Croix et calvaires de Bretagne : une plateforme collaborative et une application pour les recenser [Vidéo]

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Les croix et les calvaires de Bretagne, très nombreux, sont aussi très fragiles et menacés de tomber dans l’oubli. Voire d’être détruits. Une plateforme collaborative de recensement de ces monuments a été lancée pour les géolocaliser.

Croix et calvaires : la Bretagne en compterait plus de 20 000 !

L’initiative est à saluer et mérite d’être connue. Si la Bretagne compte plus de 20 000 croix et calvaires sur son sol, ce qui en fait la région la plus riche de l’Hexagone en la matière, le recensement exhaustif de ces symboles incontournables de notre patrimoine n’est donc pas une tâche aisée.

Un problème auquel a souhaité répondre un ancien tailleur de pierre morbihannais. Pierre Floc’h a ainsi eu l’idée de mettre en place un outil numérique participatif afin de faciliter ce recensement des croix et des calvaires bretons.

L’aventure a débuté voilà cinq ans. Entre-temps, la plateforme contributive permettant de signaler l’existence d’une croix ou d’un calvaire dans l’un des cinq départements bretons a vu le jour. Avec ce projet de recensement, les membres de l’association des Croix et Calvaires de Bretagne souhaitent, en plus de participer à l’inventaire de ces monuments, encourager l’implication d’un large public à la sauvegarde de ce magnifique patrimoine.

Une application pour Android disponible

D’ores et déjà, plus de 4 200 monuments ont fait l’objet d’un inventaire sur la plateforme. Cette vaste entreprise de collectage se révèle nécessaire à une époque où une partie de ces croix et calvaires bretons est fragilisés faute d’entretien et de moyens. Quand certains d’entre eux ne font pas tout simplement l’objet de dégradations volontaires.

Au Télégramme, Pierre Floc’h a confié que « la Révolution et le remembrement ont fait beaucoup de mal aux croix et calvaires, mais ces monuments font partie de notre identité. Ce ne sont pas seulement des symboles religieux, ils racontent des histoires, c’est notre mémoire ». Une importance dont semble prendre progressivement conscience le public. Qui a aussi à sa disposition une application disponible sur Android afin de signaler un monument. Une version iOS devrait venir la compléter.

Quant au signalement, il s’agit pour l’internaute de géolocaliser et de fournir différentes informations concernant le monument via un formulaire, notamment en ce qui concerne l’état de ce dernier ou encore son accessibilité. L’interface propose aussi de joindre des photos. Pierre Floc’h n’hésite pas non plus à contacter les collectivités lorsqu’on lui signale une croix ou un calvaire nécessitant de l’entretien.

Enfin, pour les passionnés du sujet, signalons que les initiateurs du projet proposent aussi sur leur site une bibliographie très utile permettant d’approfondir leurs connaissances des croix et calvaires de Bretagne.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Nazaire : trois agressions d’agents de l’office HLM en dix jours

Les agressions continuent à se multiplier contre les agents de l'office HLM de Saint-Nazaire (Silène), par ailleurs confronté à...

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des...

Articles liés

Croix, Calvaire. Il lance une pétition pour protéger le patrimoine historique de la Bretagne

 Suite à la manifestation qui s'est déroulée dimanche 3 janvier 2021 à Ploreuc sur Arguenon pour défendre le calvaire menacée par l'action en justice...

La Vraie Croix d’Anjou, une relique ayant échappé à la Révolution !

C’est à deux pas de la Bretagne, en Anjou voisin, que se trouve l’un des trésors de la chrétienté. Méconnu par les uns, oublié...

Ploërmel. Défendre la croix implique aussi d’expulser les migrants [Tribune libre]

Ainsi donc, en tant que bon catholique qui se respecte - ou en tant que simple défenseur de la mémoire et de l'identité européenne,...

Lidl efface une croix chrétienne d’un produit… mais épargne le halal

08/09/2017 - 08h30 Rennes (Breizh-Info.com) - C’est une polémique qui agite la toile en ce moment. Lidl, la célèbre enseigne de supermarchés à bas...