Rezé. Face aux vols à l’arraché, mairie et police demandent aux habitants… de ne plus porter de bijoux !

A LA UNE

Symbole de la démission totale des (ir)responsables face au mal ou principe de précaution poussé à l’extrême ? Une publication de la municipalité – divers gauche – de Rezé, au sud de Nantes, qui demandait aux habitants de ne plus porter de bijoux de façon visible – a mis le feu aux poudres sur les réseaux sociaux et a du être retirée quelques heures après parution.

La Ville de Rezé, droite dans ses bottes, explique que cette communication répondait à une demande de la police nationale – ce que cette dernière confirme – et préfère communiquer sur sa « conférence citoyenne » sur la « tranquillité publique », autrement dit la réunion d’une vingtaine de Rezéens tirés au sort pour proposer, à partir du 17 septembre, des solutions pour « améliorer la tranquillité publique et le bien vivre ensemble ». Traduction : des idées pour que Rezé évite le jumelage express avec le Bronx ou les quartiers nord de Marseille.

Sur le site de la Ville de Rezé une très sobre publication indique toujours, ce 15 septembre à 18 heures, « la police nationale constate une hausse des vols à l’arraché de colliers. Les victimes sont souvent des femmes de plus de 60 ans circulant seules, et les délinquants privilégient les bijoux en or. Compte tenu de cette alerte, la Police nationale vous recommande d’éviter de porter de façon visible ce type de bijoux sur l’espace public ».

A l’époque de Saint Louis, les autorités en France, en maniant l’autorité avec résolution, mettaient au pas chez eux les semeurs de désordre – notamment la redoutée secte des Assassins (nizarites) près de l’actuelle ville syrienne de Masyaf. Aujourd’hui, ils cèdent face aux trublions, délinquants et pillards venus d’ailleurs, mais préfèrent bâillonner – avec le masque – et accabler d’interdits et de ponctions leur propre population. En revanche, comme Hervé Neau, le maire de Rezé, ils sont très bons pour mettre le site de la municipalité en écriture inclusive, partout. Sûr que cela fait très peur aux délinquants.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

3 Commentaires

  1. c’est pour quand de rester chez toi avec couvre feu afin de laisser des voleurs, des assassins libre dans les rues !!! messieurs les élus un peu de C……les !! à la place de donner de l’argent afin de recevoir toujours plus d’immigrés, garder cet argent pour défendre vos administrés ! mais comme vous avez à faire à des moutons qui sont toujours rasés de plus prés, vous pouvez continuer, rien ne se passera.

  2. je vis à Rezé, en 2017 la ville aménage 2 terrains pour les roms, cette année elle lance même un appel au dons de caravane pour loger 3 familles supplémentaire, depuis les voles se multiplient, cambriolages de garages, de commerces et maintenant les colliers…

  3. prochaine étape, les filles devront porter une ceinture de chasteté en fer impossible à retirer sans la clé afin d’empêcher tout viol
    quel pays magnifique !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés