Treillières (44). Polémique autour d’un champ jouxtant une école et traité aux pesticides

A LA UNE

Depuis le mois de mai 2019 des maires prennent des arrêtés interdisant les pesticides. Et dans les communes, la vigilance des citoyens s’intensifie.

A Treillières, en Loire Atlantique, des parents d’élèves dénoncent un épandage de pesticides tout proche d’une école maternelle. La mairie vient de proposer un protocole d’accord avec les agriculteurs propriétaires de la parcelle, protocole qui va plus loin que la loi.

Un accord a en effet été mis au point par le maire avec les propriétaires du champ qui prévoit qu’une bande de 20 mètres sépare les cultures de l’école, bande qui ne recevra pas de traitements, ce qui va au delà des 5 mètres prévus par la loi. D’autre part, un système de haies va être planté en paravent entre l’école et ce champ (en attendant, une simple bâche a été mise le long de la clôture). Enfin, chaque épandage se fera en dehors des heures d’ouverture de l’école et fera l’objet d’une information préalable auprès des parents d’élèves.

Sur place tout le monde n’est pas rassuré pour autant.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés