4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

A LA UNE

La vidéo de l’intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV est rapidement devenue virale. Et pour cause : le virologue a qualifié de « mensonge d’État » l’hypothèse d’une 4e vague de Covid-19 à l’hôpital tandis que médias maistream et responsables politiques entretiennent un climat de peur afin de justifier l’instauration du pass sanitaire.

« De vraies bonnes raisons éthiques et scientifiques » de s’opposer au pass sanitaire

Sur BFMTV, chaîne particulièrement zélée et inféodée à la politique gouvernementale depuis le début de la pandémie de Covid-19, ce sont des mots très forts qui ont été prononcés par Jean-Michel Claverie, virologue et fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet.

Interrogé en direct par le duo de présentateurs, ce dernier a fortement remis en cause la politique sanitaire de l’exécutif français ainsi que les prévisions alarmistes faites quelques jours auparavant par le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, lequel a redouté que la quatrième vague de coronavirus soit la plus puissante de toutes. Tout en ajoutant le 23 juillet, déjà sur BFMTV, que « le retour à la normale, c’est pas maintenant, c’est peut-être 2022 [ou] 2023 ».

Un constat que ne partage absolument pas Jean-Michel Claverie qui a démonté en quelques minutes plusieurs arguments martelés en boucle par le gouvernement et les principaux médias du pays afin de justifier la mise en œuvre du pass sanitaire.

Tout d’abord en apportant une précision salutaire sur le profil des très nombreux Français ayant pris part aux manifestations du 24 juillet contre le pass sanitaire : « Les gens qui sont dans la rue ne sont pas tous des gens qui pensent que la Terre est plate, ou des anti-vax, ou des extrémistes politiques. Il y a de vraies bonnes raisons à la fois éthiques et scientifiques à trouver que le pass sanitaire est quelque chose qui est à la fois inacceptable pas très efficace. »

Sur le plan éthique, le fondateur de la Société Française de Virologie a notamment fait référence aux 10 points d’alerte émis par la Défenseure des droits Claire Hédon le 20 juillet. Et de souligner à juste titre que ces alertes n’ont eu « aucun écho politique » ni « aucun écho médiatique ». CQFD…

4e vague à l’hôpital : « Un mensonge d’État » selon Jean-Michel Claverie

Dans un second temps, Jean-Michel Claverie évoque ensuite la question de la gestion du Covid-19 au plan scientifique. Et apporte un point de vue détonnant sur les chiffres des nombres de cas quotidiens positifs au coronavirus traités de manière alarmiste par une grande partie de la classe politique et médiatique française : « Il faut arrêter avec ces 20 000 cas dont on nous bassine tous les jours ; ces 20 000 cas ne sont pas des cas de gens malades mais de gens testés avec un PCR positif ».

Le virologue s’appuie également sur l’exemple de l’Angleterre où, « dans une population qui est vaccinée à peu près comme la nôtre, cette maladie fait extrêmement peu de cas graves ou de gens malades ».

Quant aux propos de Jean-François Delfraissy sur la virulence d’une « quatrième vague à l’hôpital », Jean-Michel Claverie utilise des mots lourds de sens : « Là, il y a un mensonge d’État ! »

Tentant par la suite de contredire le fondateur de la Société Française de Virologie, le présentateur BFMTV s’appuie alors sur des chiffres prétendument issus de l’outil CovidTracker. Une erreur que ne manque alors pas de corriger Jean-Michel Claverie, le reprenant alors sur les données des derniers jours. Avant d’interroger : « Est-ce que vous pensez que cela justifie de faire ces lois incroyablement liberticides sans aucune justification réelle clinique et sanitaire ? »

Pass sanitaire
Chiffres CovidTracker France au 25 juillet 2021. Source : covidtracker.fr

Vidéo de l’intervention du virologue Jean-Michel Claverie sur BFMTV :

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

4 Commentaires

  1. Comme le rappelait un éminent professeur,  » Normal qu’il y ait des avis opposés concernant le covid. Mais c’est criminel d’imposer un pass sanitaire et de chercher à vacciner tout le monde !
    Ce n’est qu’une preuve de plus de l’incompétence de nos gouvernements. Les faits sont simples à comprendre : Le virus n’est virulent qu’envers les personnes à risques, c-à-dire atteintes de pathologies chroniques cardiaques ou pulmonaires. Mais généralement, les symptômes sont bénins voir inexistants sur la grande majorité des personnes en bonnes santé. Cela signifie que si ces personnes positives au covid ne développent pas de formes graves, c’est parce qu’elles ont suffisamment d’anticorps ou de défenses immunitaires pour ne pas en subir le contre coup. Or, la vaccination va court-circuiter toutes vos défenses naturelles au point de vous rendre aussi réceptif aux variants à venir que les autres ! Autrement dit, banaliser la vaccination qui comme tous médicaments, ne peut pas convenir à tout le monde n’est qu’une porte ouverte aux effets à long termes, étant bien loin d’être maîtrisés, raison pour laquelle tous les pro-vaccinateurs et politiciens s’en déchargent… « 

  2. le sommet (jupiter) a parlé, la base (le populo ) doit obéir et la fermer: ils parlent même d’exiger un certificat de vaccination pour pouvoir voter !

    • Tant qu’on aura des « nazis » au pouvoir la dictature continuera jusqu’au jour où ,,,,,,,,
      de nombreux dictateurs ont été réduits au silence . Ex : les CEAUSESCU

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés