SOS Chrétiens d’Orient. « Le Liban est en train de crever ! »

A LA UNE

Depuis 2019, le Liban a amorcé une descente vertigineuse en enfer. Après un effondrement financier est venue une catastrophe économique et sanitaire liée au Covid-19 puis une explosion meurtrière à Beyrouth. Face à l’augmentation des prix des denrées alimentaires de base et à la dévaluation monétaire, une large partie de la population est tombée dans une grande pauvreté et dépend désormais de l’aide alimentaire.

Certains en sont même à refuser un travail car il leur coûterai plus cher de travailler que de ne rien faire chez eux ! Le domaine de la santé est à genoux, le domaine énergétique fantomatique au point que Beyrouth a été entièrement plongé dans le noir en début de semaine, le domaine alimentaire vaguement alarmant … rien ne va plus ! Les Libanais ne vivent plus, ils survivent. Tout est cause de stress et pour certains de vie ou de mort. Pour les Libanais, il n’est plus permis d’espérer !

Face à la situation, Benoît, chargé de communication pour SOS Chrétiens d’Orient au Liban, a rencontré des familles de Beyrouth, le Docteur Sacy, Directeur du service pédiatrique de l’Hôpital de la Quarantaine, Rabih, propriétaire d’un magasin alimentaire à Beyrouth mais aussi Marc Torbey, directeur de l’association Offre-Joie. A partir de ses interviews, il vous fait un point en images sur le Liban aujourd’hui en crise !

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

  1. j’étais jeune il y a plus de 50 ans quand une professeure de droit nous montrait en exemple du « vivre ensemble » la suisse et ses quatre langues officielles ainsi que le liban avec ses quatre ou cinq communautés religieuses
    on voit ce qu »est devenu ce petit état et les « incidents » quotidiens relatés à propos des « quartiers » en france m’y fait penser

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés