Régionales 2021. Gilles Pennelle (RN) publie une « Lettre aux nombreux Bretons qui ont bien raison de tourner le dos à Loïg Chesnais-Girard »

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

La bataille pour les élections régionales est dans sa dernière ligne droite. Les coups et les piques se multiplient, notamment à l’occasion des débats, ou par voie de presse. Gilles Pennelle, tête de liste du Rassemblement national, que les sondages donnent en tête au soir du premier tour en Bretagne, vient d’adresser à la presse une « Lettre aux nombreux Bretons qui ont bien raison de tourner le dos à Loïg Chesnais-Girard » en réponse à la lettre « Aux électrices et électeurs tentés par le Rassemblement National ». Nous vous proposons de découvrir les deux lettres, ci-dessous.

L’attaque de Loïg Chesnais-Girard :

La réponse de Gilles Pennelle : 

Loïg Chesnais-Girard est en difficulté. Il le sait. Il panique. Il pense avoir trouvé une solution : attaquer le Rassemblement National et raconter n’importe quoi sur lui. Il est vrai, il est plus facile de s’attaquer à son seul opposant que d’assumer l’étiquette et le bilan lamentable du Parti socialiste en Bretagne.

Il ne trompera cependant personne. Bretons qui vous détournez de Loïg Chesnais-Girard, je veux vous dire que vous avez raison.

Vous avez raison car Loïg Chesnais-Girard est un menteur. Il accuse le Rassemblement National de « prospérer sur la misère » mais oublie que cette misère est le résultat de sa politique. Il accuse le Rassemblement National d’être contre la PAC mais il oublie qu’il a voté contre notre proposition demandant le maintien des montants des subventions aux agriculteurs bretons. Il dit que le Rassemblement National a sacrifié nos pêcheurs dans le cadre du Brexit alors que c’est lui qui a préféré insulter les britanniques plutôt que de jouer l’apaisement et de négocier un accord qui sauve les intérêts de nos filières maritimes.

Vous avez raison car Loïg Chesnais-Girard est un mauvais Président. Il n’a pas seulement été incapable de maintenir soudée sa majorité ou de se montrer bon gestionnaire puisqu’il a endetté considérablement la Région. Il a aussi et surtout profondément affaibli la Bretagne. Il a tout d’abord largement financé l’immigration et le communautarisme qui menacent notre identité et notre mode de vie. Il a également oublié des pans entiers du territoire laissant fermer les services publics, mourir les centres-villes et bourgs, les déserts médicaux proliférer…

Il s’est enfin montré impuissant face aux drames sociaux qui ont touché nos quatre départements.

Vous avez raison car les futures alliances de Loïg Chesnais-Girard sont un danger pour la Bretagne. En comptant s’allier avec Europe-Ecologie Les Verts au second tour, il prépare un avenir sombre pour notre région.  Au-delà des dingueries contre le Tour de France, le sapin de Noël ou la viande dans les cantines, ils sont des adversaires résolus de notre agriculture, de notre agroalimentaire, de nos industries et de notre identité.

Vous avez enfin raison sur un dernier point : pour tourner la page Chesnais-Girard, il n’y a qu’un seul choix possible, le Rassemblement National !

Verdict dimanche prochain dans les urnes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

2 Commentaires

  1. s’ils utilisent le retrait des listes au 2è tour comme cela s’est passé il y a six ans en paca et hauts de france, il n’auront aucun représentant à la région, le suicide est en marche avant toute pour la droite molle

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Après les élections régionales. Fabien Pedezert (Bretagne en Héritage) : « Ce n’est que le début d’une nouvelle dynamique !»

0,22% pour 1844 voix, le score de « Bretagne en Héritage » aux dernières élections régionales en Bretagne aura été des plus modestes. Mais le plus...

Plis électoraux non distribués aux régionales : le retour en grâce du boîtage ?

On a beau vivre à une époque où on envoie des voitures dans l'espace et des économies entières dans le décor, des plis électoraux...

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second tour des Régionales 2021 Durant 90...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot, de la liste Nous la...