Pass vaccinal : après Christophe Barbier, Martin Blachier veut aussi l’instaurer [Vidéo]

A LA UNE

Vous vous étonniez de ne plus voir de frasques de l’épidémiologiste Martin Blachier sur les plateaux de télévision français ? Pas d’inquiétude, il a fait son retour sur LCI il y a quelques jours pour expliquer qu’il était désormais nécessaire de mettre en place le pass vaccinal pour certaines catégories de population.

Après Christophe Barbier, Martin Blachier veut un pass vaccinal

Invité sur la chaîne le 12 novembre dernier dans un contexte sanitaire qui voit plusieurs pays européens remettre en place des restrictions, Martin Blachier a déclaré que la priorité devrait être de vacciner les Français n’ayant encore reçu aucune dose, et plus particulièrement les 2 millions d’individus présentés comme « vulnérables ».

Ironie de l’histoire, Martin Blachier a presque fait figure de modéré après que l’éditorialiste Christophe Barbier ait décalé jusqu’aux limites de l’audible la Fenêtre d’Overton de la tyrannie sanitaire le 5 novembre sur BFMTV. Une intervention au cours de laquelle l’homme à l’écharpe rouge avait prôné la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal pour tous les Français tout en souhaitant que des « brigades » se rendent, sur dénonciation, à la porte des non vaccinés pour leur inoculer le vaccin contre le Covid-19.

Mais revenons-en à Martin Blachier. Pour sa part, ce pass vaccinal, il ne veut l’imposer qu’aux Français les plus âgés (voire aux plus de 50 ans…) et vulnérables. De ce fait, ces derniers ne pourraient plus bénéficier du pass sanitaire via des tests de dépistage mais seulement par la vaccination. « Je pense que l’on pourrait aller un peu plus loin et passer comme les Autrichiens d’un pass sanitaire à un pass vaccinal », explique-t-il.

« Le pass sanitaire n’a pas de sens »

Ces personnes « vulnérables non vaccinées » représenteraient environ deux des six millions de non vaccinés en France selon Martin Blachier. Il ajoute : « C’est eux qui font peser un risque sur la population française. »

Quant à la dose de rappel, l’épidémiologiste a salué le calcul « intelligent » d’Emmanuel Macron dont il juge la parole « toujours magique, on l’a vu en juillet et elle reste magique en novembre ». Et considère ainsi qu’il est « plus facile de faire faire une 3e dose aux gens qui en ont fait deux plutôt que de pousser les gens qui n’ont pas fait leurs deux doses à les faire ».

Quant à la reprise épidémique actuelle, Martin Blachier la décrit comme étant « l’épidémie des non-vaccinés à l’hôpital », lesquels mettent selon lui « la nation en danger […], avec un risque de saturation des services hospitaliers ».

Toutefois, dans un éclair de lucidité, le médecin médiatique reconnaît que « le pass sanitaire n’a pas de sens ». Un constat que nous faisons depuis de longs mois sur Breizh-Info mais que l’exécutif français ne semble toujours pas percevoir.

Martin Blachier rappelle ainsi que « les gens négatifs vont se contaminer dans ces lieux soumis au pass » tandis que les vaccinés peuvent transmettre le virus. Car si le vaccin diminue considérablement les risques de cas graves, même les vaccinés peuvent transmettre le virus, ce qui « alimente l’épidémie ».

Quant à la possibilité de voir le gouvernement remettre en place des mesures de confinement partiel en France, l’épidémiologiste considère que vouloir « freiner la circulation, c’est reculer la sortie de crise ». Selon lui, « l’objectif est de vacciner ceux qui ne le sont pas, mais pas de freiner la propagation du virus », se déclarant par ailleurs « totalement opposé à cette stratégie de lutter contre la contamination ».

Enfin, dernier point sur lequel Martin Blachier a semble-t-il fait une mise à jour de logiciel : les Covid longs dont une récente étude française publiée le 12 novembre a avancé l’hypothèse que ceux-ci seraient surtout d’ordre psychologique. « Cela veut dire que ces Covid longs ont peut-être été plus fabriqués par la panique Covid que par le Covid lui-même ». Une « panique Covid » dont l’épidémiologiste n’est pourtant pas totalement étranger à la distillation en France…

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés