Variants, recombinaisons: les risques de la vaccination de masse, par le Dr Christian Vélot

La campagne « vaccinale » contre le Covid-19 a été lancée en France il y a tout juste un an. Pourtant, 2022 s’annonce sous les mêmes auspices que 2021. Le gouvernement agite les peurs en brandissant l’explosion de cas de contaminations, les médecins de plateaux TV annoncent toujours plus de patients en réanimation. Tous pointent un responsable importé d’Afrique du Sud : le variant Omicron.

Le docteur Christian Vélot, généticien moléculaire, nous explique les conséquences de la vaccination sur le virus du SarsCov2. Des mutations aux recombinaisons virales, la vaccination de masse en période épidémique est-elle une solution rationnelle ? Réponse tout de suite !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. Vive la vaccination des veaux, vive le poulet aux hormones et vive le saumon transgénique !!!
    Soyons modernes avec le Moderna, partons sur orbite avec le Spoutnik. Pour ce qui est du Pfizer, moi j’adhère. Soyons zen avec Janssen, l’AstraZeneca c’est extra ! Une troisième dose, s’impose. Quant au génie génétique, c’est chic !
    Bonne vaccination et bonne année….

  2. et toujours aucune hécatombe ni en france ni même aux antilles où seulement 30% des gens sont vaccinés, après avoir subi le virus chinois puis le variant brésilien, le variant indien dit delta ou le sudafricain ômacron

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !