Valeurs actuelles condamné dans l’affaire Obono : plaidoyer en faveur de l’abolition des lois Pleven, Gayssot, Taubira…[L’Agora]

A LA UNE

Les directeurs de la publication, de la rédaction de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles et le journaliste auteur d’un article imaginant la vie de la députée Danièle Obono « au temps de l’esclavage » ont été condamnés ce mercredi 29 septembre pour injure publique à l’égard de la parlementaire.

Le directeur de publication du magazine Erik Monjalous, renvoyé devant le tribunal pour ce délit, ainsi que le directeur de la rédaction Geoffroy Lejeune et le rédacteur de l’article Laurent Jullien, jugés pour complicité, ont été condamnés à une amende de 1 500 euros chacun et à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à Danièle Obono.

Pour le procureur, cet article – un roman il faut le rappeler – contenait « des injures racistes travesties sous l’apparence de la création, tout aussi dangereuses que l’attaque frontale ». Un procureur visiblement plus soucieux de la lutte conte le racisme que la cour d’appel de Paris qui vient de relaxer, pour vice de procédure, le rappeur Nick Conrad auteur d’un clip intitulé « Pendez les Blancs »…

Quoi qu’il en soit, il n’est pas question, comme le fait une certaine droite dite « conservatrice », de hurler au deux poids deux mesures, ou de s’indigner qu’un rappeur crache sa haine, libre à tous ceux qui ne l’apprécient pas de ne pas l’écouter. Libre aussi, dans un pays dirigé par des autorités dignes de ce nom, de le déchoir de sa nationalité et de le placer dans un avion à destination d’un pays sans les horribles Blancs que nous sommes, pour qu’il y vive en paix.

Non, il est question justement d’affirmer que cette condamnation de Valeurs actuelles se révèle finalement être un formidable plaidoyer pour l’abolition de TOUTES les lois mémorielles et restreignant la liberté d’expression.

Des lois instaurées en France depuis la loi Pleven (droite) de 1972, suivies des lois Gayssot (communiste), Taubira (radicale de gauche), ainsi que toutes celles qui ont vocation à condamner en Justice des individus qui ont le malheur de s’exprimer, de vouloir débattre, faire de la recherche historique, ou tout simplement, discriminer, donc choisir.

« On ne peut plus rien dire », chantait le comédien Didier Bourdon à juste raison. Avec ces accumulations de lois, qui encombrent par ailleurs les tribunaux tandis que des délinquants bien plus nocifs que les délinquants de la plume ou de la pensée attendent leurs jugements, c’est au final tout un arsenal juridique pour empêcher le peuple de s’exprimer qui a été fabriqué par la gauche et l’extrême gauche avec l’assentiment complice de la droite la plus bête, la plus lâche du monde.

Eric Zemmour est d’ailleurs le seul candidat potentiel à la présidentielle à avoir eu le courage de dire qu’il fallait en finir avec ces lois qui au final, empêchent tout débat politique sérieux en France, puisqu’elles empêchent, en fonction des susceptibilités de chacun, ici de critiquer l’immigration et ses principaux acteurs, là de remettre en question la repentance historique permanente, ou encore, ou encore tout simplement de discriminer, donc de choisir comme le dit fort bien l’avocat Thibault Mercier dans son livre « Athéna à la Borne, discriminer ou disparaitre ».

Oui il est temps de le dire haut et fort, sans le moindre complexe : nous, les Européens, voulons pouvoir choisir avec qui nous voulons vivre. Avec qui nous voulons travailler ? À qui nous voulons louer, ou pas, nos maisons. Vendre, ou pas, nos biens. Nous voulons choisir avec qui nos enfants iront à l’école, au sport, à l’université. Oui, nous voulons pouvoir faire de la politique, la vraie, avec de la hauteur de vue, qui consiste, n’en déplaise aux éternelles victimes, à faire des généralités, à désigner, justement pas pour s’en prendre à tel ou tel individu en particulier, mais justement pour en finir avec cet individualisme qui fait qu’au final, chacun du fond de sa lubie personnelle pourrait avoir sa petite loi interdisant à quiconque de le rappeler à l’ordre si nécessaire.

Oui, il est temps d’abolir les lois mémorielles, les lois scélérates qui restreignent considérablement la liberté d’expression et qui empêchent, trop souvent, de mettre les maux sur les maux.

Oui, nous, Hommes libres de ce continent, voulons pouvoir débattre librement de notre Histoire, sans que des censeurs, des flics de la pensée, des associations vénales et des juges rouges aient leur mot à dire.

Oui, il faudra du courage politique, celui qu’aucune des principales personnalités candidates à des élections n’a eu jusqu’ici, pour déboulonner, pour effacer ces lois qui ne devront être qu’une petite parenthèse déviante dans notre longue mémoire. Ces lois ont été mises en place pour détruire notre Civilisation puisqu’elles neutralisent le débat, l’argumentaire, deux concepts que les Européens ont inventé, n’en déplaise aux déconstructeurs qui fanfaronnent un peu trop ces dernières années.

La condamnation de Valeurs Actuelles devrait enfin rappeler aux journalistes qui animent cette revue hebdomadaire courageuse, et à leurs soutiens, qu’avant eux, pléthore d’écrivains, de blogueurs, d’auteurs de pamphlets, de polémistes et même d’humoristes ont subi, eux aussi, les persécutions judiciaires, et pour certains même l’exil, la prison, la mort sociale. Simplement pour des écrits ou des paroles. Ils n’étaient pas forcément là, à l’époque, ces journalistes, pour les soutenir, toutes ces victimes des lois scélérates mises en place depuis plusieurs décennies en France.

Espérons qu’ils comprennent, eux aussi enfin, qu’il n’y a plus à sélectionner qui est légitime, ou qui ne l’est pas, à être défendu face à des Inquisiteurs qui ont fait de la restriction totale de nos libertés leur credo. Face à des associations et à des personnalités qui ont trop souvent le goût du sang, de l’asphyxie économique, du lynchage en meute. Il n’y a plus à sélectionner qui mérite d’être défendu et qui ne l’est pas face à ce qui constitue une nouvelle chasse aux sorcières.

Il faut simplement faire voter, le plus rapidement possible, dès qu’une personnalité courageuse accédera au pouvoir, l’abolition totale des lois qui permettent aux Inquisiteurs de régner, et l’amnistie générale pour tous ceux qui, depuis trop d’années, sont victimes d’une justice qui n’est plus rendue au nom du peuple, mais au nom d’intérêts particuliers et/ou de minorités.

À bas les lois mémorielles, à bas les lois scélérates !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

5 Commentaires

  1. qui dit la vérité doit être exécuté !! nous devenons comme l’Angleterre, 20 immigrés de plusieurs nationalités dans une classe et 10 Français ( presque blanc ) faut faire attention à ne blesser personne ! comment faire évoluer notre pays dans une bonne éducation ! tous les niveaux sont en baisse, il faudrait deux niveaux à chaque classe pour harmoniser une bonne instruction, encore faut il mettre les moyens.

  2. Je ne suis pas toujours d’accord avec VA, mais là, j’en ai assez de notre soit disant « justice rendue au nom du peuple ». Bien que complètement décrédibilisée, elle a tous les pouvoir de poursuivre son idéologie mortifère et idéologue à sens unique.
    J’espère quand même que VA va faire appel et va gagner.
    A la longue, ça va très mal se terminer, et j’espère que ces juges qui ne représentent absolument pas le peuple (au moins avant son remplacement total) seront enfin jugés par la population.

  3. le rappeur nick conrad fait de l’art en appelant à tuer les bébés blancs et pendr leurs parents
    VA fait un roman , une oeuvre d’imagination plutot mesurée mais là hop condamné!
    cherchez l’erreur du gouvernement des juges !
    qu’en dit zemmour ?

  4. Vous pourriez avertir les lecteurs sur le choc probable vu le cliché de l’article. Plus je le vois et plus je pense que les femmes sont belles enfin beaucoup.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés