Morbihan. Délinquance : A Vannes des coups de feu, à Lorient des tirs de mortier contre la police

Il n’y a pas qu’à Nantes que les balles sifflent en Bretagne. Les 26 et 27 juillet, des coups de feu ont été entendus à Vannes dans trois quartiers différents.

A La Bourdonnaye d’abord, un tir a été entendu dans la matinée du 26, puis au moins un autre dans la soirée. Cette cité enclavée au nord de la gare, qui représente environ 10 % du trafic de drogue vannetais, est gangrénée par un deal contrôlé, il y a encore quelques mois, par des Albanais. La police a beau procéder à des arrestations et la justice sévir, l’activité reprend rapidement, au grand dam des résidents, qui sont à bout.

D’autres coups de feu ont aussi été entendus dans les trop fameux quartiers de Ménimur et Kercado, respectivement le 26 au soir et le 27 vers 13h. Personne n’a été blessé. La piste du règlement de comptes entre trafiquants ne fait guère de doute.

Le 27 également, vers 19h30, c’est à Lorient qu’un véhicule de police a été la cible de tirs de mortier, à proximité du parc du Bois-du-Château, qui borde le quartier du même nom, au nord-est de la ville. D’après le commandant Cario, cette charge, qui n’a fait ni dégât ni victime, est une première dans la cité portuaire. Le phénomène prendra-t-il de l’ampleur, comme à Rennes ? Réponse dans les prochaines semaines.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !