Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Châteaubriant. Après deux contrôles de pass sanitaires en 10 jours et en pleine séance, le cinéma décide de fermer

Le gérant du cinéma Émeraude, à Châteaubriant, a décidé de fermer l’établissement pour une durée indéterminée suite à deux contrôles des forces de l’ordre en l’espace de 10 jours, venues vérifier la validité des pass sanitaires des salariés et du public, parfois en pleine séance…

Terreur sanitaire à Châteaubriant : le cinéma Émeraude préfère baisser le rideau

Avec deux contrôles de gendarmerie subis en seulement 10 jours par les employés et les clients, le gérant du cinéma Émeraude de Châteaubriant, en Loire-Atlantique, a fini par voir rouge. Aussi, l’établissement a fermé ses portes jeudi 23 décembre pour une durée indéterminée. Sur le site web du cinéma, un message expliquant cette fermeture accueille les internautes.

Nous y apprenons notamment que, lors de ces deux interventions rapprochées de la brigade de gendarmerie de Châteaubriant, « les gendarmes fortement armés ont forcé l’arrêt des projections et le rallumage des lumières en pleine séance pour le contrôle des pass sanitaires. Et ce malgré la présence d’un jeune public. »

Quant au choix de maintenir le cinéma Émeraude fermé « jusqu’au rétablissement d’une situation acceptable », le gérant explique que la décision était prise afin « d’éviter une gêne provoquée par un autre contrôle qui viendrait nuire à votre expérience cinématographique et traumatiser une partie de nos spectateurs ».

Contrôle des pass sanitaires : des salariés critiquent la méthode

Du côté des forces de l’ordre, on explique que lors du premier contrôle, le 12 décembre dernier, cinq infractions ont été constatées parmi des clients et des salariés concernant le pass sanitaire. D’autres spectateurs auraient aussi été sanctionnés pour non-respect du port du masque dans la salle.

En ce qui concerne le contrôle de gendarmerie du 22 décembre, les pass sanitaires de l’ensemble des clients étaient en règle mais la maréchaussée a visiblement trouvé des irrégularités concernant ce même document chez les salariés. En effet, selon le commandant de la compagnie de gendarmerie de Châteaubriant, « des membres du personnel étaient dans l’impossibilité de présenter un pass sanitaire à jour ».

Le ton est très différent chez le personnel du cinéma. Cité par Ouest-France le 23 décembre, un salarié témoigne : « Imaginez dix gendarmes qui pénètrent dans la salle, en pleine projection, font rallumer les lumières. Les spectateurs ont cru à un risque d’attentat, d’autant qu’il y avait des enfants ».

Quant à la double descente de la brigade de gendarmerie dans leur établissement, un des employés précise : « Nous ne sommes pas opposés aux contrôles, nous les faisons à l’entrée, mais nous regrettons les conditions dans lesquelles ils sont faits ».

Le cinéma Émeraude pourrait ainsi être visé par une fermeture administrative de la part de la préfecture suite à ces infractions puisqu’en état de récidive. Gageons que les services de l’État ne soient pas tentés de faire un « exemple » avec l’établissement castelbriantais dans l’optique de dissuader ses concurrents.

La loi, l’ordre et l’intransigeance de l’État à Châteaubriant, c’est aussi :

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Châteaubriant. Après deux contrôles de pass sanitaires en 10 jours et en pleine séance, le cinéma décide de fermer”

  1. Nevada dit :

    Comme quoi, les flics sont aussi pourris qu’à l’époque de la raffle du Veld’hiv. C’est bien fait pour eux qu’ils se fassent agresser par les racailles.

  2. papazorg56 dit :

    le 15 juillet 42 des “flics” sont passés prévenir des familles juives de ne pas être chez elles le lendemain.. Condamnez seulement le commandant de la gendarmerie de ChaTeaubriand.. c’est lui le zélé responsable !

  3. Dauphin dit :

    Ont-ils présenté leurs passent en entrant dans le cinéma ?

  4. Jpass60 dit :

    La conclusion vient dans la déclaration du personnel : “nous ne sommes pas opposés aux contrôles” Tout est dit ! Quand on accepte de devenir des auxiliaires de police, voilà comment on est remercié. Bravo et merci !

  5. emile 2 dit :

    nos forces de l’ordre ….( autrefois gardiens de la paix …tout un symbole …) sont de parfaits robots dénués du moindre état d’âme….je pense qu’à leur recrutement on doit leur faire passer le test de l’expérience de Milgram au cours de laquelle ils doivent se montrer de parfait tortionnaires pour être recrutés….

    • cendu dit :

      Je partage votre impression que les gendarmes sont conditionnés pour obéir quelques soient les ordres qu’on leur donne, même s’ils sont révoltants humainement.
      Et outre leur hiérarchie, qui est nommée, non pas en fonction de sa valeur, mais de sa soumission totale (pour obtenir les promotions), est capable également de tout.

  6. ROGER dit :

    QUAND CES GENS AURONT UN BRIN RÉFLEXION. ILS N(ONT PAS HONTE D’EXÉCUTER DE TELS ORDRES.

  7. patphil dit :

    c’est pas grave, les patrons seront dédomagés par le gouvernement, la dette explose mais ce sont nos arrière petits enfants qui raqueront! macron n’ayant pas de descendance, il s’en contrefiche, l’argent magique coule à flots, alors…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

LORIENT

Lorient. Deux frères relaxés pour vice de procédure dans une affaire de trafic de stupéfiants

Découvrir l'article

Sociétal

Ille-et-Vilaine : Hausse des vols et arnaques, la gendarmerie appelle à la vigilance !

Découvrir l'article

BREST

Vol à main armée à Milizac-Guipronvel : deux suspects écroués

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Trafic de drogue démantelé dans l’agglomération de Saint-Brieuc : cinq personnes mises en cause

Découvrir l'article

PONTIVY

Trafic de cocaïne à Pontivy : un réseau démantelé, six personnes écrouées

Découvrir l'article

VANNES

Stupéfiants et cigarettes de contrebande : un trio interpellé après le vol d’une moto à Vannes

Découvrir l'article

PLOËRMEL

Cambriolage au Ploërmel Football Club : véhicule et maillots volés, le club appelle à la vigilance

Découvrir l'article

Châteaubriant, E brezhoneg, Informatique, Société

Kastell-Briant (44) : dek kamera ouzhpenn e kêr

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Pont de Saint-Nazaire : les caméras de surveillance opérationnelles

Découvrir l'article

DOUARNENEZ

Coup de filet anti-drogue à Quimper et Douarnenez : six hommes incarcérés

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky