Le Canada, un pays en pleine repentance !

A LA UNE

En octobre 2020, je vous avais parlé des « différents » entre les Premières Nations (appelés aussi autochtones) et les gouvernements successifs, conservateur ou  libéral, du Canada. Ces Peuples Premiers revendiquaient toujours leurs droits ancestraux et critiquait l’indifférence de l’état sur les disparitions des filles et des femmes autochtones.

Une découverte majeure et une réponse dangereuse

En juin 2021, les canadiens découvrent 751 tombes anonymes sur le site de l’ancien pensionnat de Marièval (Province de Saskatchewan). Consternation dans la classe politique, chez le peuple canadien et celui des Premières Nations.

Rappelez-vous ! Pour éduquer, christianiser, assimiler voire « tuer l’indien au cœur de l’enfant » comme le soulignera leur Chef actuel, des milliers d’enfants furent arrachés à leurs familles. Plus de 150 000 enfants dont 13 000 au Québec à travers 139 pensionnats subirent ce destin tragique. 3500 d’entre eux environ ne reverront jamais leurs familles. Le gouvernement avait donné à ses structures religieuses le mandat de s’occuper de l’éducation de ces enfants.

Pourtant, jusqu’à aujourd’hui, une certaine Omerta planait sur ces « affaires » tant au niveau fédéral qu’au niveau autochtone. Mais la découverte récente, de ces 751 tombes allait faire éclater le scandale et rappeler au peuple canadien qu’il ne fut pas toujours « propre » avec les Peuples Premiers. Un Canada qui critique souvent l’Europe pour son passé colonial !

Le peuple canadien et tous les migrants – dont je fais partie – furent consternés de s’apercevoir que ce pays si fier de sa bienveillance n’avait plus le même visage d’humanité.

Alors, le gouvernement de Justin Trudeau n’eut d’autre alternative, pour apaiser le courroux des amérindiens et paraître « correct » que de délier sa bourse ou plutôt la bourse des citoyens canadiens. C’est donc pas moins de 40 milliards qui seront verser aux membres des Premières Nations. 20 milliards serviront à compenser les torts subis, soit 40 00 $ par personne admissible entre la période avril 1991 jusqu’en mars 2022. Car le Ministre fédéral des Relations Couronne- Autochtones Marc Miller, maintient que les provinces continuent de placer en famille d’accueil un nombre disproportionné d’enfants autochtones. Les 20 autres milliards seront destinés à réformer, à long terme, les services à l’enfance et à la famille.

Ce n’est que justice me direz-vous ! Je vous l’accorde mais imaginez si nous devions reconnaître notre repentance comme le souhaiteraient certaines de nos anciennes colonies. Le Canada a mis le doigt dans un engrenage dont il ne verra jamais la fin et qui le conduira peut-être même à la dislocation de son identité territoriale.

Patrice Sautereau du Part Correspondant VPF Québec – Canada

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes : Johanna Rolland de retour au bercail ?

Presse Océan a consacré ce samedi deux pages entières à Johanna Rolland, dont une consacrée à un entretien étroitement...

Quimper : un collectif « trans », des fesses et des réunions non-mixtes

Une affaire a secoué dernièrement le micro-microcosme transexuel de la ville de Quimper : fin 2021, un homme «...

3 Commentaires

  1. pas tout à fait : aucune repentance pour avoir déporté à pied, des milliers de cajuns des provinces maritimes jusqu’en louisiane en en faisant crever la majeure partie, et pas de regrets non plus d’avoir brimé les québécois pendant des siècles!

  2. Les « anglais » qui ont fondé le Canada sont responsables de génocides (crimes contre l’humanité )
    partout dans le monde :
    Afrique du Sud / Australie / Indes / Irlande /
    Et aujourd’hui , ça continue avec leur dictature sanitaire

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés