Quand les associations transexuelles supplient Big Pharma de leur fournir des médicaments

A LA UNE

En pleine pénurie mondiale sur certains médicaments en raison du Covid 19, les associations de transexuels font actuellement pression sur les laboratoires Novartis pour obtenir des traitements hormonaux féminisants.

Or, aussi incroyable que cela puisse paraître, ces traitements sont remboursés par la Sécurité Sociale comme l’indique le site spécialisé wikitrans.co

Et les trans ont même le droit à une allocation supplémentaire grâce au fait que la transidentité a été longtemps considérée comme… une maladie mentale. Depuis 2009, cette affection est « dépatholigisée » mais la pension, l’ALD, demeure. Malin !

Notons la forte implication de l’homme travesti Jill Royer, dit « Jill-Maud Royer », responsable numérique de la France Insoumise et chef de file de la LFI dans les Hauts-de-Seine sur la question. Réclamer une accélération de la production à Big Pharma pour des traitements de confort, voilà une vraie politique de Gauche !

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Éric Zemmour : « Je suis le seul à subir ce traitement infâme. On sait pour qui roule Paris Match »

Éric Zemmour, Journaliste et auteur de "La France n'a pas dit son dernier mot", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=7LqltbNep_I Crédit...

Délinquance en France. Les Africains surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles, ou d’agressions

Les Africains sont surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles,...

3 Commentaires

  1. Pour commencer, il est impossible de changer de sexe (si c’était possible, grand bien leur fasse). Les médecins qui charcutent des hommes pour que l’on puisse croire que ce sont des femmes, qui bloquent la puberté de petites filles et les bourrent de testostérones ont une conception très particulière de la déontologie. Alors qu’on fait très facilement appel à des cellules de soutien psychologiques, dans ces cas, ce n’est pas jugé nécessaire.

  2. Je ne comprends pas les problèmes des transsexuels. Ce sont des anormaux qu’il faut convaincre que changer de sexe est impossible, et que ces essais ne mènent qu’à des drames ou au suicide. Tout ce que l’on peut faire c’est de les soigner psychologiquement. Et cela n’est pas du ressort de Big Pharma ou d’un médicament quelconque, mais seulement d’un psy.

  3. « ces traitements sont remboursés par la Sécurité Sociale »
    mais moi qui ait cotisé 42 ans je dois payer 1€ à chaque visite médicale (non remboursée) 0,5€ par boite de médicament, kiné, radios, labo aussi quelques euros non remboursés! c’est l’égalité républicaine !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés