Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c’était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n’hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression à outrance concernant le port du masque ou encore les gestes barrières, s’est mis à genoux face aux pressions de quelques élus et d’association pro immigration. Ce lundi 26 avril, la préfecture a décidé d’accorder six mois supplémentaires de présence en France à Mohamed « Falmarès » Bangoura afin de solliciter, auprès des autorités guinéennes en France, l’authentification de ses actes d’état civil et de pouvoir défendre son dossier.

Voir sur le sujet d’autres articles sur la capitulations des autorités :

Immigration et propagande. Quand presse régionale, élus et militants obtiennent l’annulation d’expulsions de migrants

Immigration à Rennes. Cas d’école autour de l’expulsion retardée d’une famille géorgienne

Propagande pro immigration. A Nantes, focus sur Bangaly, jeune apprenti charpentier menacé d’expulsion

Autant dire que ce dernier n’a désormais qu’une chance infime d’être expulsé, pour le plus grand bonheur de son premier fan, Arnaud Wajdzik, journaliste à Ouest France, qui s’est démené pour lui.

Un article du journal Ouest-France est, une fois de plus, révélateur de la propagande intensive distillée mains dans les mains par médias locaux, associations pro migrants et élus politiques, en faveur de l’immigration.

Intitulé Nantes. La préfecture va réexaminer la situation de Falmarès, ou plutôt de Mohamed Bangoura, menacé d’expulsion et daté du 25 avril, l’article revient sur l’expulsion ordonnée d’un immigré guinéen de 19 ans, et sur la capitulation possible du Préfet de Loire-Atlantique qui explique que suite aux pressions reçues via des minorités agissantes : « Je vais regarder ça de près, dès lundi matin, car cette affaire suscite apparemment beaucoup d’émotion. »

Pour quelqu’un nommé pour incarner l’autorité de l’État, un tel aveu de faiblesse (céder au chantage à une émotion minoritaire) est inquiétant…

Et que dire du papier de France 3 qui titre sur « Le poète Falmarès, Guinéen de 19 ans, est menacé d’expulsion ». Un nouveau Victor Hugo pour ce journal du service public qui parle d’un « prodige de la poésie » (sic).

Un journal qui offre au migrant une tribune dans laquelle il reprend la sempiternelle ritournelle de tous les migrants africains présents en France : « J’ai quitté la Guinée à 14 ans après le décès de ma maman. J’ai traversé le Mali, l’Algérie, la Libye, et la Méditerranée dans des conditions inhumaines (…) Nous étions 180 personnes entassées sur un zodiac de 7 mètres avec des femmes et des enfants »

Et le journal d’avouer le coup de manipulation : « Son histoire, relayée par le journaliste de Ouest France Arnaud Wajdzik, a fait réagir les candidats aux élections régionales des Pays de la Loire. Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et leader écologiste pour les régionales, a notamment échangé avec le préfet pour faire réexaminer le dossier de Falmarès »

Si la loi était appliquée, Mohamed Bangoura devrait être mis dans un avion et expulsé, direction la Guinée. Mais il semblerait qu’en France, l’État recule devant les migrants et leurs réseaux médiatico-politiques, tout en se montrant zélé, répressif même, avec les autochtones de ce pays sur bien d’autres sujets… La France, un État de droit ? On peut légitiment en douter.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] 
Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...