Macron en Irlande : dans son discours le président Higgins fait référence au breton

A LA UNE

Jeudi 26 août, le président français Emmanuel Macron était en Irlande.

À son arrivée, il s’est entretenu avec Michael D. Higgins, Président des 26 comtés. A cette occasion, le président Higgins a fait un discours dont les premiers mots ont été en langue irlandaise (Michael D. Higgins est gaelophone de naissance) où il a notamment salué « son vieil ami Jean-Yves Le Drian ». Après la mafia bretonne, la mafia celte !

Lors de son allocation, le président a fait une fine allusion à la situation de la langue bretonne en Bretagne et en France :

Monsieur le Président, dans une intervention largement commentée il y a trois ans sur le thème de la Francophonie, vous avez constaté que la dignité particulière de la langue, c’est d’en avoir conscience de telle sorte qu’elle ne se réduit pas à un outil de communication, mais plutôt de reconnaître que c’est la substance même de ce qui nous rend humains.

Nous, en Irlande, le comprenons bien. Nous utilisons quotidiennement deux langues, dont l’anglais est de loin la langue dominante. Cependant, dans le sens particulier dont vous avez parlé, Monsieur le Président, nous affirmons dans notre Constitution, Bunreacht na hÉireann, que la langue irlandaise – la langue maternelle de cette île – est une source et un élément fondamental de notre culture. De même que le breton est une partie importante de la culture française – et un lien avec la nôtre – de même, en France et en Irlande, nous partageons une appréciation de la contribution de la langue, dans sa diversité, à une culture vivante, appréciation qui doit sûrement être au cœur de notre avenir européen commun.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés