Un jeu pour « lutter contre les stéréotypes de genre » distribué dans tous les collèges de Loire-Atlantique

A LA UNE

Puisqu’il faut rééduquer la population au « genre » autant commencer par les plus jeunes !

Le département de Loire-Atlantique propose aux « enseignant·es » de « découvrir le jeu de plateau « C’est cliché ! », afin d’aborder la question des stéréotypes de genre avec leurs élèves. Un jeu coopératif qui permet de questionner les adolescents et les adolescentes sur les points communs et les différences entre les filles et les garçons. »

À l’occasion de la réunion des chefs d’établissements publics, qui a eu lieu le 12 octobre dernier à l’Hôtel du Département, une boîte du jeu leur a été remise. Charge à eux d’éduquer les collégiens à la doxa du moment.

« C’est cliché » a été conçu en collaboration avec le réseau Canopé, l’Éducation nationale, le Département de Loire Atlantique, et la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN). Le département de Loire-Atlantique est ici pionner. Ce jeu y est testé avant d’être étendu à toute la Bretagne et la France.

« C’est cliché » se compose d’un plateau, de cartes défis par thématiques, de pions/dé et d’un livret pédagogique. Il existe deux versions adaptées par niveaux (classes de 6e/5e et 4e/3e). Ce jeu se joue par équipe de 10 personnes maximum et permet de sensibiliser les jeunes aux stéréotypes genrés. Il s’appuie sur un mode coopératif : l’ensemble des joueurs est contre le jeu !

Le jeu va questionner les adolescents sur la notion de stéréotype de genre et en abordent les différentes identités. Aucun adolescent ne doit se sentir exclu. “C’est cliché” aborde également la notion d’égalité. Il fait comprendre aux élèves qu’il n’y a pas de comportement, de compétences, de centres d’intérêt ou d’activités spécifiques au genre.

Nul doute que dans certains collèges de l’agglo nantaise proches des « quartiers », ce jeu va faire fureur !

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

3 Commentaires

  1. l’école des hussards de la république se contentait d’apprendre à lire, à compter et d’enseigner la morale de base, ne pas tuer, ne pas voler, respecter les autres etc.
    qu’ils respectent les enfants en les laissant vivre , moi, personnellement je n’ai pas eu à subir cette propagande lgbt et je m’en suis bien sorti finalement

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés