La Baule : des fêtes nocturnes sur la plage virent à l’émeute, des tirs de mortiers

A LA UNE

Ce 9 et 10 juillet, des fêtes nocturnes sur la plage de La Baule sont devenues le théâtre d’émeutes au cours desquelles un CRS a été blessé – vendredi – et des mortiers tirés sur les forces de l’ordre – samedi.

Le 9 juillet, cinq agents de police ont du intervenir au cours d’une bagarre – les protagonistes se sont réconciliés contre la police, abondamment caillassée. Un CRS avait été blessé à coups de selle de vélo, puis les forces de l’ordre ont pu se dégager après avoir tiré des grenades lacrymogènes.

Le lendemain, un palier dans la violence a été franchi – vers 3 heures du matin, près de 300 jeunes se sont rassemblés au droit du boulevard Darlu. Lorsque les CRS et des agents de la BAC sont intervenus pour interrompre le tapage nocturne, ils ont été caillassés, et des mortiers tirés vers les véhicules de la police – l’un d’eux a atteint le véhicule d’une société de sécurité privée. Sur place, un nazairien de 17 ans censé résider en Normandie sur décision de la protection judiciaire de la jeunesse a été interpellé et placé en garde à vue.

Par ailleurs, un nazairien âgé de 16 ans a été interpellé le 8 juillet dernier à 2h15 rue Léon Bourgeois dans le quartier réputé « sensible » du Petit Caporal – avec un autre jeune, en fuite, il était en train de bricoler une moto de 125 cm3 au milieu de la chaussée – cette dernière semble avoir été volée, le bloc antivol étant encore présent sur l’une des roues. Il se trouve que depuis le début de l’année, cambriolages et vols de deux-roues sont en augmentation dans la région nazairienne.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Donnez votre or pour la cause !

Pourquoi donner son argent aux associations militantes, et comment réunir la somme maximale ? Pourquoi ? Tout l’argent que vous n’aurez...

Association des élus socialistes « Vivre à Brest » : la chambre régionale des comptes révèle les détails de l’affaire

La chambre régionale des comptes tire sur une ambulance : elle vient de publier un rapport sur Vivre à Brest,...

1 COMMENTAIRE

  1. il faut bien que jeunesse se passe !
    pauvres sans école, sans emploi, sans passe temps, recyclage des motos, mais toujours quelques mortiers à envoyer sur les flics racistes

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés