20 et 27 Juin 2021 : voter, un devoir patriote

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Dimanche 20 juin se déroulera le premier tour des élections départementales et régionales. Les sondeurs et les médias annoncent un très fort taux d’abstention. Pour tous les patriotes qui veulent une autre France que celle instaurée depuis cinquante ans par les partis du système ( PS / EELV / PCF / LR MODEM / LREM …), voter est un devoir patriote.

Une France à la dérive

Depuis 1968, les idéologues et leurs relais politiques ont mis en oeuvre la déconstruction de la France, de son peuple, de sa culture et de son histoire. Cela s’incarne aujourd’hui dans le mouvement dit  » Woke  » et dans la  » Cancel culture « . Cette idéologie franco-américaine contrôle la plupart des médias, des universités et du monde de la culture. Elle façonne l’esprit de vos enfants dès leur plus jeune âge.

Gouvernements de droite ou de gauche se sont relayés pour détruire ce qui représentait l’identité de la France :

– en ouvrant les frontières à une immigration sans contrôle, qui crée des enclaves inassimilables et qui impose le multiculturalisme au détriment des autochtones,

– en culpabilisant les français sur leur histoire qui ne serait qu’une succession de crimes dont ils doivent se repentir,

– en privilégiant le délinquant, ce qui a fait exploser l’insécurité au quotidien,

– en cassant la langue française avec la promotion d’une écriture inclusive,

– en favorisant les minorités au nom d’une lutte contre de prétendues discriminations,

– en déstabilisant la famille par une négation du rôle du père,

– en réduisant au chômage les travailleurs français par la désindustrialisation, etc…

L’importance du rôle des départements et des régions

Contrairement à ce que l’on entend, le rôle politique et culturel des départements et des régions a une grande influence sur ces changements, ne serait-ce que par les subventions versées aux associations et par les nombreuses publications de ces institutions.

A titre d’exemple, le département de Loire Atlantique dans son journal mensuel distribué en juin consacre un reportage de 5 pages à SOS Méditerranée, qui favorise l’immigration illégale et qui est subventionnée par de nombreuses collectivités bretonnes et ligériennes.

Pour changer, il faut voter

Pour les Régionales, celui qui veut traduire son mécontentement et ses paroles en actes, compte tenu de la présence des listes alternatives ( RN / DLF / régionalistes, ), n’a aucune excuse pour ne pas le faire.

Pour les départementales, faute de candidats en rupture avec le système, c’est le vote blanc ou nul qui permet de s’exprimer.

Celui qui s’abstient ne mérite pas qu’on l’écoute quand il se plaint devant son écran de la situation.

Alors, dimanche 20 et 27 juin, tous au bureau de vote pour un changement sur le plan local qui préparera celui de 2022 au niveau national.

Louis Cruau

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origin

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Après les élections régionales. Fabien Pedezert (Bretagne en Héritage) : « Ce n’est que le début d’une nouvelle dynamique !»

0,22% pour 1844 voix, le score de « Bretagne en Héritage » aux dernières élections régionales en Bretagne aura été des plus modestes. Mais le plus...

Plis électoraux non distribués aux régionales : le retour en grâce du boîtage ?

On a beau vivre à une époque où on envoie des voitures dans l'espace et des économies entières dans le décor, des plis électoraux...

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second tour des Régionales 2021 Durant 90...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot, de la liste Nous la...