Flandre. Des nationalistes du Voorpost condamnés à de la prison pour avoir dénoncé « l’islamisation » [vidéo]

A LA UNE

Le terrorisme intellectuel n’épargne pas la Flandre. Pour avoir simplement déployé une banderole et distribué quelques tracts dénonçant « l’islamisation de la société », quatre militants du mouvement nationaliste flamand Voorpost ont été condamnés à six mois de prison.

Voorpost : de la prison ferme pour une banderole…

En matière d’atteinte à la liberté d’expression, la Belgique vient de surclasser la France. En effet, le tribunal correctionnel de Malines, dans la province d’Anvers, a condamné le 26 mai quatre membres du Voorpost, mouvement nationaliste flamand bien connu, à six mois de prison avec sursis pour trois d’entre eux tandis que le dernier a écopé d’une peine de prison ferme.

Des militants qui ont ainsi été reconnus coupables d’« incitation à la haine et à la violence » envers la communauté musulmane… pour avoir déployé une banderole « Stop à l’islamisation » durant une manifestation, toujours à Malines, le 30 mai 2020 sur le marché hebdomadaire de la ville.

Par ailleurs, crime de lèse-majesté, ils avaient complété leur action par une distribution de tracts dénonçant « l’islamisation de la société ». Tracts qui soulignaient notamment l’étonnante clémence dont bénéficiaient les musulmans qui avaient avaient été autorisés à se rassembler pour prier malgré les mesures sanitaires en raison du Covid-19 tandis que la manifestation du Voorpost avait été interdite par les autorités.

De son côté, la défense du mouvement nationaliste flamand estimait qu’aucune loi n’avait été enfreinte et que les quatre hommes ne faisaient qu’exercer leur droit à la liberté d’expression : « L’islamisation est la soumission de la société aux règles de conduite de l’islam décrites dans la charia, supplantant ainsi sa propre culture, sa propre religion et sa propre loi. C’était une manifestation statique et paisible. Nous avons affaire ici à une pure liberté d’expression, il n’y a pas eu d’incitation à la haine ou à la violence, l’acquittement est donc la seule décision correcte dans ce dossier. », a déclaré Maître Luc Deceuninck au nom des quatre prévenus. Des arguments n’ayant donc pas convaincu le tribunal, qui a suivi le réquisitoire du parquet…

Voorpost
La banderole du Voorpost incriminée. Source : sudinfo.be

Le Vlaams Belang soutient le Voorpost

Dans ce climat de terreur intellectuelle qui ressemble en bien des points à ce que l’on connaît dans l’Hexagone, le parti nationaliste flamand Vlaams Belang a apporté son soutien au Voorpost en dénonçant ce qu’il considère être « une attaque contre la liberté d’expression ».

Le Vlaams Belang a par ailleurs réfuté toute accusation d’incitation à la haine. Barbara Pas, chef de groupe du Vlaams Belang à la Chambre, a déclaré : « Apparemment, la connaissance du néerlandais par le parquet de Malines n’est pas suffisante pour pouvoir comprendre que le slogan ‘stop à l’islamisation’ est une vision d’une tendance de la société, et que cela n’implique pas de haine envers les membres d’une communauté religieuse ».

Enfin, plusieurs parlementaires du Vlaams Belang, dont le président de la formation politique Tom Van Grieken, se sont rassemblés le 26 mai à Malines pour protester contre le jugement du tribunal correctionnel. En signe de solidarité avec le Voorpost, ils ont brandi une banderole similaire dénonçant, elle aussi, l’islamisation qui menace la Flandre et l’Europe.

Voorpost
Source : Twitter Vlaams Belang

Plus surprenant, le leader de la très modérée N-VA, Bart De Wever, a également tenu à dénoncer cette décision de justice le même jour sur Twitter : «Je ne suis pas d’accord avec les gens qui poussent pour un affrontement avec l’ensemble de l’Islam, mais vous ne poursuivez pas une opinion devant les tribunaux ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Multi récidivistes, deux Afghans condamnés pour avoir attaqué et poignardé un couple

Souvenez-vous, l'été dernier. C'était au mois de juillet, à Rennes. Un couple était agressé sur l'eplanade Charles-de-Gaulle. Par deux...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs d’Escufon dit que l’immigration est...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs...

2 Commentaires

  1. la liberté de parole, je la défendais il y a 50 ans avec amnesty international, en écrivant au kremlin et à prétoris
    aujourd’hui c’est en europe de l’ouest que le fachisme est d’état

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés