démocratique et non violente.»

Il semblerait que les paroles des députés et élus des partis unionistes porte de moins en moins dans les quartiers populaires de communautés préoccupées par les conséquences du Brexit sur l’Union de l’Ulster au Royaume-Uni, tout en se retrouvant également au centre de conflits entre groupes paramilitaires pour qui le combat politique n’est pas forcément prioritaire, le trafic de drogue qui gangrène ces quartiers étant là pour en attester…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés