Vaccination. La troisième dose bientôt nécessaire pour valider le pass sanitaire ? [Vidéo]

A LA UNE

La campagne pour la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 a débuté depuis septembre en France pour certains publics. La question de son intégration pour la validation du pass sanitaire est actuellement en discussion.

Troisième dose et pass sanitaire : où en est-on en France ?

La question est en suspens depuis plusieurs semaines. Le pass sanitaire sera-t-il bientôt conditionné à une troisième injection pour les Français ? Le 18 octobre dernier, le Premier ministre Jean Castex évoquait cette hypothèse en affirmant qu’il serait possible de conditionner le pass sanitaire des Français à l’injection d’une dose de rappel et donc, par extension, de suspendre le document des individus qui refuseraient cette fameuse troisième dose.

Toutefois, il plaçait la balle de la décision finale dans le camp de la Haute Autorité de Santé : « Les conditions pour bénéficier du pass sont fixées par la HAS. À la HAS de nous dire si nous devons ou non étendre l’éligibilité du pass à la troisième dose ? L’avis est sollicité ».

Une tendance alors confirmée par Matignon auprès de BFMTV : «  La question de suspendre le pass vaccinal à une troisième dose va être soumise à l’arbitrage du président de la République et du Premier ministre. Puis, si c’est validé, il faudra un avis de la HAS et du Conseil scientifique ».

Cette question de l’éventuelle suspension du pass sanitaire faute d’une troisième dose agite exécutif depuis plusieurs semaines. Interrogée le 14 octobre sur Europe 1 quant à une possible perte du sésame pour les Français refusant cette troisième injection, la ministre du Travail Elisabeth Borne rétorquait : « C’est quelque chose que l’on est en train de regarder ».

Olivier Véran de nouveau sollicité sur la dose de rappel

Dernières déclarations en date sur le sujet, celles du ministre de la Santé Olivier Véran, qui était auditionné le 26 octobre au Sénat dans le cadre du projet de loi « vigilance sanitaire ». Les élus de la commission des lois et des affaires sociales ont demandé au ministre si une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 allait bientôt être nécessaire pour valider le pass sanitaire.

« Comptez-vous dans les mois à venir adapter le schéma de vaccination obligatoire et rendre nécessaire la troisième dose ? », a ainsi questionné la sénatrice LR, Pascal Gruny.

Olivier Véran a répondu ne pas avoir la réponse pour le moment : « Ça fait l’objet de réflexions et d’une saisine et aux autorités sanitaires compétentes, le comité de stratégie vaccinale, la Haute autorité de santé et le Conseil scientifique. Est-ce qu’il y a lieu ou non, pour conserver le bénéfice de son passe, d’une troisième dose, lorsqu’on est particulièrement fragile ? Je n’ai pas la réponse mais j’ai posé la question ».

Actuellement, la campagne de vaccination pour la troisième dose en France concerne les plus de 65 ans, les personnes présentant des comorbidités, les personnes sévèrement immunodéprimées ainsi que celles ayant reçu le vaccin Janssen.

Depuis le 5 octobre, à la suite de l’avis de la Haute Autorité de Santé, sont aussi concernés les professionnels de santé, l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge. Mais aussi les proches (de plus de 18 ans) de personnes immunodéprimées.

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

5 Commentaires

  1. C’est quand même surréaliste d’entendre ce genre de discours débiles qui tendent à nous faire croire que la consultation d’un grand nombre de comités, hautes autorités et présidents permet d’atteindre la vérité en réalité autoproclamée par ailleurs! Ces consultations sont des masques !

  2. Et ce sera de l’ARN Pfizer! qu’on se le dise. Ils finiront bien par injecter le poison à tous de gré ou de force. Quittons ce pays!

  3. et la quatrième dose dans six mois
    il faut bien que bigpharma qui arrose financièrement des médecins de télé puisse rentrer dans ses frais

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés