Terreur sanitaire. Christophe Barbier veut envoyer, sur dénonciation, des « brigades » chez les non vaccinés [vidéo]

Christophe Barbier

Une « brigade » venant frapper, sur dénonciation, à la porte des Français non vaccinés pour leur inoculer le vaccin contre le Covid-19 : tel est le souhait de Christophe Barbier. Il souhaite aussi transformer le pass sanitaire en pass vaccinal.

Christophe Barbier veut supprimer les tests PCR pour imposer un pass vaccinal

Christophe Barbier, éditorialiste de son état (et épidémiologiste à ses heures perdues ?), a des projets pour les Français non vaccinés. Et il ne manque pas de les faire connaître régulièrement à la plèbe, non pas via les colonnes de la Pravda mais par l’intermédiaire des médias parisiens mainstream qui lui ouvrent le micro.

Mais c’est désormais sur BFMTV que Christophe Barbier sévit le plus souvent. Le 5 novembre, alors que les spéculations allaient bon train autour de la prise de parole d’Emmanuel Macron prévue le mardi 9 novembre et des nouvelles mesures sanitaires qu’il pourrait possiblement annoncées, l’homme à l’écharpe rouge a fait part de ses « préconisations » concernant la troisième dose de vaccin contre le Covid-19.

À la question de savoir si le temps est venu « de soumettre l’obtention du pass sanitaire à cette troisième injection », Christophe Barbier propose d’aller encore plus loin en déclarant que la « bonne solution », c’est de « transformer le passe sanitaire en passe vaccinal ».

En clair, les non vaccinés déjà contraints de payer plusieurs dizaines d’euros des tests PCR ou antigéniques pour bénéficier du pass en question, ne pourraient alors même plus y prétendre.

Des « brigades » frappant à la porte des non vaccinés dénoncés

L’éditorialiste ne voit aucun problème à cette ségrégation ipso facto, précisant que ceux qui ne présentent pas « un schéma de vaccination complet », on les « retire de certaines activités sociales ». En excluant les tests du pass sanitaire, Christophe Barbier veut « pousser encore un peu plus de gens vers la vaccination ».

Mais exclure socialement les Français réfractaires au vaccin contre le Covid-19 ne semble pas suffire à Christophe Barbier. Il veut traquer ceux-ci jusque chez eux, via des méthodes à l’éthique très douteuse : « On peut demander à ceux qui ont les noms des non-vaccinés de donner ces fichiers à des brigades, à des agents, à des équipes qui vont aller frapper à leur porte et dire :  »Vous n’êtes toujours pas vacciné, c’est un problème pour vous et pour les autres ». » Les Français ayant évidemment attendu la parole d’un « journaliste » à écharpe pour déterminer ce qui est bon pour eux ou non…

Bien entendu, Christophe Barbier soutient aussi l’option de légiférer pour imposer la vaccination obligatoire à l’ensemble de la population, emboîtant ainsi le pas des députés et des sénateurs socialistes, qui avaient déposé une proposition de loi en ce sens durant l’été dernier. Mais, à sa grande déception, « on sait que les récalcitrants seront assez insensibles à cela ».

Gageons toutefois que l’éditorialiste n’ait pas plus l’oreille du gouvernement pour ses projets tyranniques qu’il n’a celle du peuple.

Quand Christophe Barbier militait pour la suppression d’une semaine de congés payés :

Christophe Barbier veut supprimer des congés payés. Et les aides à la presse ? [Vidéo]

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Rvcamel) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

14 réponses

    1. Il n’est ni bon chic bon genre, ni stalinien.
      C’est un expert en servilité journalistique : à éviter professionnellement sous n’importe quel prétexte.
      Quelle honte pour cette profession particulièrement sinistrée en ce moment.

  1. Le jour où le vent va tourner – et il finit toujours par tourner, y compris dans les régimes fascistes – cette enflure aura intérêt à courir vite, voire très vite

  2. C’est un affreux petit dictateur, par ailleurs ardent défenseur du dogme du réchauffement climatique, qui se verrait bien en Big Brother éco-marxo-sanitaire.

  3. Mais pourquoi ce minus continue-t-il à nous laver le cerveau sur la télé alors qu’il est incapable d’opposer des arguments valables au moindre de ses contradicteurs????

  4. Viens me chercher avec ta brigade, triste gaucho !!! Ce pays était un état de droit et le redeviendra. Certains minables devront aller se terrer pour ne pas subir le courroux de ceux qui les font vivre grace à leurs impôts.

  5. quand on est aussi con ! on pense tout savoir ! je propose de l’envoyer en Australie, il aura sa place pour garder les camps d’internements…

  6. il a même pas le courage d’y aller lui même, il préfère envoyer des brigades se faire descendre à sa place.
    ce n’est qu’un pauvre con.

  7. barbier, typique du « progressiste », obéir à la propagande officielle ou fermer sa gueule (comme exigeait cohn-bendit du professeur raoult)
    il n’a pas compris, ou feint de le croire mais le passe sanitaire est une obligation vaccinale,

  8. Ils sont les bienvenus : j’ai plusieurs seaux de merde qui les attendent et quelques bassines de virus bien actifs à leur envoyer à la figure histoire de vérifier l’efficacité de l’hydroxychloroquine en intraveineuse.
    Et si ils insistent, j’ai quelques kilo de plomb à recycler.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !