Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La santé de 95 % des Français menacée par un manque d’activité physique ?

Le niveau d’activité physique serait trop faible pour rester en bonne santé chez 95 % des Français adultes. Une sédentarité accrue aux conséquences potentiellement graves.

Activité physique : 95 % des Français ne se bougent pas assez !

Nous le répétons régulièrement sur Breizh-info : pratiquer régulièrement une activité physique est essentiel pour se maintenir en bonne santé. Mais, dans les faits, ces niveaux d’activité sont trop faibles chez une immense majorité de Français selon une étude réalisée par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et dont les résultats ont été publiés le 15 février.

La publication indique ainsi que chez 95 % des adultes âgés de 18 à 64 ans (à l’exception des femmes enceintes et des femmes ménopausées), ce niveau d’activité est beaucoup plus faible que le minimum requis pour se préserver d’une détérioration de la santé. Le risque est d’autant plus important chez les personnes où le manque d’activité physique vient se cumuler à une forte sédentarité. Un cumul observé chez plus d’un tiers des adultes de l’Hexagone.

De plus, la crise sanitaire avec les confinements successifs, la fermeture des salles de sport et davantage de temps passé devant les écrans, n’a pas contribué à améliorer la situation, bien au contraire… Sachant que les données sur lesquelles s’est appuyé l’agence pour réaliser son rapport ont été collectées en 2016 et 2017.

Les femmes, les plus jeunes et les moins diplômés seraient les plus concernés

Cependant, ce manque d’activité physique varie selon certains critères au sein de la population française. En effet, l’Anses souligne que ce niveau d’activité est particulièrement faible chez les femmes dont 70 % ont des niveaux d’activité physique inférieure à ceux recommandés pour être en bonne santé. Une proportion qui n’est que de 42 % chez les hommes.

Par ailleurs, parmi les autres publics se démarquant par un niveau d’activité physique insuffisant, il y a les adultes à faible niveau d’études ainsi que les moins de 45 ans. Ces catégories d’adultes les plus jeunes sont davantage touchées par la sédentarité puisque, par exemple, 42 % des 18-44 ans passent plus de 8 heures par jour devant un écran, contre 31 % des 45-64 ans.

Au niveau géographique, l’étude rapporte également des disparités avec des habitants de la région parisienne qui seraient davantage touchés par cette insuffisance d’activité physique que les populations des zones rurales.

Obésité, hypertension… et formes graves de Covid-19 ?

Quant aux conséquences de cette situation sur la santé, elles sont multiples et varient en fonction du niveau d’activité physique de l’individu. Notons en premier lieu que ce sont les personnes cumulant un fort niveau de sédentarité et une activité physique insuffisante qui connaissent les taux de mortalité et de morbidité les plus élevés.

D’autre part, à titre de comparaison, l’augmentation de la mortalité, toutes causes confondues, s’élève de 5 à 10 % chez les adultes à l’activité physique faible à modérée (37 % de la population adulte) quand cette hausse est de 40 % chez les adultes moins actifs 27 % de la population adulte.

Du point de vue de l’impact sur la santé, les personnes les plus à risque sont davantage exposées aux maladies cardiovasculaires et à certains cancers. De même qu’ils sont plus susceptibles de développer de l’hypertension ou de l’obésité.

Enfin, auprès du Parisien, le cardiologue et médecin du sport François Carré a confié que « plusieurs études ont montré que les gens qui bougeaient le moins ont fait les Covid les plus graves ». Un lien entre formes graves de Covid-19, obésité et hypertension qui a été de nouveau mis en évidence il y a quelques jours par Santé publique France.

En guise de conclusion, les préconisations de l’Anses sont simples et relèvent du bon sens : elle demande aux pouvoirs publics de promouvoir des modes de vie plus actifs auprès des Français. Dont on peut regretter que, dans leur immense majorité, ils aient besoin d’une campagne de prévention et de spots publicitaires financés par l’État pour prendre conscience de l’intérêt d’observer une bonne hygiène de vie avec un niveau d’activité physique suffisant. Mens sana in corpore sano…

Sur le manque de pratique sportive des Français :

Santé. Qui sont ces Français ne pratiquant pas ou peu d’activité sportive ?

Crédit photo : Flickr (CC BY-NC-ND 2.0/Living fitness) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

pêche électrique

Economie, Environnement, LORIENT, Sociétal

Surpêche. 20 % des poissons débarqués en France seraient concernés [Vidéo]

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire, Local, Patrimoine, PLOËRMEL

La Chapelle-Caro : le futur pôle culturel aura un nom… hors-sol !

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Rani Lakshmi Bai, superbe bande dessinée sur la résistance indienne à l’Empire britannique

Histoire, Sociétal

Hommage à Manouchian : le débunkage – Le Nouvel I-Média

Brest

BREST, Ensauvagement, Immigration, Local, Société

Brest : Rekourañs, ar c’hoñversanted a son ar vatailh !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

La graisse une alliée indispensable ? | À la recherche du bon gras

Découvrir l'article

Education, Santé, Sociétal, Sport

Santé. Le nombre de licences sportives a rebondi en France en 2022

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Santé mentale. La pression du « Summer Body » angoisse de plus en plus de Français…

Découvrir l'article

International, Sociétal

États-Unis. Passagers en surpoids dans les avions : bientôt des billets plus chers contre la « grossophobie » ?

Découvrir l'article

Santé, Sport

Pratiques sportives. Après le Covid-19, les Français ont-ils retrouvé le goût de l’effort physique ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Santé. Obésité : plus d’un humain sur deux en surpoids d’ici 2035 ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Santé. Consommer moins de calories pour vieillir moins vite ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Santé. Ce manque de sommeil qui pourrait vous jouer de (très) vilains tours…

Découvrir l'article

Le Mag', Santé

Santé. Électrostimulation : une bonne solution pour avoir rapidement un corps tonique ?

Découvrir l'article

International

Le Pays de Galles envisage d’interdire les boissons énergisantes aux moins de 16 ans pour lutter contre l’obésité

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍