Conseil régional : la machine à gauchisteries est lancée !

A peine élus, les nouveaux conseillers régionaux Europe Ecologie/UDB brillent déjà par leurs prises de position hasardeuses. Après Nil Caouissin de l’UDB trouvant les paroles de l’hymne national breton « poussiéreuses » (trop machistes?), c’est la nantaise Aziliz Gouez qui se signale par un tweet aux accents néo-féministes :

 

L’ouverture du festival des Vieilles Charrues se distinguant chaque année par une cérémonie associant élus et responsables locaux, l’ancienne plume du président Higgins, a trouvé que cette événement contenait trop de testostérone.

Le « bal des conscrits » ? N’est-ce pas un tantinet misandre ? Que dira-t-on si la prochaine réunion de copines d’Aziliz Gouez est qualifiée de « bal de catherinettes » ?

L’élue EELV-UDB ne va cependant pas assez loin dans son constat car il n’y a également aucune femme racisée, aucun transexuel identifié, aucun nain et aucun-e-handicapé-e lors de cette cérémonie.

Bien entendu, le sillon de la gauchisterie la plus caricaturale a été immédiatement suivi par Inès Léraud, la nouvelle héroïne écolo, aidée en cela par l’ex-conseillère régionale féministe Gaëlle Vigouroux.

Les niaiseries (sapins de Noël, Tour de France) qui ont émaillées les premières semaines des nouveaux maires EELV et les polémiques qui ont suivi n’ont apparemment pas servi de leçon aux nouveaux élus et militants bretons proches de la galaxie écolo-gauchiste.

Et pendant que ces dames racontent leur vie sur les réseaux sociaux, la vaisselle s’accumule !

Crédit photo : Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Biskoazh kemen all !
    Voilà l’incarnation même du totalitarisme et du sectarisme… C’est affligeant et dire que les Bretons se laissent berner par leur discours écologiste alors que leurs motivations réelles sont autres ! (leurs deux premières prises de positions sont édifiantes et spectaculaires dans la bêtise). Alors maintenant attendons-nous à des demandes d’autodafés vis à vis d’écrits, de documents ou de livres que ces braves démocrates jugeraient dangereux !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !