Mathieu Slama, atteint d’une forme grave du Covid : « Rien ne justifiait les confinements et couvre feux »

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Mathieu Slama est essayiste, enseignant au Celsa ( École des hautes études en sciences de l’information et de la communication). Il écrit régulièrement sur la politique sanitaire et ses dérives. Il vient de faire part sur Twitter de son expérience en tant que malade atteint d’une forme grave de Covid.

Droit dans ses bottes, ayant parfaitement saisi qu’on ne peut pas exprimer des généralités en ne se basant que sur son malheur personnel (ce qui devient la règle malheureusement dans de trop nombreux domaines en France pris en otage par des minorités), il a publié une série de posts sur Twitter pour témoigner et pour rappeler qu’il faut être intransigeant sur nos libertés.

Voici ce qu’il indique :

« J’ai attrapé il y a plus d’une semaine une forme grave du covid. J’en sors doucement et je voudrais tirer quelques enseignements dans un thread, en évoquant notamment ce qui me paraît être une béance absolue dans la com du gouvernement et des médecins dans les médias. Je ne change pas d’un iota sur les libertés. Rien ne justifiait les confinements et couvre feu. Rien ne justifiait les mesures folles. Mon expérience personnelle n’invalide en rien la seule position juste à tenir : défendre les libertés face à l’arbitraire. Le gouvernement et les médecins médiatiques ont doublement failli. Ils ont d’abord failli en détruisant nos droits fondamentaux, on l’a dit. Mais ils ont aussi failli autrement, et voici comment. J’ai découvert que la clef de tout est la faculté respiratoire. La maladie prend un autre tournant à partir du moment où l’on ressent une gêne respiratoire. C’est cette gêne qui doit déclencher une réaction immédiate : soit consultation d’un médecin, soit hospitalisation.

Le médecin que je consulte me prescrit des médicaments et me demande d’acheter un oxymètre. Cet outil permet de mesurer le taux de saturation en oxygène. En dessous de 95 de saturation, vous devez vous inquiéter. En dessous de 90, danger absolu, vous devez être hospitalisé. L’oxymètre est donc un instrument de mesure indispensable qui peut sauver des vies. Avez vous entendu le gouvernement en parler ? Le conseil scientifique ? Les médecins médiatiques ? Non. Rien. Pas un mot. C’était pourtant le devoir du gouvernement de dire aux Français qu’à partir du moment où ils étaient positifs ou ressentaient des symptômes, ils devaient acheter un oxymètre. Et qu’en dessous de 95, ils devaient filer aux urgences. Cette information capitale n’a pas été faite. En ne communicant que sur les tests, les gestes barrière ou les vaccins, le gouvernement a manqué un aspect essentiel de la prévention face au Covid qui ne touchait ni à nos libertés ni à notre libre-arbitre. C’est une faute impardonnable.

Un des rares à avoir évoqué ce sujet fut…. Didier Raoult, qui a dit dans une interview que les Français devaient acheter un oxymètre et qu’en dessous de 95 de saturation, ils devaient se rendre aux urgences. L’OMS également a recommandé l’usage généralisé de cet instrument.

Il n’est pas trop tard pour bien faire. Le gouvernement doit réviser toute sa communication et commencer à donner aux Français les informations essentielles telles que celle ci. Et arrêter sa folle aventure liberticide aussi inefficace que dangereuse. The end »

Un témoignage qui se distingue largement de ceux, fréquemment recueillis et matraqués ensuite dans une certaine presse, qui donnent la parole à des gens qui vous disent assez égoïstement « J’ai été malade alors restez tous chez vous, et renoncez à vos libertés, toutes vos libertés ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et...

Steven Spurrier, Pio Boffa, Laurent Vaillé : le vin perd 3 grands serviteurs

Funeste série. Le monde du vin déplore la disparition de trois figures majeures, ayant eu dans leur domaine respectif...

7 Commentaires

  1. De plus, en France depuis un an, tous les décès ou presque sont du au Covid !! Surprenant non comme disait Pierre Desproges !!!!!!

  2. Il a absolument raison. Officiellement, et ça n’a pas bougé depuis le début, c’est Doliprane, restez chez vous, et si vous ressentez une gêne respiratoire, appelez le 15. Mais c’est déjà trop tard, comme l’a bien dit l’excellent Raoult. D’où l’intérêt de l’oxymètre, et même d’une oxygénothérapie à domicile. Cette obstination gouvernementale à ne pas soigner en dehors de l’hôpital est évidemment suspecte….

  3. Cette pandémie et son virus créé à cet effet SARS COV 2 avec implant du VIH et furines brevetées et protéines pour pénétrer nos cellules, enflamme l’endothélium (institut universitaire des hôpitaux de Zurich) en réduisant le flux sanguins et l’oxygène qui va avec. Cela touche les poumons, le cœur et le cerveau. C’est une monstre escroquerie d’un génocide planétaire immédiat mais le plus rude reste à venir avec ces Vaccins recombinants les variants, issus même des procédés de ces vaccins et de les administrer. L’annonce fait en Grande Bretagne du journal « Telegraph » journaliste scientifique du 8 Avril 2021 reste inquiétante. De l’anglais en français dans le texte de part une lettre de santé voici « La recrudescence des hospitalisations et des décès est dominée par ceux qui ont reçu deux doses de vaccin, représentant respectivement entre 60 et 70% de la dite troisième vague, dit aussi variant anglais ». Soit la majeure partie des décès du covid 19 de la 3ème vague sont donc des patients ayant reçu 2 doses de vaccin. Pour les autres modes de vaccins inutile de dire que notre ARN va ordonner à produire in aeternam la protéine « S » spike au détriment d’autres protéines comme l’hémoglobine, donc en relation directe avec le virus enflammant nos vaisseaux sanguins. En Suisse du 9 avril 2021, en Autriche en Allemagne on reconfiné les patients retraités vaccinés avec 2 doses dans leurs EPHAD respectifs car on a vu des dizaines de cas de covid 19 malgré les vaccins ARN.

    • J’ai reçu ma première dose(Pfizer) le 23 mars sans effet secondaire Je dois recevoir la seconde le 20 avril mais vous me faites peur avec votre post selon lequel la majeure partie des décès du covid 19 sont des patients ayant reçu la deuxième dose. De ce fait j’hésite à me faire vacciner une seconde fois

  4. Le gouvernement applique les mesures qui ont fait leurs preuves dans les autres pays. Il n’y a pas de meilleur moyen pour enrayer la contagion.

    «Ma liberté »! On entend les Français revendiquer LEUR Liberté! N’est-ce pas une réflexion très égoïste? Au début de la pandémie, les dirigeants ont bien expliqué le danger que représentait le virus. Le Président a insisté sur le fait que la situation était sérieuse. On est « en guerre » a-t-il dit! Puis, il a expliqué les mesures à prendre. Qu’ont fait les Français? Des le week-end suivant, les Champs-Elysees étaient, comme d’habitude, bondés. Dans les restaurants, on se faisait la bise, par défi. On était en train de faire savoir qu’on s’en ´f….tait’ éperdument de tout ça!

    Le pays courait à la catastrophe. Si la tendance continuait, il n’y aurait pas assez de médecins pour soigner les malades, les hôpitaux seraient engorgés et manqueraient de matériels. Nous sommes chanceux que notre gouvernement ait anticipé le désastre. Il n’y avait pas d’autres moyens que de commencer à sanctionner.

    Oui, les médecins auraient probablement dû expliquer qu’il fallait acheter un oxymetre. Et, là encore, nous aurions entendu les gens se plaindre qu’ils n’ont pas les moyens pour ça! Et imaginez, la foule se précipitant dans les pharmacies pour s’en procurer un! Le mensonge, fait dans les médias par les médecins, à propos des masques, était assez grotesque!

    Manipuler les masses pour qu’elles adoptent un comportement adéquat n’est pas chose facile!

  5. J’ai moi même eu ma mère, 96 ans, hospitalisée pour n’avoir pu se relever d’une chute. Test d’entrée négatif. 2 jours après, test covid positif !!! Morte peu après…
    J’ai rencontré dans les couloirs une personne dans le même cas : sa mère, 75 ans, non covid à l’entrée, et covid deux jours après !!!
    TRÈS BIZARRE…
    Surtout qu’en absence totale de résultats des « examens », ON EST OBLIGÉ DE FAIRE CONFIANCE À CE QUE DIT L’HÔPITAL…
    Quant à une éventuelle autopsie,…
    Je n’ai absolument aucune confiance et doute fortement.
    En tout état de cause ces « vieux » dont on économisera leur retraite, iront gonfler les statistiques « morts du covid », ce qui par le matraquage médiatique augmentera la peur soigneusement entretenue par le Système.
    La restriction des libertés s’installe et la dictature du Nouvel Ordre Mondial à de très beau jours devant elle !
    Dormez bien et gobez tout, braves moutons…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Passeport sanitaire : la servitude en cours de légalisation

Ci-dessous le JT TV Libertés du 11 mai. Au programme ce soir, retour sur la première lecture de la loi de sortie de l'État d’urgence...

Covid : un vaccin contre l’État profond ?

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent maitre Jean-Philippe Delsol, président de l’IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales). L’Etat dans la crise sanitaire a encore...

Covid-19, tyrannie sanitaire, solutions. Un débat entre le Professeur Perronne et Alex Sam

“Ça va bien se passer”, émission du Média pour Tous, est de retour pour un troisième épisode : le professeur Christian Perronne et le...

Pass sanitaire : « Un danger réel de rupture de l’égalité entre les citoyens »

L’éditorialiste Alexis Poulin commente le plan de déconfinement en quatre étapes dévoilé par Emmanuel Macron à la presse quotidienne régionale le 29 avril. Si...