Alain de Peretti : « La notion de halal découle de la loi islamique, et concerne tous les aspects de la vie d’un musulman, et pas seulement la nourriture » [Interview]

A LA UNE

L’islam, une religion d’amour, de tolérance et de paix ? L’islam, une religion à l’image du catholicisme, qui pourrait se vivre comme une foi purement privée ? Non, répond avec vigueur Alain de Peretti, qui rétablit dans le livre « L’Islam Sans Voile » nombre de vérités cachées : l’islam est une religion conquérante, qui a vocation à s’emparer de l’ordre politique et à régenter tous les modes de vie de ses fidèles… tout en mettant au pas les infidèles.

Ce vade-mecum, complété avec un avant propos de Philippe Conrad, remonte aux sources, met clairement en lumière la nature profonde de l’islam et les dangers qu’il fait peser sur notre identité. Face à sa montée en puissance, nul ne pourra désormais plus dire qu’il ne savait pas.

Pour évoquer cet ouvrage (à commander ici), nous avons interrogé Alain de Peretti.

Breizh-info. com : Pourquoi ce titre, l’Islam sans voile ?

Alain de Peretti : C’est un clin d’œil au voile islamique bien sûr et une constatation de l’aveuglement de trop nombreux français au sujet de l’islam, surtout dans les « élites » ! Le sous titre est d’ailleurs « ouvrez les yeux »

Breizh-info. com : Philippe Conrad évoque la permanence du conflit dans l’histoire entre Islam et Europe. Ce temps n’est-il pas révolu ?

Alain de Peretti : Notre époque a oublié qu’il existait une mémoire longue des peuples, et notre société consumériste qui vit dans la fugacité de l’instant a de la peine à l’appréhender. Le combat n’a pas changé de nature même s’il a changé de mode d’action car, grâce à la décolonisation, aux pétrodollars et à la poussée nataliste, l’islam se remet à rêver du califat mondial, ils ne s’en cachent même pas.

Breizh-info. com : Vous êtes vétérinaire, et spécialiste de la question du halal. Quel est votre expertise sur l’Islam, puisque dans cet ouvrage, vous élargissez votre combat quotidien à la question plus globale de l’islam ?

Alain de Peretti : J’avais déjà commencé à étudier les textes islamiques ( coran et haddiths) après le 11 septembre 2001. Lors de la création de Vigilance Halal il y a 10 ans, en bon thérapeute, j’ai approfondi mes connaissances car pour soigner une maladie il faut en connaître les causes et les mécanismes d’action. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la notion de « halal » découle de la « charia », la loi islamique, et concerne tous les aspects de la vie d’un musulman, et pas seulement la nourriture. Au cours de conférences devant les jeunes de l’Institut Iliade sur le sujet, les organisateurs m’ont suggéré de rédiger cet ouvrage car mon angle d’attaque leur paraissait pertinent.

Breizh-info. com : Il y a dans le monde, et en Europe pour ce qui nous concerne, des millions de musulmans qui vivent de façon pacifique, malgré des influences islamistes également croissantes dans notre société. Comment éviter un conflit de civilisation, et faut-il réellement l’éviter ?

Alain de Peretti : S’il y a effectivement une majorité de musulmans pacifiques, la doctrine de base ne l’est pas et d’une manière générale le logiciel qui a formaté leur vision du monde et notamment la taqiyya ne permet pas de s’appuyer de façon solide sur cette constatation. Combien de terroristes sont décrits après leurs actes comme de gens gentils et polis ? Tout est fait, de toute manière pour maintenir les musulmans présents dans nos pays ( le « dar el harb », la terre de la guerre) dans un apartheid volontaire, par un contrôle social très strict ( voile, viande halal, ramadan…). Cela est même détaillé dans un texte de l’ISESCO (equivalent musulman de l’UNESCO).

La différenciation entre islam est islamisme n’est pas pertinente et brouille notre compréhension. C’est une question de nombre et pour éviter le conflit de civilisation (déjà
bien commencé…) seule une opération de vérité et de forte pression sur les populations musulmanes sera efficace. Les apostats de l’islam, de plus en plus nombreux, nous montrent la voie d’ailleurs et devraient faire l’objet d’un soutien logistique de protection et de large diffusion médiatique. Mais notre société post moderne, culpabilisée et hédoniste est un ventre mou et un contre modèle, mais c’est un autre débat. On peut ressortir la phrase célèbre de Churchill, si nous voulons éviter le combat à tous prix nous aurons le déshonneur …et la guerre.

La solution est donc dans une fermeté sans failles, en espérant qu’il n’est pas trop tard.

Breizh-info. com :  Vous expliquez que la laïcité n’est pas un rempart contre l’Islam et l’Islamisme. Pour quelles raisons ? Quel est ce rempart du coup ?

Alain de Peretti : La laïcité est en définitive une notion chrétienne (laissez à César…) mais même au delà, dans nos sociétés préchrétiennes, décrites par Georges Dumézil, il n’y eut jamais de confusion des pouvoirs temporels et religieux. La notion de laïcité par contre est totalement incompréhensible pour l’islam et persister à ne pas le comprendre nous amène à une impasse. Les activistes musulmans ont très bien analysé ce défaut de la cuirasse en exigeant le statut de religion qui les rends intouchables ce qui leur permet de placer patiemment leurs pions.

Erdogan dit de façon très directe que la laïcité c’est comme un bus, on en descend quand on est arrivé à destination ! Le problème de l’islam c’est la charia, et le challenge pour les musulmans c’est de faire leur « aggiornamiento » en se débarrassant de cette charia. Et enfin, je terminerai par une démonstration provocatrice : s’il y avait encore des pratiquants des religions précolombiennes avec des sacrifices humains laisserions nous pratiquer cela dans le cadre de la liberté religieuse ?

Breizh-info. com : Quelle est l’actualité à venir de votre association, Vigilance Halal ?

Alain de Peretti : Depuis 10 ans nous avons basé notre action sur 3 axes : judiciaire, communication ( blog, facebook, youtube, tweeter, publicités, conférences ) et enfin actions de lobbying avec notre label suivez le coq, nos courriers aux élus et au président de la république.

Nous allons lever le pied sur les actions judiciaires qui, depuis 10 ans, n’ont donné quasi aucun résultat, les tribunaux n’étant pas zélés pour faire appliquer le droit dès qu’il s’agit de l’islam. Et cela pour un coût très important. Et bien sûr nous allons accentuer nos actions dans les autres domaines. Ce petit ouvrage pratique, véritable vademecum à la portée de tous tant au niveau prix que par son aspect pratique et factuel, sera le fer de lance de notre action.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes : Johanna Rolland de retour au bercail ?

Presse Océan a consacré ce samedi deux pages entières à Johanna Rolland, dont une consacrée à un entretien étroitement...

Quimper : un collectif « trans », des fesses et des réunions non-mixtes

Une affaire a secoué dernièrement le micro-microcosme transexuel de la ville de Quimper : fin 2021, un homme «...

3 Commentaires

  1. Je suis à moitié d’accord !
    Le fait que Jésus a dit ; « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », ne peut pas légitimer une quelconque notion de laïcité car Jésus n’a jamais fait de politique. Il a simplement répondu aux Pharisiens qui voulaient le piéger que le fait d’avoir une vie religieuse, n’exonère pas de payer sa part d’impôt.
    La laïcité n’a jamais été une notion Chrétienne, car elle est irréligieuse par nature. Bien plus, elle enfante le laïcisme qui est foncièrement anti-religieux.
    La laïcité ne respecte les religions que si elles sont soumises au politique et cantonnées à la sphère privée (ce n’est pas moi qui le dit !), les condamnant à tourner en rond pour l’éternité et les empêchant du même coup, d’atteindre leur plein épanouissement. C’est une falsification du message évangélique, si tant il se réclame de ce message. La laïcité ne peut pas être une réponse ni la solution au fait religieux car c’est un statu quo, un refus de réponse qui durera le temps qu’il durera, tant que des gens y croiront. Se laver les mains dans l’eau de la laïcité, ne réglera rien.
    La Laïcité est neutre par nature. Comment peut-elle, tout à la fois, se défier des religions et prétendre être qualifiée pour résoudre leurs problèmes ?
    Sa seule légitimité, le seul rôle que je lui concède, c’est de sanctionner les dérives religieuses mettant en péril l’ensemble de la société.
    La laïcité est en fait un vide et responsable de ce vide, un ventre mou dans lequel d’autres religions ou sectes peuvent s’engouffrer. L’Islam n’est responsable que de profiter de ce vide spirituel. Ce qui risque à terme de provoquer des conflits entre les différentes religions.
    La laïcité essaye tant bien que mal de résoudre les problèmes qu’elle a provoqué…..

  2. rendez à césar etc. et surtout foutez nous la paix! respectez nous, nos traditions, notre civilisation,
    entendu dans un commentaire d’une soldate russe arrivant en allemagne en 1944/45 « quand on voit ce qu’ils ont, des maisons en pierre avec l’eau courante, que sont ils venu faire chez nous? et bien tous ces masochistes qui ne cessent de venir dans ce pays raciste et xénophobe, sexiste etc. pourquoi ne vivent ils pas dans leur éden ?

    • Parce que dans leur « éden », il n’y a ni allocs ni droits illimités ni impunité pour les : crimes, délits, troubles à l’ordre public, atteinte à la Nation etc et qu’en plus, chez nous, il existe tellement de lois, d’assocs, d’aides médicales et de toutes sortes (toutes financées par les contribuables et qui NOUS interdisent toute critique et tous refus contributifs) pour les surprotéger telle une « espèce rarissime en voie d’extinction » que quoique l’on dise, fasse, écrive, pense…, ce sont toujours eux qui finissent par ramasser le jack-pot aussi bien sur le plan financier, matériel, professionnel, que juridique et qu’en libertés diverses pendant que toutes les nôtres, tous nos droits, tous nos avantages, toute notre culture… s’amenuisent de fait comme peau de chagrin.

      Leurs accusations victimaires pour nous traiter de racistes ne leur servent de prétextes QUE pour aller en justice afin d’ obtenir toujours plus d’argent, d’avantages et de droits et qui plus est, jusqu’à ce que nos pays occidentaux soient tous déclarés comme étant des pays musulmans régis par les codes et lois musulmans et rien d’autre !!! Nos élites feignent de l’ignorer alors que leurs projets sont connus et visibles de tous, aussi bien par les vécus quotidiens que par les discours conquérants qui foisonnent sur le web.
      Que les dirigeants de tous bords politiques participent à leur (et NÔTRE) propre disparition est un pur délire que je n’arrive toujours pas à m’expliquer !
      Supprimons toutes ces aides financières, assocs, lieux pseudo-culturo-cultuels et inversons les lois pour qu’elles protègent les autochtones et l’on résoudra une bonne partie de nos problèmes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés