Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c’était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n’hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression à outrance concernant le port du masque ou encore les gestes barrières, s’est mis à genoux face aux pressions de quelques élus et d’association pro immigration. Ce lundi 26 avril, la préfecture a décidé d’accorder six mois supplémentaires de présence en France à Mohamed « Falmarès » Bangoura afin de solliciter, auprès des autorités guinéennes en France, l’authentification de ses actes d’état civil et de pouvoir défendre son dossier.

Voir sur le sujet d’autres articles sur la capitulations des autorités :

Immigration et propagande. Quand presse régionale, élus et militants obtiennent l’annulation d’expulsions de migrants

Immigration à Rennes. Cas d’école autour de l’expulsion retardée d’une famille géorgienne

Propagande pro immigration. A Nantes, focus sur Bangaly, jeune apprenti charpentier menacé d’expulsion

Autant dire que ce dernier n’a désormais qu’une chance infime d’être expulsé, pour le plus grand bonheur de son premier fan, Arnaud Wajdzik, journaliste à Ouest France, qui s’est démené pour lui.

Un article du journal Ouest-France est, une fois de plus, révélateur de la propagande intensive distillée mains dans les mains par médias locaux, associations pro migrants et élus politiques, en faveur de l’immigration.

Intitulé Nantes. La préfecture va réexaminer la situation de Falmarès, ou plutôt de Mohamed Bangoura, menacé d’expulsion et daté du 25 avril, l’article revient sur l’expulsion ordonnée d’un immigré guinéen de 19 ans, et sur la capitulation possible du Préfet de Loire-Atlantique qui explique que suite aux pressions reçues via des minorités agissantes : « Je vais regarder ça de près, dès lundi matin, car cette affaire suscite apparemment beaucoup d’émotion. »

Pour quelqu’un nommé pour incarner l’autorité de l’État, un tel aveu de faiblesse (céder au chantage à une émotion minoritaire) est inquiétant…

Et que dire du papier de France 3 qui titre sur « Le poète Falmarès, Guinéen de 19 ans, est menacé d’expulsion ». Un nouveau Victor Hugo pour ce journal du service public qui parle d’un « prodige de la poésie » (sic).

Un journal qui offre au migrant une tribune dans laquelle il reprend la sempiternelle ritournelle de tous les migrants africains présents en France : « J’ai quitté la Guinée à 14 ans après le décès de ma maman. J’ai traversé le Mali, l’Algérie, la Libye, et la Méditerranée dans des conditions inhumaines (…) Nous étions 180 personnes entassées sur un zodiac de 7 mètres avec des femmes et des enfants »

Et le journal d’avouer le coup de manipulation : « Son histoire, relayée par le journaliste de Ouest France Arnaud Wajdzik, a fait réagir les candidats aux élections régionales des Pays de la Loire. Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et leader écologiste pour les régionales, a notamment échangé avec le préfet pour faire réexaminer le dossier de Falmarès »

Si la loi était appliquée, Mohamed Bangoura devrait être mis dans un avion et expulsé, direction la Guinée. Mais il semblerait qu’en France, l’État recule devant les migrants et leurs réseaux médiatico-politiques, tout en se montrant zélé, répressif même, avec les autochtones de ce pays sur bien d’autres sujets… La France, un État de droit ? On peut légitiment en douter.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] 
Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lostmarc’h, le parfum breton

Les liens sponsorisées des réseaux sociaux peuvent avoir leur utilité. C'est par ce moyen que je découvre Lostmarc'h, un...

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

1 COMMENTAIRE

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...

Chypre. Une barrière de 11 km contre l’immigration extra-européenne illégale

La République de Chypre a débuté la construction d'une barrière anti-immigration devant à terme couvrir 11 km de frontières avec la partie turque de...

Marseille. Un clandestin délinquant multirécidiviste brûle un chiot au 3e degré et lui crève un œil

Un délinquant multirécidiviste en situation irrégulière en France sera jugé à Marseille en avril pour « acte de cruauté et sévices sur un animal...